Reference : Le chargé de relations partenariales et ses clients : premières pistes d'analyse
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/2268/127642
Le chargé de relations partenariales et ses clients : premières pistes d'analyse
French
Remy, Céline mailto [Université de Liège - ULg > Institut des sciences humaines et sociales > Sociologie de l'action publique et des problèmes du travail >]
Orianne, Jean-François mailto [Université de Liège - ULg > Institut des sciences humaines et sociales > Sociologie de l'action publique et des problèmes du travail >]
5-Jul-2012
No
International
XIXe Congrès de l’AISLF
du 2 au 6 juillet 2012
Rabat
Maroc
[fr] services publics de l'emploi ; opérateurs privés d'insertion socioprofessionnelle ; partenariat ; confiance
[fr] Depuis quelques années en Belgique, SPE et opérateurs privés de placement sont invités, à la demande des institutions européennes, à collaborer étroitement dans le cadre de « partenariats publics-privés », suivant une logique de gestion mixte du marché de l’emploi. Ainsi, les SPE ont récemment développé une nouvelle ligne de services spécialisés dans la construction et la gestion de partenariats d’insertion et de formation. Au sein de ces nouveaux services, des « chargés de relations partenariales » ont pour mission de sélectionner des projets de collaboration et de suivre les actions réalisées, dans le cadre de ces projets, par les partenaires (privés et associatifs) en charge des demandeurs d’emploi.
L’objectif de cette communication est de décrire les différentes manières dont se nouent et se développent ces relations partenariales. Plus précisément, nous nous centrerons sur les formes par lesquelles la confiance s’exprime dans les interactions entre chargés de relations partenariales et opérateurs d’insertion socioprofessionnelle. Nous nous appuierons sur une recherche de terrain menée conjointement dans deux services publics de l’emploi belges. Le matériau empirique se compose principalement d’entretiens semi-directifs de chargés de relations partenariales et d’opérateurs d’insertion, ainsi que de nombreuses observations d’interactions. Ces deux études de cas seront analysées à l’aune d’une sociologie de la confiance et de la sociologie des groupes professionnels. Nous tenterons de mettre en évidence les significations et usages multiples de la confiance comme autant d’éléments qui constituent et régulent les interactions entre le professionnel et son client.
http://hdl.handle.net/2268/127642
also: http://hdl.handle.net/2268/144761

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.