Reference : Developing a multiple-level, multiple-perspective and multi-temporal approach to psychol...
Scientific journals : Article
Social & behavioral sciences, psychology : Social, industrial & organizational psychology
http://hdl.handle.net/2268/115554
Developing a multiple-level, multiple-perspective and multi-temporal approach to psychological harassment at work: model and case study.
English
[en] DÉVELOPPEMENT D’UN MODÈLE MULTI-NIVEAUX, MULTI-POINTS DE VUE ET MULTI-TEMPOREL POUR L’ÉTUDE DU HARCÈLEMENT MORAL AU TRAVAIL. ETUDE DE CAS.
Faulx, Daniel mailto [Université de Liège - ULg > Département d'éducation et formation > Apprentissage et formation continue des adultes >]
Blavier, Adelaïde mailto [Université de Liège - ULg > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > Ergonomie et intervention au travail >]
2013
Travail Humain (Le)
Presses Universitaires de France
2
76
155-179
Yes
International
0041-1868
Paris
France
[en] Mobbing ; Bullying ; Liege's model
[en] Over the past fifteen years, numerous studies have been conducted on the problem of psychological harassment in the workplace. Nevertheless, many challenges remain in this field, both on the scientific level and in terms of intervention and diagnosis. One challenge in particular that remains is that of better observation of the complexity and evolution of situations, taking into account more than one perspective and allowing for several levels of understanding.
In this article, we present a case study in which we question all the protagonists in an alleged harassment situation. The data are analysed according to the Liège model.
The article presents new findings on the subject of the psycho-socio-managerial dynamics of harassment, particularly the existence of different sources of legitimacy for feeling harassed and the labyrinth of conflictual relationships and victim relationships. The implications of this model in terms of diagnosis and intervention are discussed at the end of the article.
[fr] Les situations de harcèlement moral au travail ont fait l’objet de nombreuses études depuis une quinzaine d’années. Les recherches menées en la matière ont permis de bien connaître les comportements des harceleurs ainsi que les conséquences pour les victimes et de distinguer différents types de harcèlement. En revanche, il susbiste de nombreuses questions sur la dynamique psycho-socio-organisationnelle de ces situations. En outre, la recherche s’est essentiellement basée sur le point de vue des victimes, et on connaît très peu celui des témoins ou des harceleurs présumés. Aujourd’hui, les défis pour la recherche en la matière sont de parvenir à saisir la complexité des situations, en intégrant à la fois des angles d’analyse mutliples et des points de vue diversifiés.
Dans cette optique, le modèle proposé récemment dans le Travail Humain (Faulx & Detroz, 2009) présente plusieurs caractéristiques intéressantes qui répondent aux défis actuels de la recherche en matière de harcèlement. En effet, il prend en compte plusieurs niveaux d’analyse, examine les interactions entre ces niveaux, et rend possible une analyse croisée de divers points de vue sur une même situation. Or, ce modèle n’a jamais été testé sur une étude de cas, a fortiori en prenant en compte le point de vue de plusieurs personnes sur une même situation. Nous avons donc procédé à une analyse multi-niveaux, multi-points de vue et multi-temporelle d’une situation présumée de harcèlement. Ceci nous a permis non seulement de faire des découvertes sur la dynamique des situations de harcèlement, mais également de discuter les apports du modèle en termes de diagnostic et d’intervention. Du point de vue méthodologique, la présente contribution est basée sur une étude de cas réalisée à partir de l’analyse du contenu d’interviews menés avec l’ensemble des protagonistes d’une situation présumée de harcèlement (harceleur et harcelés présumés, encadrement, chef de service, collègues). La méthode de traitement des données est fondée sur une analyse catégorielle suivie d’une analyse thématique. Son objectif est d’identifier puis de regrouper l’ensemble des fragments de discours en fonction des catégories définies par le modèle, et de procéder à une analyse croisée des propos de différents protagonistes sur des questions semblables. L’analyse montre que la configuration relationnelle et organisationnelle évolue au cours du temps. Sur le plan des découvertes relatives aux situations de harcèlement, on mentionnera : l’existence de processus d’exclusion à l’encontre des harceleurs présumés, les effets paradoxaux de la concentration des ressources aux mains d’une même personne, l’importance des relations de pouvoir entre collègues d’un même niveau hiérarchique, les différentes configurations sociocognitives qui peuvent amener une personne à la conviction d’être harcelée, l’existence de profils de « victimes » très différents selon les points de vue, l’évolutivité et les différentes phases de la situation.
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/115554

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
faulx&blavier 2012.pdfAuthor preprint435.61 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.