Reference : Et pourtant ils coopèrent. Regard des sciences sociales sur la coopération animale
Scientific journals : Article
Social & behavioral sciences, psychology : Anthropology
http://hdl.handle.net/2268/116867
Et pourtant ils coopèrent. Regard des sciences sociales sur la coopération animale
French
[en] Nevertheless they do cooperate... A social sciences look at animal cooperation
Servais, Véronique mailto [Université de Liège - ULg > Institut des sciences humaines et sociales > Anthropologie de la communication >]
Mar-2012
Terrain : Revue d'Ethnologie de l'Europe
58
Coopérer
108-129
Yes
International
0760-5668
1777-5450
Le Plessis-Robinson
France
[en] cooperation - reciprocity ; primates - social situation ; exchange - strategy
[fr] coopération - récipricité ; primates - situation sociale ; échange - stragégie
[fr] Les biologistes du comportement ont des difficultés à expliquer l'évolution de la coopération entre non appaerentés dans un cadre strictement sélectionniste. Plutôt que de remettre en question ce paradigme, qui n'est pourtant qu'une vision partielle de la théorie de l'évolution, on ajoute des variables aux modèles, en supposant par exemple que les tricheurs sont détectés et punis. Pour notre part, à partir de l'analyse d'études sur la coopération chez les primates, nous insistons ici sur la difficulté à étudier la coopération en tant que comportement décontextualisé alors que, comme le montrent les réponses des singes aux tests qu'on leur propose, celle-ci s'inscrit dans des relations sociales et affectives qu'elle contribue en retour à définir. En définitive, nous plaidons pour une ouverture sérieuse de la primatologie aux sciences sociales afin de pouvoir envisager les primates, et notamment les grands singes, comme des acteurs pris dans des situations interactives, plutôt que comme des organismes exécutant des stratégies implémentées en eux par l'évolution
[en] Behavioural bioloigists find it difficult to explain the evolution of cooperation among non kin from a strict natural selection point of view. Rather than questionning the paradigm itself, even though it only involves a part of the theroy of evolution, they add variables to the theory as, for example, the fact that cheaters will be found out and punished. By contrast, on the basis of the studies of cooperation among primates, and in terms of the resonses of monkeys in the tests to which they are subjected, I stress how difficult it is to study cooperation among primates outiside the social and emotional context which, in turn, it serves to define. Finally, I prpose that primatology should be open to social science approaches, so that it considers monkeys and apes as actors in interactions rather than as organisms simply carrying out strategis which have been inscribed in them by evolution.
Laboratoire d'anthropologie sociale et culturelle, Institut des Sciences Humaines et Sociales
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/2268/116867

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Coopération servais.pdfdocument prochainement en accès sur Revues.orgPublisher postprint362.86 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.