Reference : Participation et intérêt politiques de lycéens français, belges et québécois au début de...
Dissertations and theses : Doctoral thesis
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
Law, criminology & political science : Political science, public administration & international relations
http://hdl.handle.net/2268/18056
Participation et intérêt politiques de lycéens français, belges et québécois au début des années quatre-vingt-dix : Une analyse plurielle fondée sur la dynamique de construction des univers de référence
French
[en] Political Participation and Political Interests of French, Belgian, and Québécois Students in the Beginning of the Nineties: A Plural Analysis Based on the Dynamic Construction of the Worlds of Reference
Fournier, Bernard mailto [Institut d'études politiques de Paris > > > >]
Oct-1998
Institut d'études politiques de Paris
Docteur de l'Institut d'études politiques de Paris (mention science politique)
390 + 100
Lancelot, Alain
Cibois, Philippe
Reynié, Dominique
[fr] participation ; intérêt politique ; lycéens ; socialisation politique ; Piaget (Jean) ; France ; Belgique ; Québec ; étudiants
[fr] Bien que certains développements théoriques récents insistent davantage sur la pluralité des réalités sociales et individuelles, les réponses à des questions empiriques telles que les jeunes participent-ils ? ou s’intéressent-ils à la politique ? s’inscrivent encore trop souvent dans une logique de compréhension univoque où les concepts utilisés sont pensés comme homogènes, comme des « subsomptions ». D’où il devient cohérent d’expliquer les phénomènes dans une perspective linéaire qui suppose une conception précise des processus de construction des univers de référence individuels. La perspective de socialisation de Jean Piaget rappelle que l’individu n’est pas un être passif dans la dynamique d’appropriation du monde, mais qu’il assimile le contexte social, l’accommode à ce qu’il comprend déjà et ainsi le transforme. La voie est dès lors ouverte à une forme de relativisme conceptuel, à une logique de compréhension plurielle où chaque réalité, chaque concept ne peut être défini sans être replacé dans le contexte des univers de référence singuliers. La considération théorique de la pluralité des possibilités doit donc se dégager aussi de nos interprétations. Ce défi pour la recherche est relevé dans cette thèse en étudiant une série de profils de dimensions où chacune de celles-ci peut être replacée dans un contexte qui matérialise une certaine organisation des réalités. La complexité ainsi introduite dans l’analyse est synthétisée par des méthodes statistiques multidimensionnelles (analyse des correspondances multiples et classification ascendante hiérarchique) qui respectent l’organisation initiale des profils. À partir de quelques données d’une enquête originale menée auprès de lycéens français, belges et québécois, des séries de « classes » d’individus similaires sont ainsi dégagées pour décrire de façon plurielle leur participation et leur intérêt politique au début des années quatre-vingt-dix.
[en] Although certain recent theoretical developments insist more on the plurality of social and individual realities, the answers to empirical questions such as Are the young involved? or Are they interested in politics? still too often fit in a univocal logic of comprehension where concepts used are thought to be homogeneous, as if they were “subsumptions”. This is why it is coherent to explain phenomena from a linear point of view which supposes a precise vision of the processes of construction of individual worlds of reference. Jean Piaget’s perspective of socialization reminds us that the individual is not a passive being in the dynamics of appropriation of the world, but that he assimilates the social context, accommodates it to what he already understands and, thus, transforms it. Consequently, this opens the way to a form of conceptual relativism, with a plural logic of comprehension where each reality, each concept cannot be defined without being replaced in the context of the singular worlds of reference. Thus, the theoretical consideration of the plural possibilities must also emerge from our interpretations. This research challenge is raised in this thesis by studying a series of profiles of dimensions, where each dimension can be replaced in a context which materializes a certain organization of realities. The complexity thus introduced into the analysis is synthesized by multivariate statistical methods (analysis of multiple correspondences and hierarchical ascending classification) which respect the initial organization of profiles. On the basis of data from an original inquiry among French, Belgian and Québécois high-school students, series of “clusters” of similar individuals are presented to describe, in a plural way, their participation and their political interests at the beginning of the nineties.
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/18056

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.