Reference : Le rôle du pharmacien comme conseiller en allaitement: perception des étudiants en ph...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference
Human health sciences : Pharmacy, pharmacology & toxicology
Human health sciences : Public health, health care sciences & services
http://hdl.handle.net/2268/135485
Le rôle du pharmacien comme conseiller en allaitement: perception des étudiants en pharmacie
French
Noirhomme-Renard, Florence mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de la santé publique > Santé publique : aspects généraux >]
Osorio Lopez, Rosa Elena [> >]
Gosset, Christiane mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de la santé publique > Santé publique : aspects généraux >]
VAN HEES, Thierry mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Pharmacie clinique >]
15-Sep-2012
Yes
National
Second Belgian Pharmaceutical Care Symposium
15/09/2012
Bruxelles
Belgique
[en] allaitement ; pharmacie
[fr] L’OMS et l’UNICEF recommandent un allaitement maternel exclusif durant les six premiers mois de vie et un allaitement maternel complété jusque deux ans. En Belgique, l’avis du Conseil Supérieur de la Santé relatif à la vente exclusive en pharmacie des préparations pour nourrissons (2008) souligne « l’importance d’un conseil éclairé de la part d’un universitaire sensibilisé et formé aux problématiques de santé et de nutrition ». Le pharmacien, par le contact fréquent qu’il a avec les jeunes parents, peut donc jouer un rôle dans l’allaitement.
<br />Cette étude vise à explorer la perception du rôle du pharmacien comme conseiller en allaitement.
<br />Cinquante-trois étudiants de dernière année de pharmacie de l’Université de Liège ont complété un questionnaire incluant des questions relatives à leurs perceptions, leur niveau de connaissances et leur expérience en matière d’allaitement, ainsi qu’une échelle d’attitude vis-à-vis de l’alimentation du nourrisson, l’IIFAS (Iowa Infant Feeding Attitude Scale).
<br />92% des étudiants pensent que le pharmacien a un rôle (très) important à jouer comme conseiller en allaitement à différents niveaux (recommandations, prise de médicaments, lait artificiel,…), et 77% estiment qu’il peut influencer les décisions prises par les mères, même si l’officine n’apparaît pas toujours comme un lieu propice pour répondre en toute discrétion aux questions posées (41%).
<br />Bien que l’expérience professionnelle et personnelle des étudiants soit faible, leur attitude est plutôt favorable à l’allaitement maternel selon l’échelle IIFAS (score de 61.25 ± 7.17). Toutefois, les étudiants évaluent globalement leur niveau de connaissance comme faible à très faible (insuffisance de lait maternel, stimulation de la lactation, utilisation du tire-lait, conservation du lait maternel, stérilisation des biberons,…).
<br />Les futurs pharmaciens estiment avoir un rôle de conseiller important en matière d’allaitement, mais il y aurait lieu de renforcer leur curriculum de formation actuel pour leur permettre de remplir adéquatement, en officine, ce rôle de conseiller auprès des parents.
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/135485
also: http://hdl.handle.net/2268/154707

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Le rôle du pharmacien comme conseiller en allaitement.pdfPublisher postprint192.6 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.