Reference : "Identification organisationnelle et changement: les logiques identitaires à l'épreuv...
Dissertations and theses : Doctoral thesis
Business & economic sciences : Human resources management
http://hdl.handle.net/2268/121579
"Identification organisationnelle et changement: les logiques identitaires à l'épreuve du New Public Management"
French
[en] Organizational identification and change: identity logics facing New Public Management
Rondeaux, Giseline mailto [Université de Liège - ULg > > LENTIC >]
7-Mar-2012
Université de Liège, ​​Belgique
Docteur en Sciences Economiques et de Gestion
225+122
Pichault, François mailto
[en] Identité organisationnelle ; Management public ; gestion du changement
[fr] Depuis près de 30 ans, nombre de pays se sont engagés dans la réforme de leur administration publique, inspirée du New Public Management (NPM), inspirant de multiples travaux et débats sur ses fondements et ses déclinaisons, ses avantages et inconvénients, sa pertinence, ses paradoxes ou encore les difficultés liées à sa mise en oeuvre ou à son évaluation. Construit comme une critique des règles de l’administration bureaucratique, ce modèle managérial constitue une profonde remise en cause de celle-ci en termes d’organisation, de management, de GRH et de valeurs fondamentales. Les réformes inspirées du NPM sont aussi à la base d’une redéfinition de l’identité organisationnelle institutionnalisée de l’administration (Du Gay, 1996) : l’organisation s’interroge sur ce qu’elle est, ce qu’elle devient, ce qu’elle veut être, propulsant l’identité organisationnelle au premier plan des préoccupations.
Alors que le processus de modernisation de l’administration vise à redéfinir la réponse à la question « qui sommes-nous en tant qu’organisation ? », de quelle manière les membres de celle-ci en font-ils l’expérience? Au travers de l’analyse de trois cas de réforme d’administrations publiques, notre thèse s’intéresse aux dynamiques d’identification à l’oeuvre en regard de la perception des évolutions du contexte par les individus. Nous mettons en évidence le lien qui existe entre les processus d’identification organisationnelle et deux dimensions spécifiques à chaque contexte en évolution : le caractère plus ou moins radical de changement d’identité organisationnelle institutionnalisée que suppose la réforme mise en œuvre, et le degré de maturité de ce processus de réforme, ou en d’autres termes la mesure dans laquelle la réforme est plus ou moins perceptible dans la transformation du contexte même.
Au départ des différents éléments relevés dans chacun de nos terrains, notre thèse illustre concrètement comment la mise en œuvre d’un management polyphonique du processus de changement peut contribuer de manière positive à l’identification organisationnelle des membres de ces organisations en évolution. Cette approche mène à réfléchir autrement à la gestion du changement au travers de la prise en compte de cette diversité de positionnements identitaires. Elle conduit en outre à une réflexion plus large sur la mise en œuvre du NPM et sur l’administration publique de demain.
Laboratoire d'Etudes sur les Nouvelles Technologies de l'Information, la Communication, l'Innovation et le Changement - LENTIC
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/121579

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.