Reference : La glomérulonéphrite fibrillaire non amyloïde : une cause rare de syndrome néphrotique
Scientific journals : Article
Human health sciences : Urology & nephrology
http://hdl.handle.net/2268/110845
La glomérulonéphrite fibrillaire non amyloïde : une cause rare de syndrome néphrotique
French
[en] Fibrillary nonamyloïd glomerulonephritis : a rare etiology of nephrotic syndrome
GROSCH, Stéphanie mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Néphrologie >]
VAN OVERMEIRE, Lionel mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Néphrologie >]
Krzesinski, Jean-Marie mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences cliniques > Néphrologie >]
BOVY, Christophe mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Néphrologie >]
2011
Néphrologie & Thérapeutique
Elsevier
7
494-498
Yes (verified by ORBi)
International
1769-7255
1872-9177
Paris
France
[fr] glomérulonéphrite fibrillaire non amyloïde ; syndrome néphrotique
[en] fibrillary nonamyloïd glomerulonephritis ; nephrotic syndrome
[fr] La glomérulonéphrite fibrillaire non amyloïde est une pathologie glomérulaire à dépôts fibrillaires, non amyloïdes, composés principalement d'immunoglobulines G polyclonales. Il s'agit d'une glomérulopathie idiopathique responsable de protéinurie sévère, souvent néphrotique et d'insuffisance rénale arrivant à un stade terminal dans 40% des cas à cinq ans. Elle peut prendre différents aspects anatomopathologiques déterminants en terme de pronostic rénal. La négativité des dépôts en coloration rouge Congo et l'épaisseur des fibrilles en microscopie électronique permettent le diagnostic différentiel avec les dépôts amyloïdes. Il n'y a pas de traitement efficace. Après transplantation rénale, la récidive est fréquente avec un pronostic rénal cependant moins péjoratif.
Professionals
http://hdl.handle.net/2268/110845
10.1016/j.nephro.2011.03.001
The fibrillary nonamyloïd glomerulonephritis is a glomerulopathy with fibrillar, nonamyloïd deposits of predominantly polyclonal immunoglobulin G. It is an idiopathic glomerulopathy responsible for heavy proteinuria, generally in the nephrotic range, and renal failure up to end stade in 40% of the cases after five years. The histologic pattern is variable, correlating with renal prognosis. The Congo red-negativity of the deposits and the size of the fibrils on electron microscopy make the differential diagnosis with amyloid deposits. There is no specific therapy. Recurrence in the transplant is frequent, but with better renal prognosis.

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
2011 Nephrol & Therapeut 494-498.pdfPublisher postprint1.4 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.