Reference : La marche du sujet fibromyalgique et d’un sujet dépressif est-elle différenciable ? ...
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a journal
Human health sciences : Laboratory medicine & medical technology
Human health sciences : Orthopedics, rehabilitation & sports medicine
http://hdl.handle.net/2268/13519
La marche du sujet fibromyalgique et d’un sujet dépressif est-elle différenciable ? Exploration de deux affections « voisines » à partir d’un accéléromètre tri-axial.
French
Maquet, Didier mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de la motricité > Département des sciences de la motricité >]
Jaspar, J. [> >]
Lecart, Marie-Paule mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Rhumatologie >]
Faymonville, Marie mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Anesthésie et réanimation >]
Crielaard, Jean-Michel mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de la motricité > Evaluation et entraînement des aptitudes physiques - Médecine physique et réadaptation fonctionnelle >]
Bève, Elodie [Université de Liège - ULg > Département des sciences cliniques > Psychiatrie et psychologie médicale >]
Ansseau, Marc mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences cliniques > Psychiatrie et psychologie médicale >]
Pinto, Emmanuel mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Psychiatrie et psychologie médicale >]
Haidon, Martine [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Psychiatrie et psychologie médicale >]
Croisier, Jean-Louis mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de la motricité > Kinésithérapie générale et réadaptation >]
2008
Revue du Rhumatisme
75
1142
Yes
International
0301-8474
21ème Congrès français de Rhumatologie – Société Française de Rhumatologie (SFR)
du 14 au 17 décembre 2008
Société Française de Rhumatologie (SFR)
Paris
France
[en] Walk ; fibromyalgia ; depression
[fr] Objectif :

Analyser la marche de populations souffrant d’affections présentant certaines similitudes en termes de symptomatologie (fatigue, stress, anxiété, ralentissement psychomoteur, …) et pour lesquelles le diagnostic différentiel apparaît parfois malaisé.


Patients et méthodes :

Cette étude inclut 32 sujets fibromyalgiques (46  10 ans), 20 sujets hospitalisés pour un état dépressif (49  14 ans) et 20 sujets volontaires contrôles (49  16 ans). L’analyse tri-dimensionnelle de la marche est réalisée à partir d'un système ambulatoire d'accélérométrie triaxial (Locometrix® Centaure Metrix, France) et d'une ligne de chronométrage. Le sujet marche à sa vitesse de confort, équipé de l'accéléromètre fixé à l'aide d'une ceinture élastique. L'épreuve, composée de 6 trajets rectilignes de 40 mètres, permet de suivre le profil des paramètres analysés tout au long de la distance totale parcourue (240 mètres). Les paramètres analysés sont : la vitesse de marche, la fréquence de pas, la longueur de pas, la symétrie et la régularité des pas, la puissance mécanique suivant les axes antéro-postérieur, crânio-caudal et médio-latéral, le coût énergétique.

Résultats :

La marche de la population fibromyalgique présente diverses altérations significatives non seulement en comparaison de la population contrôle mais aussi de la population dépressive. Nous observons chez le fibromyalgique une réduction significative (p < 0,05) de la vitesse de marche, de la longueur de pas, des activités suivant les axes antéro-postérieur et crânio-caudal. En outre, cette population présente une marche moins régulière (p < 0,05) alors que le coût énergétique de la marche est diminué (p < 0,05). Les paramètres de marche enregistrés au sein de la population dépressive apparaissent intermédiaires entre sujets contrôles et fibromyalgiques. Cependant, aucune modification significative ne s’observe entre populations contrôle et dépressive. Des travaux ultérieurs tenteront en outre de mettre en relation l’altération des paramètres de marche avec le degré d’anxiété et de dépression objectivé.

Discussion :

Bien que l’on évoque régulièrement un ralentissement fonctionnel chez les sujets souffrant de ces 2 affections « voisines », ce travail démontre que la marche d’un sujet dépressif et d’un sujet fibromyalgique semble différenciable. Ce dernier adopte une marche plus lente, moins régulière et visant à une « économie » d’énergie comme l’atteste le coût énergétique et les activités suivant les 3 axes.

Conclusion :

Cette épreuve pourrait constituer un outil original dans la caractérisation d’une population pathologique et le suivi longitudinal d’un patient.
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/13519

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
D. Maquet_La marche d'un sujet fibromyalgique et d'un sujet dépressif est-elle différenciable.pdfPublisher postprint28.34 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.