Reference : Modèle de croissance pour les plantations de mélèzes.
Scientific journals : Article
Life sciences : Phytobiology (plant sciences, forestry, mycology...)
http://hdl.handle.net/2268/20511
Modèle de croissance pour les plantations de mélèzes.
French
[en] Growth model for larch in pure and even-aged stands.
Pauwels, D. [> > > >]
Lejeune, Philippe mailto [Université de Liège - ULg > Gembloux Agro-Bio Tech > Gembloux Agro-Bio Tech >]
Rondeux, Jacques mailto [Université de Liège > > Gembloux Agro-Bio Tech >]
2003
Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement = Biotechnology, Agronomy, Society and Environment [=BASE]
7
2
87-97
Yes (verified by ORBi)
International
1370-6233
[fr] Larix ; mélèze ; modèle de croissance ; grosseur ; Belgique
[en] Larix ; larch ; growth model ; girth ; Belgium
[fr] Un modèle de croissance en grosseur (circonférence) de type arbre indépendant des distances a été construit pour les peuplements purs et équiennes de mélèze (Larix sp.) croissant en Région wallonne. Ce modèle s’appuie sur un échantillon de 2578 mélèzes (mélèzes du Japon, d’Europe et hybride) issus de 99 peuplements. Il permet de prédire l’accroissement en circonférence des arbres à partir de leur circonférence, de la hauteur dominante, de la surface terrière, de l’âge et de l’indice de productivité des peuplements. Ce modèle a été validé en estimant l’accroissement annuel des circonférences, à 1,3 m au dessus du niveau du sol, de 1283 mélèzes mesurés dans 48 peuplements indépendants de ceux ayant servi à construire le
modèle. Le modèle permet une estimation non biaisée de l’accroissement (erreur moyenne = -0,002 cm avec un écart-type de 0,60 cm). L’erreur moyenne absolue des estimations est de 0,46 cm.an-1. Le modèle a également été testé pour prédire l’accroissement de mélèzes issus de dispositifs expérimentaux français présentant des traitements sylvicoles très contrastés.
Les résidus de ces estimations dépendent de la surface terrière du peuplement et sont d’autant plus élevés que celle-ci est faible. Un facteur de correction, lié à la surface terrière par l’intermédiaire d’une courbe de Bailey et Clutter, a été introduit pour étendre le domaine de validité du modèle aux peuplements dont la surface terrière est inférieure à 12 m2.ha-1. Ce facteur n’affecte pas les estimations des accroissements lorsque les caractéristiques du peuplement correspondent à celles de l’échantillon utilisé pour construire le modèle (facteur de correction proche de 1). L’intérêt d’introduire dans le modèle des indices de compétition dépendant des distances ou des variables qualitatives stationnelles a également été évalué. Aucune de ces variables indépendantes ne permet d’améliorer significativement le modèle de croissance déterminé.
[en] A distance independent tree growth model has been determined for pure and even-aged larch stands (Larix sp.) growing in Walloon Region (South Belgium). This model has been built from
2578 larches (Japanese, European and Hybrid larches) in 99 stands. It enables to predict tree circumference increment from circumference, dominant height, basal area, age and site index of stands. Estimating increments of 1283 larches in 48 stands has been used to validate the model that gives unbiased estimates of the increments (mean error = -0.002 cm with standard
deviation of 0.60 cm). The mean absolute error of estimates is 0.46 cm.year-1. The model has also been tested to predict the increment of larches in French experimental plots having very different silvicultural treatments. The residues of these estimations depend on the stand basal area: the lesser the stand basal area, the higher the residues of the estimation. A correction factor, linked to basal area through a Bailey and Clutter curve, has been introduced to extend the validity of the model to stands with a basal area lower than 12 m2.ha-1. This factor does not affect the increment estimations if the stand characteristics are close to mean value of the sample used to build the model (correction factor close to 1). The introduction in the model of competition indexes distance dependant or site qualitative variables does not significantly improve the growth model.
http://hdl.handle.net/2268/20511

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Base_7_2_2003.pdfNo commentaryPublisher postprint102.97 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.