Reference : Physico-chimie et minéralogie des argiles de Bana (Ouest, Cameroun)
Scientific congresses and symposiums : Poster
Physical, chemical, mathematical & earth Sciences : Earth sciences & physical geography
http://hdl.handle.net/2268/127836
Physico-chimie et minéralogie des argiles de Bana (Ouest, Cameroun)
French
Mache, Jacques Richard mailto [Université de Liège - ULg > > > Form. doct. sc. (géologie - Bologne)]
Fagel, Nathalie mailto [Université de Liège - ULg > Département de géologie > Argiles, géochimie et environnements sédimentaires >]
SIGNING, Pierre mailto [ > > ]
15-May-2012
No
National
Colloque du Groupe Français des Argiles
du 14 Mai 2012 au 16 Mai 2012
Groupe Français des Argiles
Limoges
France
[fr] Argiles ; Cameroun ; Bana ; Minéralogie ; Physico-chimie
[fr] Dans le but de contribuer à la valorisation des géoressources, notamment les matériaux argileux du Cameroun, nous avons dans ce travail procédé à la caractérisation minéralogique et physico-chimique des argiles récoltées dans la région de Bana. Pour cela diverses méthodes et moyens d’identification ont été utilisés, notamment la diffraction des rayons X (DRX), l’analyse chimique, la spectroscopie infrarouge, la microscopie électronique à balayage, l’analyse thermique, l’analyse granulométrique, la détermination des capacités d’échange cationique et la détermination de la surface spécifique.
Les résultats de cette étude ont montré que les argiles de Bana sont formées principalement de smectite, kaolinite et talc comme minéraux argileux. Les minéraux non argileux associés sont l’anatase, le quartz, le feldspath, la goethite et l’hématite. Les observations au microscope électronique à balayage sont conformes avec la nature smectique de ces matériaux (Figure 1). Les capacités d’échange cationique (comprises entre 40 et 57 méq/100g) et les surfaces spécifiques (comprises entre 50 et 68 m2) sont également dans les moyennes mesurées pour des argiles smectiques (Morgan et al.,1985; Van Olphen et Fripiat,1979). Le test de saturation au lithium (test de Green Kelly - Lim et Jackson, 1986) a permis d’établir que la montmorillonite était le minéral smectique de ces argiles. Le couplage des analyses chimiques et minéralogiques permet une quantification minéralogique moyenne: 74% de Montmorillonite; 6% de Kaolinite; 8% de talc. Les matériaux de Bana sont riche en smectite et peuvent dont être valorisés dans les domaines tels que l’absorption, l’agriculture ou de l’imperméabilisation des sols.
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/127836

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Colloque GFA 2012 JRM.pdfAuthor postprint138.16 kBView/Open
Open access
Poster Limoges GFA 2012_JRM.pdfAuthor postprint510.11 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.