Reference : L'Etat belge et l'Islam. Un grand flop ?
Diverses speeches and writings : Other
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/2268/133934
L'Etat belge et l'Islam. Un grand flop ?
French
[en] Are the relations between the Belgian State and the muslim community a complete failure?
Hecq, Jean-Pol [RTBF > > > >]
Dassetto, Felice [Université Catholique de Louvain - UCL > > > >]
Husson, Jean-François [Observatoire des Relations Administratives entre les Cultes, la Laïcité organisée et l'Etat (ORACLE) > > > >]
Leman, Johan [Katholieke Universiteit Leuven - KUL > > > >]
Rigaux, Marie-Françoise [Facultés Universitaires Saint-Louis - FUSL > > > >]
24-Feb-2008
RTBF
National
Bruxelles
Belgique
"Et dieu dans tout ça ?" - Le magazine des philosophies et des religions
24 février 2008
RTBF - La Première
Bruxelles
Belgique
[en] islam ; church-state relations ; Belgium
[en] Présentation de l'émission par son animateur, J.P. Hecq : "Se serait-on trompé quelque part ?
En tout cas, la situation très problématique dans laquelle se trouve aujourd'hui l'Exécutif des musulmans de Belgique oblige les acteurs et les observateurs à se reposer les questions de base quant à l'organisation du culte musulman dans notre pays.
En 1974, lorsque l'Etat a reconnu le culte musulman, s'est posée concrètement la question de savoir comment les aspects matériels ce « nouveau » culte allait être gérés.
Comme l'avait fait Napoléon au début du XIXe siècle, l'Etat belge va donc reprendre le modèle déjà en vigueur pour d'autres cultes reconnus : une centralisation administrative et la constitution, en l'occurrence par le truchement d'un processus élection compliqué, d'un « organe chef de culte ».
Face à « l'Orient compliqué », la Belgique avait une idée simple. Plus de trente ans plus tard, force est de constater qu'elle ne marche pas bien. L'Etat belge aurait-il fait fausse route ? Les calculs politiques l'ont-ils emporté sur les considérations pratiques ? La phobie sécuritaire a-t-elle obscurci les raisonnements ?
De leur côté, les musulmans belges et de Belgique sont-ils décidément incapable de s'entendre entre eux ? Et l'Islam de Belgique est-il incapable de s'organiser de la façon prévue par le législateur et, si oui, pour quelles raisons ? Doit-on constater que les Etats turc et marocain (et saoudien ?) jouissent de facto d'un droit d'ingérence dans la réalité politico-religieuse belge ?
Le problème est-il insoluble ? Tout est-il négatif ?"
General public
http://hdl.handle.net/2268/133934

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.