Reference : L'appui budgétaire est-il une solution pour le financement du secteur de la santé dans l...
Scientific conferences in universities or research centers : Scientific conference in universities or research centers
Business & economic sciences : International economics
http://hdl.handle.net/2268/127867
L'appui budgétaire est-il une solution pour le financement du secteur de la santé dans les pays en développement?
English
[en] Is Budget Support a Solution for Financing the Health Sector in Developing Countries?
Paul, Elisabeth mailto [Université de Liège - ULg > Institut des sciences humaines et sociales > Sociologie du développement >]
May-2011
International
3rd International Conference on Health Financing in Developing and Emerging Countries
11-13 mai 2011
Université de Clermont-Ferrand
Clermont-Ferrand
France
[en] Appui budgétaire ; Santé ; Pays en développement
[en] L'aide au développement dans le secteur de la santé est extrêmement fragmentée, ce qui risque d’en diminuer l’efficacité (WHO 2007, Piva & Dodd 2009). L'appui budgétaire (AB) est souvent présenté comme un instrument de financement permettant d’améliorer l'efficacité de l'aide en respectant les principes énoncés dans la Déclaration de Paris. Si ceci est probablement vrai en théorie lorsque les conditions le permettent, il est très difficile d'évaluer l'impact de l’AB, vu les problèmes d’attribution que cela suppose. Des évaluations de l'AB général ont été réalisées dans plusieurs pays, mais qui n’ont pas étudié spécifiquement ses effets sur le secteur de la santé.
La communication a pour objectif de faire le point des connaissances sur les effets de l'AB sur le secteur de la santé, et de discuter deux aspects qui n'ont guère fait l’objet d’études et qui pourtant sont des défis importants pour l'efficacité de l'AB dans le secteur: d'une part, les défis de gestion que l'AB pose aux ministères de la santé concernés et d'autre part, les avantages et inconvénients respectifs de l'AB général et sectoriel pour le secteur de la santé.
Dans la première partie de la communication, nous présentons brièvement les résultats des principales évaluations de l'AB disponibles à ce jour, qui toutes se sont penchées sur l'AB général, mais dont certaines ont quelque peu traité du secteur de la santé (IDD and Associates 2006, Koeberle et al. 2006, Lawson et al. 2006, DfID 2008, European Court of Auditors 2008, OXFAM 2008, Beynon & Dusu 2010). Nous évoquons également une étude commissionnée par l'OMS qui a tenté de démontrer les liens entre l'AB général et les dépenses de santé (Fernandes Antunes et al. 2010).
Dans la seconde partie de l'exposé, nous attirons l'attention des participants sur les implications pratiques de la gestion de l’AB pour les ministères de la santé des pays récipiendaires. Très peu a été écrit sur le sujet, mais nous nous baserons sur notre expérience d'assistante technique en appui à la gestion de l'AB au Ministère de la Santé du Mali pour dégager quelques leçons (Samaké et al. 2009). Ensuite, partant du fait qu'il n'existe une fois de plus quasiment pas de littérature sur les effets spécifiques de l'AB sectoriel en comparaison avec l'AB général, nous discutons des avantages et inconvénients perçus par les acteurs relatifs à ces deux modalités.
Nous concluons en dégageant quelques leçons générales et en soulignant le fait que, bien qu'on en parle beaucoup, l'AB n'est pas encore très significatif dans le secteur de la santé comparé à la multiplication des interventions spécifiques (Ravishankar et al. 2009, Fernandes Antunes et al. 2010). Dès lors, des recherches bien ciblées sur ses effets pour le secteur de la santé sont bienvenues afin de documenter s’il s'agit ou non d'une modalité d'aide efficace qui devrait être encouragée.
Commission universitaire pour le Développement - CUD
GRAP-PA Santé
http://hdl.handle.net/2268/127867

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
CERDI_Paul_AB.pdfAuthor postprint89.89 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.