Reference : Les portails occidentaux de la cathédrale d’Amiens : bilan historiographique
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference
Arts & humanities : Art & art history
http://hdl.handle.net/2268/117693
Les portails occidentaux de la cathédrale d’Amiens : bilan historiographique
French
Lekane, Marie mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences historiques > Histoire de l'art et archéologie du moyen-âge >]
Aug-2012
No
9e congrès de l'association des cercles francophones d'Histoire et d'Archéologie de Belgique
du 23 au 26 août 2012
[en] Depuis le milieu du XIXe siècle, les portails occidentaux amiénois ont régulièrement fait l’objet de publications. Jusque récemment, les études consacrées aux sculptures se bornaient à décrire les sujets iconographiques, comme si les statues étaient l’illustration stricte des Ecritures Saintes. Cette manière de faire est symptomatique d’une approche conférant aux programmes sculptés une fonction didactique. Si la notion de « Bible des illettrés » n’est pas unanimement rejetée, elle est largement remise en question par la communauté scientifique en raison de la complexité des programmes, souvent conjuguée à un éloignement physique des statues, comme c’est le cas à Amiens. Depuis une vingtaine d’années, la fonction des images en général, et des sculptures en particulier, est revue et élargie. Les historiens de l’art mènent des études comparées entre sculptures et sources liturgiques ou théologiques (en ce qui concerne Amiens : W. Schlink, 1991; S. Murray, 1996 ; B. Boerner, 2010). Parmi les fonctions de l’image, on peut également citer le lien étroit entre sculpture et prédication, mis en lumière, pour Amiens, par S. Murray en 2005. De plus, les spécialistes utilisent d’autres approches pour affiner leur connaissance matérielle de l’œuvre. Parmi celles-­‐ci, l’archéologie du bâti, ou Baugeschichte, l’analyse technique des pigments ainsi que l’étude stylistique ont permis d’alimenter les débats sur la chronologie, la mise en place des portails et les transferts artistiques afin de se faire une idée globale des portails. La statuaire amiénoise n’a cependant pas encore profité d’une étude globale, circonstanciée et renouvelée. Il s’agit pour nous de la mettre en œuvre dans le cadre de notre thèse afin de mieux saisir son rôle dans la sculpture du XIIIe siècle.
http://hdl.handle.net/2268/117693

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.