Reference : Dystopies de fin du monde. Une poétique littéraire du désastre
Scientific journals : Article
Arts & humanities : Literature
http://hdl.handle.net/2268/136116
Dystopies de fin du monde. Une poétique littéraire du désastre
French
Stienon, Valérie mailto [Université de Liège - ULg > Département de langues et littératures romanes > Litt. française (19è et 20è) - Sociologie de la littérature >]
21-Dec-2012
Culture, le Magazine Culturel de l'Université de Liège
Université de Liège
C'était hier la fin du monde
No
International
2032-7900
Liège
Belgium
[fr] Dystopie ; Représentations ; Littérature
[fr] Le récit d’anticipation négatif développe une réflexion sur la cohésion d’une société à travers l’histoire d’une communauté humaine dont l’organisation collective et les bases sociales sont fragilisées, voire détruites. Ce genre littéraire ne s’apparente pas seulement au roman cataclysmique ou aux multiples scénarios de la guerre future. Il se rapproche aussi des ambitions de la politique-fiction et des procédés de l’anticipation scientifique. Entre 1830, date des premières anti-utopies constituées en récit, et 1950, moment de convergence de ces récits avec la science-fiction naissante, la production dystopique francophone s’avère riche, complexe et encore peu étudiée. D’Albert Robida à René Barjavel, nombreux sont pourtant les récits à (re-)considérer sous cet angle.
Researchers ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/136116
http://culture.ulg.ac.be/jcms/prod_1130919/dystopies-de-fin-du-monde-une-poetique-litteraire-du-desastre

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
V. Stiénon, Dystopies_de_fin_du_monde_-_Une_poétique_littéraire_du_désastre.pdfPublisher postprint510.32 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.