Reference : La nutrition minérale et les carences en oligoéléments
Diverses speeches and writings : Other
Life sciences : Food science
http://hdl.handle.net/2268/116168
La nutrition minérale et les carences en oligoéléments
French
[en] Mineral nutrition and micronutrient deficiencies
DERMIENCE, Michael mailto [Université de Liège - ULg > Chimie et bio-industries > Analyse, qual. et risques - Labo. de Chimie analytique > >]
7-Feb-2012
National
Doc'cafés : Des chercheurs à ma table
7 février 2012
Réseau des Doctorants de l’ULg en partenariat avec : L’Administration de la Recherche/Développement, la cellule Réjouisciences, le Département des Relations extérieures & Communication de l’ULg et La Brasserie Sauvenière
Liège
Belgique
[en] micronutrients ; minerals ; deficiencies
[fr] Les populations occidentales actuelles accordent de plus en plus d’importance à leur alimentation.
Mais Il ne s’agit plus seulement d’intérêts organoleptiques ou hédonistes. Les consommateurs
d’aujourd’hui sont plus que jamais attentifs au caractère nutritionnel de ce qui se trouve dans leur
assiette. Preuve en est le nombre sans cesse croissant d’alicaments et d’allégations nutritionnelles
et de santé qui apparaissant sur le marché. Autre exemple, la tendance graduelle de la part des
entreprises agro-alimentaires de « décortiquer » un produit en ses différents nutriments essentiels,
tels les protéines, les lipides, les sucres ou encore les fibres. Il est aussi de plus en courant d’y
associer le pourcentage de l’apport quotidien recommandé contenu dans le produit. De nos jours,
même l’importance des vitamines et des minéraux majeurs (Na, Ca, P, etc.) est ancrée dans les
mentalités.

Il y a cependant une catégorie de nutriments encore quelque peu délaissée : les oligoéléments. Les
oligoéléments sont des éléments chimiques présents en très faibles quantités dans l’organisme
mais dont le rôle est essentiel. Les plus connus sont l’iode, le fer, le cuivre le zinc ou encore le
manganèse. D’autre par contre sont moins connus mais sont tout aussi indispensables (parfois
en plus faible quantités encore) comme le molybdène, le nickel, le chrome, le cobalt et beaucoup
d’autres. Les rôles de ces éléments sont aussi diverses qu’indispensables et on les retrouves dans des
enzymes et cofacteurs (souvent dans le site actif), dans des hormones, mais ils peuvent aussi jouer
un rôle structural (exemple du fluor dans l’hydroxyapatite). Parfois il n’y a qu’un pas à franchir entre
oligoélément et élément toxique. C’est par exemple le cas de l’aluminium et de l’arsenic, qui sont
nécessaires en petites quantités mais peuvent devenir des poisons (mortels) s’ils sont ingérés à plus
forte dose.
General public
http://hdl.handle.net/2268/116168
http://www.ulg.ac.be/cms/c_1674106/doc-cafe-a-table

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
La nutrition minérale et les carences en oligoéléments.pdfPublisher postprint282.73 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.