Reference : Rééducation attentionnelle chez l’enfant avec Trouble Déficitaire de l’Attention (TDA) :...
Scientific congresses and symposiums : Poster
Social & behavioral sciences, psychology : Treatment & clinical psychology
http://hdl.handle.net/2268/126982
Rééducation attentionnelle chez l’enfant avec Trouble Déficitaire de l’Attention (TDA) : Analyse de deux cas.
French
[en] Attentional remediation in children with ADHD: Two cases study
Turine, Hélène mailto [Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Département de Psychologie : cognition et comportement >]
Lejeune, Caroline mailto [Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Neuropsychologie >]
Catale, Corinne mailto [Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Département de Psychologie : cognition et comportement >]
2012
Yes
International
SYMPOSIUM INTERNATIONAL DE NEUROPSYCHOLOGIE : REHABILITATION COGNITIVE ET PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE
25-27 juin 2012
Université de Lille
Lille
France
[en] cognitive functions ; ADHD ; Remediation
[fr] L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité d’une prise en charge cognitive basée sur des exercices spécifiques d’entraînement de l’attention (informatisés et papier-crayon) sur les performances cognitives et le comportement de deux enfants TDA.
L’impact d’une prise en charge attentionnelle chez des enfants avec TDA reste, à ce jour, mal connu même si quelques rares travaux suggèrent un bénéfice de ce type d’intervention sur des mesures attentionnelles et comportementales chez ces enfants (e.g., Noël et al., 2007).
Deux enfants TDA avec troubles attentionnels objectivés par un examen neuropsychologique ont bénéficié de 40 séances de rééducation, lesquelles proposaient des exercices spécifiques aux difficultés de ces deux enfants (inhibition, attention soutenue et sélective et flexibilité). Chaque enfant était apparié à quatre enfants de contrôle.
Les analyses de comparaison pré et post-rééducation montrent une amélioration des performances pour le cas 1 au niveau de différents composants attentionnels (inhibition, attention soutenue, attention sélective et flexibilité) ainsi qu’au niveau comportemental (p<.05) qui se maintient au-delà de 6 mois après la rééducation. En revanche, les analyses réalisées pour le cas 2 ne montrent aucune amélioration mais plaident en faveur d’un changement de stratégie cognitive (amélioration de la performance qualitative au détriment de la vitesse de réalisation).
Cette étude confirme l’intérêt d’une prise en charge attentionnelle chez des enfants avec TDA et souligne l’importance de différents paramètres (variabilité interindividuelle, âge, motivation, profil attentionnel,…) dans le succès d’une telle rééducation.
http://hdl.handle.net/2268/126982

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.