Reference : Les manuscrits de la recension égyptienne des Mille et une Nuits. Étude codicologique, a...
Dissertations and theses : Doctoral thesis
Arts & humanities : Classical & oriental studies
Arts & humanities : Languages & linguistics
Arts & humanities : Literature
http://hdl.handle.net/2268/120805
Les manuscrits de la recension égyptienne des Mille et une Nuits. Étude codicologique, avec édition critique, traduction et analyse linguistique et littéraire du conte de Jānšāh
French
[en] The Egyptian recension of the Thousand and One Nights. Codicological study, with a critical edition, a translation and a linguistic and literary analysis of Jānšāh tale
Franssen, Elise mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de l'antiquité > Langue arabe et études islamiques - Histoire art musulman >]
4-Jul-2012
Université de Liège, ​Liège, ​​Belgique
Docteur en Langues et Littératures orientales
vi, 278 + iii, 290 + iv, 204 + 132
Bauden, Frédéric mailto
Humbert, Geneviève mailto
Bauloye, Laurence mailto
Witkam, Jan Just mailto
Ghersetti, Antonella mailto
van Leeuwen, Richard mailto
[en] Codicology of Arabic Manuscripts ; Arabic Literature - Thousand and one Nights ; Arabic Linguistics Middle Arabic
[fr] Codicologie des manuscrits arabes ; Littérature arabe - Mille et une nuits ; Linguistique arabe Moyen Arabe
[en] The Thousand and One Nights have fascinated millions of readers and have spawned a variety of scholarly literature. Analyses of the tales are based on existing editions of the Arabic text, almost all dating back to the 19th century, and none of them completely reliable. However, since Zotenberg’s classification of the manuscripts of the Nights in the 19th century, research on the manuscripts has not really progressed. One of the groups Zotenberg described, called now the ZER, “Zotenberg's Egyptian Recension”, gathers together the manuscripts containing exactly 1001 nights, copied in Egypt at the end of the 18th or at the beginning of the 19th century. All the manuscripts of the ZER are in four volumes and present the same distribution of nights; they also share many common codicological features. A precise codicological analysis of each of those manuscripts was carried out. The collected information was compared with the conclusions of the literary and philological study of each manuscript’s text in a complete approach to the manuscripts, seen as objects as well as texts. The Nights were written for the bourgeoisie, in their own language, Middle-Arabic. This level of language was deliberately used for certain literary productions, such as literature intended for entertainement. A close study of the language of the manuscripts provides information on this level of language still little known. The study was carried out on Jānšāh tale, and a synoptic critical edition —confronting the manuscripts to the ancient editions of Būlāq and Calcutta II, collated for the occasion— and French translation of the latter were prepared. In brief, codicological analyses provide useful information for the research in codicology and for the classification of the manuscripts, a prerequisite for the critical edition. The analysis of the text’s language makes an important contribution to a neglected field. The text of the critical edition constitutes a solid basis for the investigations into the contents of the story.
[fr] Les Mille et une Nuits, popularisées en Europe par la traduction française de Galland, ont fasciné des millions de lecteurs et ont généré de nombreuses études. Les analyses de contes se basent le plus souvent sur les éditions arabes du XIXe siècle, bien qu’aucune d’entre elles ne soit réellement fiable. Depuis la classification des manuscrits des Nuits par Hermann Zotenberg, à la fin du XIXe siècle, la recherche dans ce domaine n’a pas véritablement progressé. L’un des groupes défini par Zotenberg, la recension égyptienne, dite aussi ZER (« Zotenberg's Egyptian Recension »), rassemble les manuscrits comprenant effectivement mille et une nuits, copiés en Égypte à la fin du XVIIIe ou au début du XIXe siècle. Ces manuscrits sont en quatre volumes et la distribution du texte en nuits y est identique ; ils présentent par ailleurs de nombreuses caractéristiques codicologiques communes. Je propose une analyse codicologique précise de chacun de ces manuscrits.
Les Mille et une Nuits furent écrites pour des bourgeois, dans leur langue, le moyen arabe. L’étude minutieuse de la langue des manuscrits des Nuits fait donc avancer nos connaissances sur cette variété de l’Arabe encore peu connue. L’étude linguistique se concentre sur le conte de Jānšāh, dont l’édition critique synoptique — en confrontation avec le texte des éditions arabes anciennes du texte, collationnées pour l’occasion — est établie. Cette analyse linguistique se concentre dans un premier temps sur les manuscrits, puis sur les éditions anciennes du texte. L’édition critique est la base d’une nouvelle traduction française et d’une étude littéraire du conte.
Les résultats des deux volets de la recherche sont ensuite confrontés dans une approche pluridisciplinaire complète. Il en résulte une meilleure connaissance de cette tradition complète de Mille et une Nuits, mais aussi des pratiques des artisans du livre actifs en Égypte à la fin du XVIIIe ou au début du XIXe siècle et de la langue utilisée alors pour la littérature récréative.
Université de Liège, bourse de doctorat extra-FRIA ; Fonds de la Recherche Scientifique (Communauté française de Belgique) - F.R.S.-FNRS
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/120805

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Introduction.pdfIntroductionAuthor postprint566.42 kBView/Open
Open access
Bibliographie.pdfBibliographieAuthor postprint564.23 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.