Reference : Impact d'un cycle d'activités physiques en milieu professionnel sur le style de vie e...
Scientific congresses and symposiums : Poster
Social & behavioral sciences, psychology : Multidisciplinary, general & others
http://hdl.handle.net/2268/128667
Impact d'un cycle d'activités physiques en milieu professionnel sur le style de vie et le stress
French
[en] Impact of a physical activity unit proposed in a professional setting on the lifestyle and stress
Robyns de Schneidauer, Jérôme mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de la motricité > Intervention et gestion en activités physiques et sportives >]
Etienne, Anne-Marie mailto [Université de Liège - ULg > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Psychologie de la santé >]
Pouillon, Mathieu []
Cloes, Marc mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de la motricité > Intervention et gestion en activités physiques et sportives >]
23-May-2012
A0
Yes
No
International
7èmes Biennales Association francophone internationale ARIS
du 23 au 25 mai 2012
Université d'Amiens - ARIS
Amiens
France
[fr] Activité physique ; Milieu du travail ; Stress
[fr] En termes de santé, la prévention du stress psychologique sur le lieu de travail devient un enjeu important. Outre ses bénéfices sur la santé générale, l’activité physique est considérée comme une stratégie de coping face au stress [Steptoe et al., 1989].
Afin de répondre au manque de temps souvent mis en avant par les employés, nous avons décidé de tester un programme d’activités physiques en entreprise. Le défi consistait à élaborer un programme pouvant être réalisé n’importe où, sans équipement spécifique et sans engendrer une sudation importante des participants. Cette étude avait pour but d’identifier l’impact de ce programme sur le stress psychologique (lié au travail) et sur les niveaux d’activité physique. Ce programme (2 x 45 min/semaines pendant 10 semaines) alliait exercices gymniques et jeux de team building. Des salariées (n=29) de l’ULg ont participé à ce programme quasi-expérimental de type « Switching Replication Design ». Elles ont répondu à trois reprises à un questionnaire (pré-test, post-test Groupe 1 et post-test Groupe 2) et à une interview individuelle (post-expérimentation). La méthode d’évaluation du stress s’est appuyée sur la Job Stress Scale [Spielberger et al., 1970], la Perceived Stress Scale [Cohen et al., 1983] et la Mesure de Stress Psychologique [Lemyre et al., 1990].
Nous avons constaté une diminution significative du stress lié au travail (-9.2%) et du stress général (-12,3%) et une augmentation du niveau d’activité physique. Le G1 maintient les changements pendant 3 mois après l’intervention. Après le programme, 6 sujets ont repris une activité physique régulière. D’autres effets ont été observés : une meilleure perception de la santé et une diminution des douleurs physiques perçues.
Ce programme souligne l’importance de la détente au travail, de l’ambiance positive et de la relaxation dans les exercices proposés afin de diminuer le niveau de stress via l’activité physique.
Service Intervention & Gestion des Activités Physiques et Sportives
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/128667

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
poster_robyns_amiens_aris_12.pdfPublisher postprint353.06 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.