Reference : Le site Néolithique final de Labarthe 2 à Argelos (Pyrénées Atlantiques) : une occupa...
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a book
Arts & humanities : Archaeology
http://hdl.handle.net/2268/131663
Le site Néolithique final de Labarthe 2 à Argelos (Pyrénées Atlantiques) : une occupation temporaire ?
French
[en] The Final Neolithic site of Labarthe 2 at Argelos (Pyrénées Atlantiques) : a temporary occupation?
Thirault, Eric mailto [Paléotime > > > >]
Dumontier, Patrice [> >]
Morin-Rivat, Julie mailto [Université de Liège - ULg > Forêts, Nature et Paysage > Laboratoire de Foresterie des régions trop. et subtropicales >]
Remicourt, Maxime [> >]
Rué, Mathieu mailto [Paléotime > > > >]
2012
Actes des 9ème Rencontres Méridionales de Préhistoire récente, St-Goerges-de-Didonne (17), 08 et 09 octobre 2010
Perrin, Thomas
Sénépart, Ingrid
Thirault, Eric mailto
421-448
No
Yes
National
9ème Rencontres Méridionales de Préhistoire Récente
8-9 octobre 2010
Saint-Georges-de-Didonne / Royan
France
[en] Archaeology ; Anthracology ; Prehistory ; France ; Neolithic ; Archéologie ; Anthracologie ; Préhistoire ; France ; Néolithique ; Archéologie
[fr] Dans la vallée du Luy de France, au lieu-dit Labarthe à Argelos (Pyrénées-Atlantiques), une prescription de fouille préventive a donné lieu à une intervention au printemps 2009 sur 2200 m2. L’intégralité des vestiges attribuables au Néolithique final était contenue dans une seule unité pédosédimentaire incluse dans une séquence colluviale de bas de versant. Neuf foyers ont été étudiés (cf. contribution de B. Nicolle, ce vol.), du mobilier céramique et lithique a été collecté en stratigraphie, et une aire circonscrite riche en tessons de céramique a été identifiée à proximité immédiate d’un petit foyer.
Le corpus céramique s’inscrit dans la séquence du Néolithique final du Sud-Ouest, dans le IIIe millénaire av. J.-C. Il constitue néanmoins un faciès original et contribue à combler un déficit d’information dans la région nord-pyrénéenne. L’industrie lithique est réalisée sur silex et quartzite. Deux dates radiocarbones cohérentes avec l’ensemble des données de fouille placent ces occupations dans la fourchette 2600-2400 av. J.-C. calibré.
Les données de terrain inscrivent Labarthe 2 dans la série des petits sites à structures légères connus en Béarn et dans les Landes, avec un faible ancrage au sol. Les hypothèses interprétatives sont diverses : stationnement lié à des parcours pastoraux, lieu de franchissement de la vallée, exercice d’une activité spécifique (pêche, chasse ?), etc. L’implantation, au pied d’un éperon qui domine une confluence, pourrait aussi être complémentaire d’une hypothétique occupation sommitale.
[en] In the Luy de France valley at Labarthe-Argelos (Pyrénées-Atlantiques), a rescue excavation was carried out during spring 2009 on a surface of 2200 m2. The entire Final Neolithic remains were recovered from one single soil unit within the colluvium sequence at bottom of the slope. Nine hearths have been studied (see contribution of B. Nicolle, this volume), the pottery and lithic objects have been positioned in the stratigraphy and a delimitated area with abundant pottery sherds has been identified in close proximity to a small hearth.
The pottery assemblage can be assigned to the Final Neolithic sequence of south-western France, within the third millennium. It forms, however, an original facies and contributes to fill an information gap in the Northern Pyrenean region. The lithic artefacts were made on flint and quartzite. Two radiocarbon dates consistent with the data assemblage stemming from the excavation place these occupations between 2600 and 2400 BC cal.
The field data attribute Labarthe 2 to a series of small sites exhibiting subtle features not very deeply anchored into the ground that are known in the Bearn and the Landes regions. They are interpreted by a variety of hypotheses: stops during pastoral displacements, crossing points of the valley, places for specific activities (fishing, hunting?), etc. Their location, at the foot of a spur dominating the confluence may also be complementary of a possible settlement on top of the spur.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/131663

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
26_A_Thirault_BAT_light.pdfAuthor postprint5.66 MBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.