Reference : Impact du stress sur la justesse d’une performance vocale chez des étudiants de conse...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference
Social & behavioral sciences, psychology : Theoretical & cognitive psychology
http://hdl.handle.net/2268/132347
Impact du stress sur la justesse d’une performance vocale chez des étudiants de conservatoire
French
Larrouy, Pauline mailto [Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Logopédie des troubles de la voix >]
Morsomme, Dominique mailto [Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Logopédie des troubles de la voix >]
15-Oct-2012
Yes
International
68ème Congrès de la Société Française de Phoniatrie
15 octobre 2012
Paris
France
[fr] Stress ; Anxiété de performance ; justesse
[en] Chant ; Solfège
[fr] Un haut niveau d’anxiété entraîne des symptômes physiques et cognitifs. Cet état émotionnel peut se répercuter sur les caractéristiques acoustiques de la voix. Cette étude vise à observer l’impact d’une situation stressante sur la justesse d’une performance vocale.
31 étudiants (deux niveaux différents) recrutés au sein des Conservatoires Royaux de Belgique ont chanté une mélodie à trois moments de l’année : deux fois en situation calme (T1 et T3) et une fois en situation anxiogène (T2), c’est à dire le jour de l’examen. Nous avons contrôlé le degré d’anxiété par la mesure de la fréquence cardiaque. Un questionnaire nous renseigne sur l’intensité des symptômes cognitifs et somatiques perçus par les étudiants et leur direction (altérant ou facilitant). La précision des intervalles et le maintien de la tonalité ont été mesurés pour chaque production. Nous comparons les scores obtenus lors d’une situation calme et lors de l’examen.
Nous observons que la fréquence cardiaque augmente significativement en situation anxiogène (F(2,90) = 12.60 ; p < .001). L’intensité des symptômes cognitifs et somatiques est plus élevée lors de la situation anxiogène mais l’évolution des symptômes somatiques entre T3 et T2 est plus importante pour les étudiants de 2ème année par rapport aux étudiants de 1ère année. Concernant la justesse, les résultats indiquent qu’un état de stress induit une meilleure précision des intervalles chez les étudiants de 1ère année (p = .02) mais altère le maintien de la tonalité chez les élèves de 2ème année (p = .01).
En conclusion, une situation d’examen entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque mais l’interprétation des symptômes somatiques dépendrait du niveau d’étude. Les conséquences d’une situation anxiogène, tel un examen de solfège, sur la justesse d’une performance vocale, peuvent être bénéfiques mais sont négatives lorsque l’enjeu est important.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/132347

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Présentation_SFP_15.10.12.pdfAuthor preprint1.72 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.