Reference : Structure spatiale et impact écologique des processus d'anthropisation des paysages terr...
Scientific congresses and symposiums : Poster
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/121546
Structure spatiale et impact écologique des processus d'anthropisation des paysages terrestres: développement d'une instrumentation générique d'analyse
French
[en] Spatial pattern and ecological impact of anthropogenic effect on terrestrial landscapes: development of a generic set of analysis
Vranken, Isabelle mailto [Université Libre de Bruxelles - ULB > Ecole Interfacultaire des Bioingénieurs > Ecologie du paysage et systèmes de production végétale > DOC 1 >]
Bogaert, Jan mailto [Université de Liège - ULg > Forêts, Nature et Paysage > Biodiversité et Paysage >]
28-Mar-2011
A0
No
No
National
Bioengineer Research Day
28 mars 2011
Ecole Interfacultaire des Bioingénieurs de l'ULB
Bruxelles
Belgique
[fr] anthropisation ; écologie du paysage
[fr] Le présent projet vise à fournir une instrumentation générique permettant de caractériser quantitativement la dégradation anthropique des écosystèmes terrestres. Ceci soulèvera des
pistes en aménagement du territoire pour la gestion durable de l’anthropisation paysagère et la restauration des écosystèmes dégradés. Les outils développés permettront en effet de détecter
des dégradations du paysage et leurs causes humaines sur base de leurs propriétés spatiales, informations moins complexes et onéreuses à obtenir que des données écologiques récoltées sur le terrain.
Ce projet comporte deux volets :
1) Recherche et développement méthodologique, basés sur l’écologie du paysage et d’autres disciplines et techniques comme la télédétection, les systèmes d’information géographique, les
sciences humaines et l’agronomie ;
2) Application de ces méthodes à des cas concrets pour validation.
En se basant sur des études de cas partout dans le monde, la construction d’une typologie permettra d’identifier, de classer et d’analyser les causes de la dégradation, leurs propriétés spatiales et les écosystèmes touchés. Les cas seront choisis pour couvrir différents écosystèmes, échelles spatiales, climats, intensités et vitesses de transformation. On analysera ensuite la dynamique de chaque type de transformation spatiale dans chaque type de paysage.
Ensuite, le pouvoir explicatif d’indicateurs spatiaux pour quantifier l’anthropisation des paysages sera évalué statistiquement.
D’autres indicateurs pourront ainsi être produits en complément et évalués. Des valeurs seuils seront aussi déterminées pour détecter des détériorations critiques des écosystèmes paysagers.
Les meilleurs indicateurs ainsi sélectionnés seront appliqués à de nouveaux cas d’anthropisation paysagère, choisis d’après la typologie précédemment élaborée, pour valider la correspondance
entre les informations fournies par les indices et la réalité sur le terrain.
[en] The current research project aims to develop a generic set of analysis methods which enables to characterize quantitatively anthropogenic degradation of terrestrial ecosystems. This characterization will assist in landscape planning oriented towards a sustainable management of human impacts and towards a restoration of degraded ecosystems. The analysis methods will enable to detect landscape degradation and its anthropogenic drivers based on their spatial properties, a type of information that is less complex and less expensive to obtain than ecological data collected in situ. The project is composed of two parts: (1) methodological research and development, based on the principles of landscape ecology and combined with other disciplines like remote sensing, geographic information systems, sociology and agronomy; (2) application of the developed pattern metrics on new study cases for evaluation and validation. Using study cases of degradation situated worldwide, the development of a typology will enable to identify, classify and analyze the causes of degradation, their spatial properties and the ecosystems involved. These study cases will be chosen based on the types of ecosystems degraded, the spatial scale of degradation, the climatic zone, and the intensity and speed of landscape degradation. Every type will be analyzed with regard to its impact on spatial pattern. Afterwards, the different metrics will be evaluated statistically for comparison with regard to their potential to capture anthropogenic effects. The development of new metrics is hereby not excluded. Critical thresholds will be defined in order to detect critical degradation levels of the terrestrial ecosystems. The best metrics selected in this way will be calculated for new cases of anthropogenic impacts on landscapes, cases selected by application of the aforementioned typology, in order to validate the correlation between metric outcomes and in situ observations.
Université Libre de Bruxelles
Fonds de la Recherche Scientifique (Communauté française de Belgique) - F.R.S.-FNRS
Structure spatiale et impact écologique des processus d'anthropisation des paysages terrestres: développement d'une instrumentation générique d'analyse
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/2268/121546

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.