Reference : Pas d’extinction à la limite Jurassique–Crétacé pour les ichthyosaures
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference
Physical, chemical, mathematical & earth Sciences : Earth sciences & physical geography
http://hdl.handle.net/2268/111933
Pas d’extinction à la limite Jurassique–Crétacé pour les ichthyosaures
English
Fischer, Valentin mailto [Université de Liège - ULg > Département de géologie > Paléontologie animale et humaine >]
Maisch, Michael [ > > ]
Naish, Darren [ > > ]
Kosma, Ralf [ > > ]
Liston, Jeff [ > > ]
Joger, Ulrich [ > > ]
Krüger, Fritz [ > > ]
Pardo Pérez, Judith [ > > ]
Tainsh, Jessica [ > > ]
Appleby, Robert [ > > ]
Dec-2011
No
No
International
Réunion annuelle du Groupe Français du Crétacé
du 5 au 7 décembre 2011
Groupe Français du Crétacé
Paris
France
[en] Ichthyosauria ; Jurassic-Cretaceous boundary ; extinction ; Ophthalmosaurinae ; Platypterygiinae
[en] Les ichthyosaures sont un groupe diversifié de reptiles marins mésozoïques. Pour de nombreux auteurs, trois extinctions majeures ont perturbé leur longue histoire évolutive : une à la fin du Trias, une à la limite Jurassique–Crétacé (JCB) et une (résultant en l’extinction totale) à la limite Cénomanien–Turonien. On croyait que l’extinction de la JCB avait éradiqué la plupart des morphotypes particuliers trouvés dans le Jurassique supérieur, à la faveur de quelques formes crétacées considérées moins spécialisées. Ici, nous réévaluons cette hypothèse en utilisant des analyses phylogénétiques et des taux de cladogenèse/survie/extinction. Notre analyse phylogénétique indique que les ophthalmosauridés (clade unissant tous les ichtyosaures post-bajociens) ont divergé très tôt dans leur histoire en deux clades distincts ; tous deux traversent la JCB et persistent au moins jusqu’ à l'Albien terminal. Pour évaluer l'effet de l'extinction de la JCB sur les ichthyosaures, nous avons calculé des taux de cladogenèse, d'extinction, et de survie pour chaque étage de l'intervalle Oxfordien-Barrémien, selon différents scénarii. Le taux d'extinction de la JCB ne surpasse pas le taux « background » pour l'intervalle Oxfordien-Barrémien et la JCB enregistre un des taux de survie le plus élevé de l'intervalle. Par conséquent, il n'existe actuellement aucune preuve que les ichthyosaures aient été touchés par une extinction à la JCB, contrairement à de nombreux autres groupes d’animaux marins. Les ophthalmosauridés restent diversifiés de leur rayonnement rapide au Jurassique moyen jusqu’à leur extinction totale au début du Crétacé supérieur.
Centre de Geosciences
Fonds de la Recherche Scientifique (Communauté française de Belgique) - F.R.S.-FNRS
Researchers ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/111933

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.