Reference : Les enfants des familles recomposées hétéro et homoparentales : défis thérapeutiques à p...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference
Social & behavioral sciences, psychology : Treatment & clinical psychology
http://hdl.handle.net/2268/127004
Les enfants des familles recomposées hétéro et homoparentales : défis thérapeutiques à partir de deux cas cliniques contrastés.
French
[it] Figli di famiglie ricomposte etero e omogenitoriali: sfide terapeutiche a partire dalla presentazione di due casi clinici a contrasto.
Bullens, Quentin mailto [Université de Liège - ULg > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Clinique systémique et psychopathologie relationnelle >]
Miscioscia, Marina mailto [Université de Liège - ULg > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Clinique systémique et psychopathologie relationnelle >]
Scali, Thérèse mailto [Université de Liège - ULg > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Clinique systémique et psychopathologie relationnelle >]
D'Amore, Salvatore mailto [Université de Liège - ULg > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Clinique systémique et psychopathologie relationnelle >]
9-Jun-2012
Yes
No
International
Children on the edge - Culturel dilemmas for helping professionals
du 7 au 9 juin 2012
Accademia di psicoterapia della famiglia
Rome
Italie
[en] Parmi les nouvelles familles, celles recomposées peuvent présenter différents gradients de complexité et de diversité. Les familles homoparentales recomposées présentent une série de défis communs aux familles hétéroparentales recomposées : stress lié à la séparation/divorce, gestion des pertes/réorganisation, construction de nouvelles appartenances, etc. Toutefois, lorsque la souffrance s’invite dans le système, fréquemment d’abord remarquée chez l’enfant, il semble intéressant de prendre en considération non seulement la difficulté pour la famille à gérer les transitions critiques mais aussi l'impact de facteurs plus spécifiques aux familles homoparentales : homonégativité sociale, ambiguïté relationnelle, manque de support de la famille d’origine et des réseaux, etc. A travers une analyse de deux cas cliniques contrastés, une famille homoparentale recomposée et une hétéroparentale recomposée, nous essayerons de faire émerger les similarités et les différences cliniques. Quant au travail thérapeutique, tout en tenant compte de la spécificité de ces deux configurations familiales, il visera à créer un espace de gestion des transitions critiques entraînant des mouvements d’oscillation affective entre ce qui reste stable et ce qui est à réinventer. Apprendre à gérer la multiplicité des appartenances et à définir différentes identités familiales semblent être des objectifs majeurs et ce, pour l’intervention avec toute famille dite nouvelle.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/127004

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Bullens Rome 2012.pdfAuthor preprint470.01 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.