Reference : Analyse de la campagne agricole 2003 en terme de stress hydrique
Scientific journals : Article
Life sciences : Environmental sciences & ecology
Life sciences : Agriculture & agronomy
http://hdl.handle.net/2268/17769
Analyse de la campagne agricole 2003 en terme de stress hydrique
French
DE LONGUEVILLE, FLORENCE [> >]
Horion, Stéphanie [Université de Liège - ULg > Département de géographie > Cartographie et systèmes d'information géographique >]
Tychon, Bernard mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Département des sciences et gestion de l'environnement >]
Ozer, Pierre mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Département des sciences et gestion de l'environnement >]
2004
Bulletin de la Société Géographique de Liège
Société Géographique de Liège
44
97-103
Yes (verified by ORBi)
International
0770-7576
Liège
Belgium
[en] Water stress indicator ; drought monitoring ; agrometeorological model ; GIS ; Belgium
[fr] indicateur de stress hydrique ; suivi de la sécheresse ; modèle agrométéorologique ; GIS ; Belgique
[en] This article presents the evaluation of the crop water stress in 2003 using the Belgian Crop Growth Monitoring System (B-CGMS). The indicator used is the Relative Soil Moisture Index (RSMI), and is based on a calculation integrating soil moisture data. This index shows the differences between needed and effectively available soil water for different crop types. It is one of the outputs of the B-CGMS agrometeorological model. Based on a fixed threshold, days affected by water stress have been identified and computed for specific periods during which lack of soil water is likely to have dramatic impacts on crop production. The cumulative number of days affected by water stress indicator has then been integrated into a GIS to spatially represent the situation of winter wheat and maize during the 2003 crop season. Results suggest that only maize was affected by the water stress in northern and southern Belgium. In the latter area, the lack of water at key periods provoked a yield reduction ranging between 2 and 50%.
[fr] Cette étude présente l’évaluation du stress hydrique des principales cultures de Belgique en 2003 grâce au modèle belge de suivi de croissance des cultures, nommé B-CGMS (Belgian Crop Growth Monitoring System). L’indicateur de référence est appelé Relative Soil Moisture Index (RSMI). Il est fondé sur un calcul intégrant des données de teneur en eau du sol et met en exergue les différences entre les besoins réels des cultures et l’eau effectivement disponible pour les plantes. La prise en compte de la profondeur racinaire des plantes ainsi que de l’aptitude à gérer leurs besoins en eau permet d’obtenir des résultats spécifiques pour chaque type de cultures. Sur base d’un seuil déterminé en fonction de la réserve en eau facilement utilisable par les plantes, les jours de stress hydrique ont pu être identifiés et comptabilisés sur la période pendant laquelle le déficit d’eau est le plus dommageable pour la culture. Le cumul des jours de stress hydrique a ensuite été intégré dans un SIG pour visualiser la situation du blé d’hiver et du maïs fourrager pendant la saison culturale 2003. Il appert que seul le maïs semble avoir été confronté à un stress hydrique dans le nord et surtout dans l’extrême sud de la Belgique, avec très probablement comme conséquence directe, une diminution des rendements de 2 à 50%.
Politique Scientifique Fédérale (Belgique) = Belgian Federal Science Policy
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/17769
http://www.geoeco.ulg.ac.be/societe/pdf44/09%20De%20Longueville-5.pdf

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
DE LONGUEVILLE et al _ Sécheresse _ BSGL _ 2004.pdfPublisher postprint544.76 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.