Reference : Les éco-quartiers : vers la généralisation d'une alternative à l'étalement urbain ?
Parts of books : Contribution to collective works
Social & behavioral sciences, psychology : Human geography & demography
Social & behavioral sciences, psychology : Regional & inter-regional studies
Business & economic sciences : Special economic topics (health, labor, transportation…)
http://hdl.handle.net/2268/113555
Les éco-quartiers : vers la généralisation d'une alternative à l'étalement urbain ?
French
Halleux, Jean-Marie mailto [Université de Liège - ULg > Département de géographie > Géographie économique >]
Strée, Julie mailto [Université de Liège - ULg > > Centre de recherche Lepur >]
2012
Troisième volume des Rencontres urbaines de Mazier
Habitat social, habitat durable ?
Harismendy, P.
Gaudin, S.
Ville de Saint-Brieuc
123-143
No
Saint-Brieuc
France
[en] Eco-quartier ; Etalement urbain ; Ville compacte ; Densité ; Wallonie ; Périurbanisation
[en] Il existe de nombreuses formes de blocages susceptibles de limiter la reproductibilité des expériences d’éco-quartiers, par exemple en termes de maîtrise foncière ou par la nécessité pour des acteurs de la construction de sortir de leurs démarches traditionnelles. Notre recherche s’est focalisée sur un aspect à la fois partiel et essentiel de la problématique, en l’occurrence les préférences résidentielles. Nous avons, pour ce faire, réalisé une enquête sur le potentiel commercial de la formule de l’éco-quartier. Cette enquête, conduite par la méthode de l’évaluation contingente, s’est focalisée sur les ménages qui alimentent le peuplement des banlieues périurbaines. Pour le contexte investigué - la Wallonie - et pour le proche futur, il ressort de l'enquête que l’éco-quartier ne va pas conduire à des effets significatifs sur l’endiguement de la périurbanisation. Répondre par la négative quant à la possibilité d’endiguer l’étalement urbain par la multiplication des projets d’éco-quartiers ne signifie pas pour autant que cette formule ne puisse pas jouer un rôle significatif dans la production immobilière future. Si l’on cherche à donner une estimation crédible quant à la demande susceptible de choisir la formule de l’éco-quartier plutôt que la formule du lotissement périurbain, nos résultats poussent à avancer l’ordre de grandeur des 10 %.
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/113555

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Halleux.pdfPublisher postprint1.32 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.