Reference : Pratiques d’évaluation des acquis, ancienneté et attitudes face à l’évaluation
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Social & behavioral sciences, psychology : Education & instruction
http://hdl.handle.net/2268/212897
Pratiques d’évaluation des acquis, ancienneté et attitudes face à l’évaluation
English
Romainville, Marc mailto [Université de Namur - UNamur > > Service de Pédagogie Universitaire > >]
Detroz, Pascal mailto [Université de Liège > > IFRES > > >]
Auquière, Amélie mailto [Université de Liège > Département des Sciences de l'éducation > Département des Sciences de l'éducation >]
Piazza, Aurélie mailto [Université de Liège > > IFRES - SMART >]
16-Nov-2017
Yes
No
International
Les objets de l’évaluation : défis, tensions, méthodologies
du 15 au 17 novembre 2017
39 session d'étude de l'ADMEE Canada
Quebec
Canada
[fr] La présente communication est issue d’une recherche plus globale visant à identifier et à mieux comprendre les pratiques d’évaluation des acquis des étudiants auxquelles recourent les enseignants de l’enseignement supérieur et en particulier les facteurs personnels (ancienneté, attitudes vis-à-vis de l’évaluation…) et contextuels (année d’étude, taille du groupe, disciplines…) qui influencent ces pratiques. Les données ont été recueillies en 2016, d’une part, via une enquête en ligne (élaborée à l’aide du logiciel d’enquêtes Qualtrics) auprès d’enseignants de l’enseignement supérieur belge francophone que ce soit à l’Université ou en Hautes écoles (2292 réponses) et, d’autre part, via 37 entretiens semi-structurés individuels réalisés auprès d’un échantillon de ces mêmes enseignants dans des filières d’études contrastées. Les résultats présentés dans le cadre de cette communication ont trait à l’impact de deux variables personnelles : l’ancienneté des enseignants et leurs attitudes vis-à-vis de l’évaluation. Autrement dit, on cherchera à savoir si l’ancienneté et le développement professionnel qui l’accompagne traditionnellement ont des incidences sur le type de pratiques d’évaluation des acquis des enseignants. En particulier, recourent-ils à des outils de plus en plus diversifiés ou ont-ils tendance à se spécialiser dans l’un ou l’autre ? Et si oui, pourquoi ? Accentuent-ils par ailleurs le recours à l’évaluation continue par rapport au poids du contrôle terminal ? On cherchera ensuite à comprendre comment les pratiques se reconfigurent en fonction des attitudes des enseignants vis-à-vis de l’évaluation et en particulier vis-à-vis de sa fonction et de son rapport à l’apprentissage : dans quel sens une conception davantage intégrative de l’évaluation colore-t-elle les pratiques déclarées d’évaluation ?
FWB
http://hdl.handle.net/2268/212897
Communication acceptée le 30 juin 2017

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Résume Admee CANADA.docxPublisher postprint14.63 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.