Reference : Caractérisation de la dynamique d'occupation du sol de la ville de Kisangani (R.D. Congo...
Dissertations and theses : Master's dissertation
Life sciences : Agriculture & agronomy
Physical, chemical, mathematical & earth Sciences : Earth sciences & physical geography
http://hdl.handle.net/2268/131997
Caractérisation de la dynamique d'occupation du sol de la ville de Kisangani (R.D. Congo) et sa périphérie entre 2002 et 2010
French
[en] Characterization of the land use change in the city of Kisangani (D.R. Congo) and its surroundings between 2002 and 2010
Maréchal, Justine mailto [Université de Liège - ULg > Forêts, Nature et Paysage > Biodiversité et Paysage >]
27-Aug-2012
Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech, ​Gembloux, ​​Belgique
Master bioingénieur en gestion des forêts et des espaces naturels
76 + 12
Lejeune, Philippe mailto
Bogaert, Jan mailto
Mahy, Grégory mailto
Vermeulen, Cédric mailto
Andre, Marie mailto
[en] Deforestation ; Urban-forest continuum ; Kisangani ; Land cover ; SPOT 5 ; Urbanization
[fr] Déforestation ; Gradient urbain-forêt ; Kisangani ; Occupation du sol ; SPOT 5 ; Urbanisation
[en] L’évolution démographique des pays du sud sans cesse croissante et les nombreux changements qu’elle provoque sont à la source d’un grand nombre de questions d’étude. Ce sont en particulier les changements d’occupation du sol résultant de l’extension d’une ville du sud qui nous ont intéressés dans ce travail de fin d’études, dont l’objectif était de quantifier l’urbanisation et la déforestation à Kisangani (R. D. Congo) entre 2002 et 2010. Des cartes d’occupation du sol ont été réalisées sur la base de deux images SPOT 5 et grâce à une sortie terrain en mars-avril 2012. Les classifications ont été effectuées sur base de l’approche orientée-objet et les méthodes non supervisée et supervisée ont été comparées. Les résultats montrent une meilleure précision des classifications supervisées (K = 0,42 et K = 0,71) par rapport aux classifications non supervisées (K = 0,32 et K = 0,53). Un taux d’extension urbaine de 16 % et une déforestation de 7 % ont pu être mis en évidence suite aux classifications supervisées. Le calcul d’indices de structure spatiale du paysage a permis de segmenter le gradient urbain-périurbain-rural-forêt associé à Kisangani que ce soit en classification non supervisée ou supervisée. Les milieux périurbain et rural sont ainsi caractérisés par une hétérogénéité forte, contrairement aux milieux forestier et urbain qui sont caractérisés par une homogénéité du milieu. La supériorité de la méthode supervisée sur la méthode non supervisée a été démontrée dans la caractérisation de plusieurs aspects de l’étude.
Projet d'appui "Recherche forestière au Congo" (REFORCO) (Union Européenne)
http://hdl.handle.net/2268/131997

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
TFE_MaréchalJustine_V2.pdfPublisher postprint6.23 MBView/Open
Open access
TFE_MaréchalJustine_Annexecarto_Complet.pdfPublisher postprint34.99 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.