Reference : Réduire l’altérité au travers des processus de traduction et de représentation
Scientific journals : Article
Arts & humanities : Philosophy & ethics
http://hdl.handle.net/2268/177969
Réduire l’altérité au travers des processus de traduction et de représentation
French
Leclercq, Bruno mailto [Université de Liège - ULg > Département de philosophie > Philosophie analytique et de la logique >]
Smette, Bernard mailto [Université de Liège - ULg > Département de philosophie > Philosophie des sciences et histoire de la philosophie >]
In press
Doctorales. Revue LLA-SHS de Montpellier
Rencontres et confrontations
Yes
[fr] Quine ; Laclau ; représentation ; traduction ; altérité ; opacité ; écart ; rencontre ; confrontation
[en] Quine ; Laclau ; representation ; translation ; otherness ; opacity ; constitutive gap ; meeting ; confrontation
[fr] En dénonçant le « mythe de la signification », c’est-à-dire l’idée d’un univers « idéal » de significations communes que chaque langue nationale exprimerait à sa manière, WVO Quine met à mal l’espoir de traductions transparentes. Il insiste au contraire sur la nécessité de construire les équivalences d’une langue à l’autre en réduisant autant que possible les différences de rationalité entre les peuples. Pour Quine, l’altérité n’est pas un obstacle insurmontable à la rencontre et à la compréhension ; en projetant sur les pratiques d’autrui un maximum de nos schèmes conceptuels – ce qui n’est pas exempt d’une certaine violence symbolique –, il est toujours possible de minimiser les écarts.
De même, E. Laclau remet en question la conception traditionnelle de la représentation politique, qui la pense comme un processus transparent de transmission d’une volonté ou d’un intérêt. À cette conception « idéale » de la représentation, Laclau substitue une conception pragmatique qui prend en compte l’écart irréductible entre les acteurs et l’opacité constitutive du processus représentatif : la volonté se constitue dans le processus représentatif et par le biais du représentant qui joue un rôle productif dans la constitution de celle-ci. Pour être « transposé » au niveau décisionnel, l’intérêt du représenté doit être traduit par le représentant et négocié avec les autres intérêts représentés, ce qui implique une transformation de l’identité même de la volonté initiale.
[en] WVO Quine questions the « myth » of an ideal realm of shared meanings which every national language would express in its own way. Against the hope of transparent translations, he insists on the necessity for building equivalences from one language to another through a strategy of reducing the differences in rationality among nations as much as possible. According to Quine, otherness is not insuperable impediment to meeting/encounter and mutual understanding ; by throwing our conceptual schemes on the other communities’ uses/practices – which of course involves some symbolic violence – gaps can always been narrowed.
Similarly E. Laclau questions the traditional conception of political representation, which is seen as the transparent process of transmitting someone’s will or interests on another level. For this ideal conception of representation, Laclau substitutes a pragmatic conception which takes in account the irreducible gap between the actors as well as the constitutive opacity of the process of representation : the subject’s will is constituted within the process of representation and through the representative’s productive role. In order to be transposed at the decision-making level, the subject’s interests must be translated by the representative as well as be negotiated with the other represented interests. This implies that the initial will undergoes some identity transformations.
Métaphysique et Théorie de la connaissance - MéThéor
http://hdl.handle.net/2268/177969

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Bruno Leclercq, Bernard Smette - Réduire l'altérité - Doctorales - 2015.pdfAuthor preprint92.73 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.