Reference : De Bergson à Merleau-Ponty : pour une anthropologie de la mémoire
Scientific journals : Article
Social & behavioral sciences, psychology : Anthropology
http://hdl.handle.net/2268/17831
De Bergson à Merleau-Ponty : pour une anthropologie de la mémoire
French
[en] From Bergson to Merleau-Ponty : Towards an anthropology of memory
Frère, Bruno mailto [Université de Liège - ULg > Institut des sciences humaines et sociales > Sociologie des identités contemporaines >]
2001
Réseaux : Revue Interdisciplinaire de Philosophie Morale et Politique
CIEPHUM
18
267-286
Yes
National
International
0773-1213
Mons
Belgique
[en] memory, Bergson, Merleau-Ponty, sociology, psyche, psychology, philosophy, ; sociologie, philosophie, mémoire, psychisme, Bergson, Merleau-Ponty
[fr] On l'a dit et redit, la description de la mémoire par H. Bergson renvoie essentiellement, sinon à la mise en scène d'un mécanisme individuel clos et hermétique, en tout cas à l'aperçu d'une élaboration strictement "psychologique" de souvenirs que tout au plus "des mots permettent d'exprimer". Il n'est dès lors pas étonnant qu'à cet égard, Bergson n'ait pas vu "que notre mémoire se ressaisit, au fur et à mesure que nous avançons, (...) sous une forme nouvelle" au sein de cadres sociaux dont l'évolution n'a de cesse de restructurer les souvenirs qui la composent. Selon Halbwachs, "il n'est pas de souvenir qui puisse être dit purement intérieur, c'est-à-dire qui ne puisse se conserver que dans la mémoire individuelle". Ce que le sociologue reproche ainsi au philosophe c'est de ne pas tenir compte du fait qu'un "souvenir reproduit avant tout une perception collective". De ce fait, sa pensée ne permettrait nullement de composer avec la dimension sociale des souvenirs puisqu'ils appartiendraient en propre à divers psychismes hétérogènes qui, du point de vue de ceux qui les observent, se trouvent séparés et isolés "comme par une multitude de cloisons étanches". Ce que nous souhaitons suggérer ici n'est pas, à proprement parler, une nouvelle lecture "exhaustive" de Matière et mémoire qui prétendrait sauver Bergson de la critique sociologique dorénavant consacrée d'Halbwachs. L'ambition de ces lignes sera plutôt d'envisager la manière dont le dernier Merleau-Ponty, s'interrogeant sur l'importance décisive de ce qu'il nomme "le monde culturel", nous autorise à envisager une conception de la mémoire qui réserverait une place réelle à l'altérité tout en se réclamant d'une forme de bergsonisme sensiblement renouvelée et tout en inscrivant ses thèses sur un même terrain philosophique.
Service de sociologie des identités contemporaines
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/2268/17831

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Bergson-Merleau.pdfAuthor preprint618.15 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.