Reference : S’engager dans un atelier-théâtre : vers une recomposition du sens de l’expérience
Dissertations and theses : Doctoral thesis
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/2268/136168
S’engager dans un atelier-théâtre : vers une recomposition du sens de l’expérience
French
Brahy, Rachel mailto [Université de Liège - ULg > Institut des sciences humaines et sociales > Sociologie de l'organisation et de l'intervention >]
8-Dec-2012
Université de Liège, ​Liège, ​​Belgique
Docteur en Sciences Politiques et Sociales de l'Université de Liège
428
Vrancken, Didier mailto
Genard, Jean-Louis mailto
Zaccaï-Reyners, Nathalie
Thévenot, Laurent
Klimis, Sophie
[fr] Théâtre ; régimes d’engagement ; esthétique
[en] intervention ; ethnographie ; espace public
[fr] Dans cette thèse, nous traitons des animations théâtrales mises en place par les compagnies de théâtre-action situées en Communauté française de Belgique. La question centrale qui nous guide est celle des formes concrètes que revêtent les pratiques contemporaines d’animation. Par ailleurs, nous nous intéressons également aux changements survenus dans l’exercice de l’activité. En effet, les premières compagnies à se revendiquer du « théâtre-action » naissent autour des mouvements de 1968. D’abord perçues comme expérimentales, ces pratiques pourraient bien, aujourd’hui, être considérées comme désuètes, à tout le moins, déconnectées des problématiques contemporaines. Notre enquête s’ouvre à partir de cette idée et nous montrons ensuite comment s’est acheminée une progressive reconversion des pratiques. En privilégiant le cadre théorique de la sociologie pragmatique française (et plus exactement, celui des « régimes d’engagement » établi par Laurent Thévenot) nous détaillons les modalités d’engagement dans un « atelier-théâtre ». Alors qu’originellement, le dispositif théâtral privilégiait les formats de la revendication « critique » et mobilisait prioritairement des personnes issues du monde ouvrier, on constate aujourd’hui une relation forte entre les compagnies de théâtre-action et le monde de l’accompagnement social. Cette proximité produit inévitablement un déplacement signifiant qui, pourtant, ne s’apparente pas à une totale superposition des secteurs. L’analyse de notre matériel empirique (composé d’entretiens et d’observation ethnographiques) témoigne d’une irréductible spécificité inhérente à l’engagement dans le monde du théâtre et de la fiction. Ainsi, les manières de prendre part à un monde commun et de s’engager en public sont repensées. En définitive, nous dégageons l’existence d’un « espace public esthétique » et précisons les voies par lesquelles un « engagement en présence » permettrait d’y accéder.
http://hdl.handle.net/2268/136168

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
S'engager dans un atelier-théâtre.pdfAuthor preprint82.88 kBView/Open
Open access
Table des matières.docAuthor preprint133 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.