Reference : Les coproduits européens issus du bioéthanol produit au départ de céréales ont une compo...
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a book
Life sciences : Food science
http://hdl.handle.net/2268/120809
Les coproduits européens issus du bioéthanol produit au départ de céréales ont une composition chimique variable
English
[en] European by-products of ethanol fuel produced from grains are variable in chemical composition
Piron, Fabien mailto [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Zootechnie >]
Bruyer, Denis [Puratos SA > Beldem SA > > >]
Thewis, André [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Zootechnie >]
Beckers, Yves [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Zootechnie >]
2009
journées de la recherche avicole
INRA et ITAVI
244-248
Yes
International
Paris
FR
huitième journées de la recherche avicole
25 et 26 mars 2009
Institut Nationale de la Recherche Agronomiques, France
Institut Technique Avicole (ITAVI), France
Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) France
World Veterinary Poultry Association
World Poultry Science Association
Saint Malo
France
[en] by-product ; DDGS ; dried distillers ; wheat distillers
[fr] coproduit ; drêches ; drêches de blé
[en] There is worldwide increasing interest in producing ethanol from grains. Currently, maize is the main grain used
in fuel ethanol production (particularly in the USA). However, in Western Europe and Canada, wheat is the main
grain for ethanol plants. Barley, rye, sorghum or combinations of grains are also used. The process of ethanol
production from grains generates by-products (distillers’ grains, solubles and/or gluten feed) with potential in
livestock feed. Consequently, a better knowledge of chemical composition of these by-products is essential. The
aim of the present study was to chemically characterise 14 batches of by-products (mainly from wheat, but also
from barley and maize) purchased from some plants in Western Europe.
Starch was almost completely removed by ethanol production process. Consequently, crude protein and fibre
were concentrated in by-products with regard to grain value. Ratios of by-products to grain (wheat is reference)
varied between 1.6 and 3.2 (protein), 1.6 and 2.7 (NDF) and 2.3 and 5.1(ADF). Furthermore, heat treatment used
during the production process of dried distillers’ grains could cause destruction of important amounts of some
amino acids, especially lysine (Maillard reactions). Ratios of lysine to crude protein varied among batches of byproducts
and were particularly poor and unstable for distillers’ grains.
In conclusion, chemical composition of European by-products of ethanol fuel produced from grains is variable. It
is particularly important for wheat-based distillers’ grains. More information is needed about digestibility and
availability of nutriments from these by-products. Particularly, lysine concentration and availability are probably
one of the main concerns for nutritive value of by-products of ethanol fuel produced from grains.
[fr] Il existe un intérêt important, au niveau mondial, pour la production d’éthanol au départ de céréales.
Actuellement, le maïs est la principale céréale employée, au niveau mondial (particulièrement aux USA), pour
produire du bioéthanol. Toutefois, dans plusieurs régions d’Europe et d’Amérique du Nord, c’est le blé qui est la
céréale la plus utilisée, mais l'orge, le seigle, le sorgho et des mélanges peuvent également être employés. Cette
production de bioéthanol au départ de céréales génère des coproduits (drêches, solubles et/ou gluten feed) qui
peuvent constituer des ingrédients attractifs pour l’alimentation animale. Par conséquent, une meilleure
caractérisation de leurs compositions est indispensable. La présente étude vise à caractériser chimiquement une
série de 14 échantillons de coproduits européens issus de la production d’éthanol au départ de céréales.
L’amidon est quasi-totalement hydrolysé et fermenté au cours de la production d’éthanol. Par conséquent, les
matières azotées et les fibres subissent une concentration par rapport à la céréale de départ. Les ratios coproduits
sur grain (le blé étant pris comme référence) varient respectivement de 1.6 à 3.2 (protéines), de 1.6 à 2.7 (NDF)
et de 2.3 à 5.1 (ADF). De plus, les traitements thermiques subis durant la production et le séchage des drêches
peuvent complexer des quantités importantes de certains acides aminés, en particulier la lysine (réactions de
Maillard). Les ratios entre la lysine et les matières azotées varient entre les échantillons de coproduits et sont
particulièrement faibles et variables pour les drêches.
En conclusion, la composition des coproduits européens issus du bioéthanol produit au départ de céréales est
variable. Il est notamment nécessaire de caractériser ces coproduits en terme de digestibilité et de disponibilité
des nutriments. En particulier, la teneur en lysine et sa disponibilité sont probablement les deux caractéristiques
principales au niveau de la valeur alimentaire des coproduits du bioéthanol de céréales.
Puratos SA, Beldem SA
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/120809
also: http://hdl.handle.net/2268/120950
http://www.journees-de-la-recherche.org

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
piron_2009_8JRA.pdfPublisher postprint208.01 kBView/Open

Additional material(s):

File Commentary Size Access
Open access
piron_2009_8JRA_poster.pdf193.28 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.