Reference : Estimation préliminaire de l’impact économique induit par l’infection naturelle par l...
Scientific journals : Article
Life sciences : Veterinary medicine & animal health
http://hdl.handle.net/2268/7109
Estimation préliminaire de l’impact économique induit par l’infection naturelle par le sérotype 8 du virus de la fièvre catarrhale ovine (FCO) en élevage ovin
French
Saegerman, Claude mailto [Université de Liège - ULg > Département des maladies infectieuses et parasitaires > Epidémiologie et analyse des risques appl. aux sc. vétér. >]
Raes, M. [> >]
Uyttenhoef, Aude mailto [Université de Liège - ULg > Département des maladies infectieuses et parasitaires > Epidémiologie et analyse des risques appl. aux sc. vétér. >]
Hanon, Jean-Baptiste mailto [Université de Liège - ULg > HEC - Ecole de gestion de l'ULg > Economie politique et économie de la santé >]
Fecher-Bourgeois, Fabienne mailto [Université de Liège - ULg > HEC-Ecole de gestion de l'ULg : UER > Economie politique et économie de la santé >]
Kirschvink, Nathalie [> >]
2008
Epidémiologie et Santé Animale
Association pour l'Etude de l'Epidémiologie des Maladies Animales
54
115-120
Yes
International
0754-2186
Maisons-Alfort
France
[en] Northern Europe ; Economic losses ; Sheep ; Natural infection ; Serotype 8 ; Bluetongue
[en] In Northern Europe, bluetongue caused by the bluetongue virus, serotype 8 (BTV-8), emerged in August 2006 and numerous ruminant herds were found to be affected in 2007. An epidemiological postal survey was sent to 502 sheep holders with the help of the sheep and goats inter-professional federation (called FICOW). A total of 18% of holders responded (mainly meat holders). These holders market their animals on short circuit (direct sales). Despite morbidity and mortality, animal sterility (still not quantified) and lower growth, costs of animal treatment were important (sick animals and/or animals living with sick animals): minimum = 2 €/animal treated; maximum = 135 € / animal treated; mean = 26 €/animal treated and median = 20 €/animal treated. Except for rams, the price of animals (for reproduction and meat) has not varied significantly while the survey was conducted. A second postal survey is programmed after the lambing period to assess reproductive and other economic losses that could not be quantified by the time this surveywas run.
[fr] En août 2006, le sérotype 8 de la fièvre catarrhale ovine (Bluetongue virus, BTV-8) a émergé en Europe du Nord et un grand nombre de troupeaux de ruminants ont été touchés en 2007. En vue d'estimer les pertes économiques liées à cette émergence, une enquête épidémiologique a été réalisée, par voie postale, auprès de 502 éleveurs de moutons affiliés à la Fédération interprofessionnelle Caprine et Ovine Wallonne. Au total, 18% des éleveurs détenant surtout des races à viande et recourant essentiellement à un circuit commercial de type ventes directes ont répondu. Outre la morbidité et la mortalité, la stérilité des animaux d'élevage, encore peu quantifiable, et les retards de croissance, un poste budgétaire important a été le coût des traitements des animaux (animaux malades et/ou cohabitants) : minimum = 2 €/animal traité ; maximum = 135 €/animal traité ; moyenne = 26 €/animal traité et médiane = 20 €/animal traité. Hormis pour les béliers, les prix des animaux d'élevage et de boucherie n'ont pas substantiellement varié à l'époque où l'enquête a été menée. Afin de pouvoir prendre en compte les pertes liées à la reproduction et d'autres pertes économiques jusque là non mises à jour, une seconde enquête a été programmée après la saison des agnelages.
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/7109
also: http://hdl.handle.net/2268/132518

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
54.16.pdfPublisher postprint137.33 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.