Reference : Lexicométrie pour l'analyse qualitative. Pourquoi et comment résoudre le paradoxe ?
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a book
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
Engineering, computing & technology : Computer science
Arts & humanities : Languages & linguistics
http://hdl.handle.net/2268/125414
Lexicométrie pour l'analyse qualitative. Pourquoi et comment résoudre le paradoxe ?
French
[en] Lexicometry for qualitative analysis. Why and how to resolve the paradox?
Lejeune, Christophe mailto [Université de Liège - ULg > FAPSE HEC ISHS > > >]
Bénel, Aurélien [Université de technologie de Troyes > Tech-CICO > > >]
2012
Actes des 11es Journées internationales d'Analyse statistique des Données Textuelles
[en] Proceedings of the 11th International Conference on Textual Data Statistical Analysis
Dister, Anne
Longrée, Dominique mailto
Purnelle, Gérald mailto
591-602
Yes
No
International
11es Journées internationales d'analyse statistique des données textuelles
du 13 au 15 juin 2012
LASLA, Laboratoire d’Analyse statistique des Langues anciennes de l’Université de Liège & SeSLA, Séminaire des Sciences du Langage des Facultés universitaires Saint-Louis de Bruxelles
Liège
Belgium
[fr] recherche qualitative ; lexicométrie ; segments répétés ; spécificités ; visualisation
[en] qualitative research ; lexicometry ; repeated phrases ; specificities ; display
[fr] Pour la recherche qualitative, les nombres ne comptent pas. Dans une telle démarche, faire appel à la statistique textuelle devrait relever du paradoxe. Nous avons pourtant décidé d'intégrer de tels comptages dans la plateforme d'analyse qualitative que nous concevons. L'enjeu était d'assigner une fonction heuristique (et non plus probatoire) aux comptages, afin de les mettre au service de la perspective initiale, sans la dévoyer. Pour le qualitativiste, les mots rares, les spécificités et les segments répétés sont autant de pistes d'interprétation.Restait à trouver un mode de visualisation, sans tableaux ni chiffres, adapté à une approche visant davantage à l'immersion dans les textes qu'à leur objectivation.
[en] Using text statistics for qualitative analysis is surely a paradox - counting words in an approach where "numbers doesn't count". Hence, we were stunned by the repeated expectation of text mining features from the users of our qualitative analysis platform. Reluctant at first to methodological hybridizations that could be seen as flawed, we then had to admit that even the founders of qualitative analysis envisioned qualitative ways to use statistics. Counts cannot be regarded as proofs by qualitative analyzers, but as clues for an interpretation, as incentives to look closer at the materials. To achieve this goal, we designed a new visualization of text statistics,displayed in the text without any numbers nor tables.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/125414
http://www.jadt.org/

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
lejeune-benel_2012c.pdfVersion publiéePublisher postprint537.49 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.