Reference : Comment les insectes communiquent-ils au sein de l’ «écosystème-cadavre» ? L’écologi...
Scientific journals : Article
Life sciences : Entomology & pest control
http://hdl.handle.net/2268/124146
Comment les insectes communiquent-ils au sein de l’ «écosystème-cadavre» ? L’écologie chimique des insectes nécrophages et nécrophiles
French
Dekeirsschieter, Jessica mailto [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Entomologie fonctionnelle et évolutive >]
Verheggen, François mailto [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Entomologie fonctionnelle et évolutive >]
Frederickx, Christine [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Entomologie fonctionnelle et évolutive >]
Marlet, Christelle [Université de Liège - ULg > Chimie et bio-industries > Chimie analytique >]
Lognay, Georges mailto [Université de Liège - ULg > Chimie et bio-industries > Chimie analytique >]
Haubruge, Eric mailto [Université de Liège - ULg > Services administratifs généraux > Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech - Entomologie fonctionnelle et évolutive >]
2012
Faunistic Entomology - Entomologie Faunistique
Presses Agronomiques de Gembloux
65
3-13
Yes (verified by ORBi)
International
2030-6318
Gembloux
Belgium
[fr] entomologie forensique ; chémoécologie ; thanatochimie ; insectes nécrophages ; COVs cadavériques ; odeurs cadavériques
[fr] L’entomologie forensique est une discipline des sciences forensiques qui étudie les insectes et d’autres arthropodes dans un contexte médico-légal. Les insectes nécrophages et nécrophiles, principalement des Diptères et des Coléoptères, sont fréquemment retrouvés au sein de l’écosystème-cadavre. Pour ces insectes, le cadavre est une ressource éphémère très riche qu’ils vont coloniser de manière plus ou moins prévisible. L’entomofaune des cadavres seraient attirées par les odeurs cadavériques émises par le corps en décomposition. A l’heure actuelle, la thanatochimie est encore peu étudiée et l’information disponible concernant les COVs émis après la mort est limitée. Grâce à l’utilisation des méthodes de chimie analytique (TDS)GC-MS, GCxGC-TOF-MS), la signature olfactive d’un cadavre peut être étudiée au cours du processus de décomposition. L’ « odeur de la mort » est constituée par un mélange de plus de cent composés organiques volatils qui évoluent au cours de la décomposition. Cependant, les sémiochimiques qui sont réellement attractifs pour les insectes nécrophages et/ou nécrophiles ne sont pas encore clairement identifiés. Les espèces pionnières pourraient être attirées par des COVs cadavériques. Toutefois, les espèces plus tardives pourraient aussi être attirées par d’autres types de sémiochimiques produits par les insectes sarcosaprophages eux-mêmes (par exemple : des asticots, des insectes nécrophages). Plusieurs techniques d’écologie chimique peuvent être utiles en vue d’investiguer le rôle des sémiochimiques cadavériques dans le comportement des insectes sarcosaprophages. Une meilleure compréhension de l’écologie chimique des insectes nécrophages/nécrophiles et la thanatochimie pourraient avoir de nombreuses applications en science forensique et plus particulièrement en entomologie forensique.
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/124146

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Dekeirsschieter-etal-2012-FE.pdfPublisher postprint1.05 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.