Reference : ETUDE DE L’ÉVOLUTION DE LA GERMINATION, DE LA CROISSANCE ET DE LA PHÉNOLOGIE DE FLORAISO...
Dissertations and theses : Master of advanced studies dissertation
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/21678
ETUDE DE L’ÉVOLUTION DE LA GERMINATION, DE LA CROISSANCE ET DE LA PHÉNOLOGIE DE FLORAISON CHEZ SENECIO INAEQUIDENS DC. (ASTERACEAE) LORS DE SON INVASION EN EUROPE.
French
Monty, Arnaud mailto [Université de Liège - ULg > > Gembloux Agro-Bio Tech >]
2006
FUSAGx, ​Gembloux, ​​Belgique
Mahy, Grégory mailto
[en] Differenciation adaptative ; Climat ; Plante invasive
[en] Senecio inaequidens DC. (Asteraceae) est une plante invasive introduite involontairement par l’industrie lainière il y a environ un siècle. Introduite à plusieurs reprises dans des zones indépendantes et connues, elle est maintenant présente dans une grande partie de l’Europe de l’ouest, où seul des individus tétraploïdes sont observés. Des collectes de graines ont été menés le long de deux gradients altitudinaux et climatiques, en Belgique et dans le sud de la France (respectivement 8 et 10 populations). Dix individus parents par population ont été échantillonnés. Par ailleurs, des graines d’Afrique, venant de deux populations diploïdes et deux populations tétraploïdes, ont été reçues. Dix graines par individu parent ont été semées en pots dans un jardin expérimental en conditions homogènes, à Gembloux (Belgique), afin d’étudier les éventuelles différenciations entre continents et le long des gradients climatiques. Un pot par plant a été gardé. Les données collectées concernent la germination, la phénologie de floraison et la croissance. L’analyse ne permet pas de mettre en évidence de différences marquées entre les plants africains et européens d’une part, et entre cytotypes d’autre part. Par contre une relation entre la plupart des caractères étudiés et l’altitude a été montrée pour la zone française, reflétant une différenciation adaptative de l’espèce dans cette zone après l’invasion. Les résultats du transect belge sont nettement moins clairs, ce qui est à mettre en relation avec une moins grande différence d’altitude et des climats moins contrastés.
Fonds de la Recherche Scientifique (Communauté française de Belgique) - F.R.S.-FNRS
FRFC 2.4605.06
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/2268/21678

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
DEA Monty A.pdfNo commentaryAuthor postprint1.34 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.