Reference : La grammaire du papyrus Harris
Scientific journals : Article
Arts & humanities : Languages & linguistics
http://hdl.handle.net/2268/131713
La grammaire du papyrus Harris
French
Gohy, Stéphanie mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de l'antiquité > Egyptologie >]
Winand, Jean mailto [Université de Liège - ULg > Services généraux (Faculté de philosophie et lettres) > Doyen de la Faculté de Philosophie et lettres >]
2011
Lingua Aegyptia [= LingAeg]
Universität Göttingen. Seminar für Ägyptologie und Koptologie
19
175-245
Yes (verified by ORBi)
International
0942-5659
Göttingen
Germany
[en] papyrus magique ; texte composite ; analyse linguistique
[fr] Au cours des dernières décennies, la question des corpus, de leur composition et de leur définition, a pris une importance croissante. Des réflexions diverses sur la nature des textes et sur la manière de les catégoriser ont vu le jour ; des systèmes de classification mobilisant des critères variés ont été proposés. La réflexion a surtout porté sur des textes homogènes par la forme et par le contenu. Si les questions soulevées par la classification d’un texte peuvent parfois être ardues, le problème est évidemment plus complexe dès lors qu’on s’attaque à un texte de nature composite. C’est ce que nous avons proposé d’étudier dans cette publication, en concentrant nos recherches sur un texte, le papyrus Harris, document composite mêlant hymnes et incantations magiques. Si le caractère non-homogène du texte apparaît de manière évidente de par son contenu, nous avons tenté de mettre en évidence sa nature composite par une série de traits linguistiques. Ainsi, l’analyse linguistique, particulièrement, la morphologie et la syntaxe, a permis de faire émerger deux grands ensembles au sein du document : le premier regroupant les sections A à H, se caractérise par l’emploi de l’égyptien de tradition (= partie I) ; le second, qui comprend les sections I à Y, puise largement dans les ressources du néo-égyptien (= partie II). Cette première approche doit tout de suite être nuancée. En effet, la partie I contient parfois des traits de néo-égyptien, et la partie II n’est pas – loin s’en faut – exempte de tournures venant de l’égyptien de tradition. Le papyrus Harris apparaît comme une adaptation de passages préexistants auxquels sont venus s’ajouter de nouvelles rédactions originales. L’analyse linguistique du texte semble indiquer que le rédacteur a d’abord utilisé du matériel ancien (partie I) avant d’exploiter des sources plus récentes.
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/131713

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
La grammaire du P. Harris.pdfAuthor preprint715.45 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.