Reference : Etudes génétiques et immunomodulatoires de la ghréline sur les traits de production et d...
Dissertations and theses : Doctoral thesis
Life sciences : Anatomy (cytology, histology, embryology...) & physiology
Life sciences : Animal production & animal husbandry
Life sciences : Genetics & genetic processes
http://hdl.handle.net/2268/14448
Etudes génétiques et immunomodulatoires de la ghréline sur les traits de production et de conformation en races bovines ainsi que sur la croissance chez le rat
French
[en] Genetic and immunomodulatory studies of ghrelin on production and conformation traits in cattle and on rat growth
Colinet, Frédéric mailto [Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux - FUSAGx > > Biologie Animale et Microbienne > 2008 > >]
23-Oct-2008
Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux, ​Gembloux, ​​Belgium
Docteur en Sciences agronomiques et ingéniérie biologique
206
Portetelle, Daniel mailto
Renaville, Robert mailto
Thewis, André mailto
Beckers, Yves mailto
Bister, Jean-Loup
Buldgen, André
Gengler, Nicolas mailto
[fr] En production animale, notamment dans les filières bovines, il est d’un intérêt économique d’augmenter la quantité d’hormone de croissance dans la circulation sanguine. La ghréline est un peptide principalement produit au niveau de la paroi stomacale. Ce ligand endogène au GHSR stimule la sécrétion hypophysaire de l’hormone de croissance. Peptide orexigène, la ghréline est impliquée dans les mécanismes relatifs au maintien de l’homéostasie énergétique. Dans l’optique d’améliorer les performances animales, deux approches de la ghréline ont été effectuées. La première approche consiste en l’étude des gènes bovins codant pour la ghréline (bGHRL) et son récepteur (bGHSR). Ces deux gènes ont été respectivement localisés sur BTA 22 et BTA 1. Quatorze polymorphismes ont été détectés sur ces deux gènes et trois d’entre eux affectent la structure primaire du GHSR bovin. Des associations, à différents niveaux de signification, entre certains de ces 14 sites polymorphiques et des traits de production et de conformation ont été mis en évidence au sein d’un groupe de 127 taureaux Holstein sur base de leurs descendances directes présentes en Région Wallonne. La seconde approche aborde les effets d’une immunisation passive contre la ghréline sur des rats mâles en croissance en comparaison à celles contre la leptine et la cholécystokinine. Lors d’une alimentation équilibrée, le traitement envers la ghréline sur ces rats n’a pas influencé la croissance et l’ingestion par rapport aux animaux témoins. Des effets ont été observés entre les différentes immunomodulations au niveau des paramètres de croissance, d’ingestion et endocrinologiques. Les présents résultats invitent à de nouvelles investigations des gènes bGHRL et bGHSR sur des données relatives à d’autres populations/races bovines et de l’immunomodulation de la ghréline lors de conditions d’expérimentation différentes (alimentation déséquilibrée, stade physiologique, espèce, etc.). Ces investigations pourraient être valorisées en sélection et production animale mais également en médecine tant humaine que vétérinaire.
http://hdl.handle.net/2268/14448
http://bictel-fusagx.ulg.ac.be/ETD-db/collection/available/FUSAGxetd-09302008-100319/

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
These_Frederic_Colinet_2008.pdfAuthor postprint2.25 MBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.