Reference : Les versions dramatiques de la Vie de saint André
Scientific journals : Article
Arts & humanities : Performing arts
Arts & humanities : Literature
http://hdl.handle.net/2268/113474
Les versions dramatiques de la Vie de saint André
French
Henrard, Nadine mailto [Université de Liège - ULg > Transitions. Département de Recherches sur le Moyen Âge tardif et la première Modernité > Littérature française médiévale et littérature occitane > > >]
2013
Revue des Langues Romanes
Université de Montpellier
CXVII
1
Mystères et Noëls
5-26
Yes
International
0223-3711
Moulineaux Cedex 9
France
[fr] Théâtre médiéval ; hagiographie ; Théâtre occitan ; Mystère des Actes des Apôtres ; Simon Gréban
[fr] L'article présente les quatre versions dramatiques conservées de la vie de saint André : la partie consacrée à André dans le Mystère des Actes des Apôtres de Simon Gréban; une Passion de saint André en langue occitane copiée et jouée en 1512 dans la paroisse de Puy-Saint-André, dans le Briançonnais; un mystère français imprimé par le libraire-imprimeur parisien Pierre Sergent vers 1530, la Vie et mistere de saint Andry a quatre-vingt-six personnages; et une Histoire de saint André jouée encore au XVIIIe s. aux Ramats, une petite localité du Piémont. L'étude s'intéresse aux liens que ces pièces entretiennent entre elles, pour tenter de cerner au départ de la matière qu'elles véhiculent les échanges qui ont pu se produire entre la France du Nord, le Dauphiné et les vallées italiennes des Alpes. La question qui importe n’est pas tant celle des sources que celle de la circulation des œuvres, des matières et des motifs, et au-delà, celle du transfert de modes dramatiques ou de pratiques professionnelles. De ce point de vue, les pièces relatives à saint André, étalées dans le temps et l’espace, offrent un terrain d’observation privilégié. Ce corpus prouve une fois de plus l’intensité des échanges culturels entre les régions et les domaines linguistiques au Moyen Âge. Ces textes nous invitent aussi à parcourir trois siècles d’histoire du théâtre et montrent comment la tradition des mystères s’est perpétuée en province jusqu’au XVIIIe siècle, en s’étant transformée au contact du tragique humaniste
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/113474

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
RLaR Henrard 2013-préprint.pdfAuthor preprint290.7 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.