Reference : Refaire société. Les enjeux des politiques européennes de cohésion sociale
Scientific conferences in universities or research centers : Scientific conference in universities or research centers
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/2268/110820
Refaire société. Les enjeux des politiques européennes de cohésion sociale
French
Vrancken, Didier mailto [Université de Liège - ULg > Institut des sciences humaines et sociales > Sociologie de l'organisation et de l'intervention >]
28-Oct-2011
International
Société civile et européanisation/internationalisation des politiques publiques
27-28 octobre 2011
Université de Nancy - Association Internationale des Sociologues de Langue Française
Nancy
France
[fr] Cohésion sociale ; politiques européennes ; populisme
[fr] A partir de l’examen des différents Plans de Cohésion Sociale (PCS) qui ont vu le jour sous l’impulsion des politiques européennes et ce, dans un contexte de crise de modèle des Etats sociaux européens, cet exposé proposera une approche critique des tentatives actuelles de recomposition des politiques sociales. Ce mouvement puise largement son inspiration dans un projet de participation de tous au sein de la société. Il s’agit désormais d’animer, de faire participer, d’inciter, de produire de l’intégration là où autrefois l’action publique visait prioritairement à protéger, à conférer un statut et une position sociale. Une nouvelle intention publique aurait fait son apparition dans le champ des politiques sociales. Elle viserait davantage à solliciter les individus, à faire appel à leur subjectivité tout en multipliant les lieux d’écoute. Toutefois, pour devenir globalement plus individualisées et subjectives, les politiques sociales ont dû puiser là où précisément des politiques de la subjectivité étaient éprouvées de longue date, à savoir dans les schémas assistanciels de l’aide sociale. On assisterait ainsi à une reconfiguration des frontières du social. Saisi de nouvelles attentes plus singulières et particularistes, il puiserait de plus en plus largement son inspiration aux sources du travail social, se « travaillerait », se mettrait en action par l’intermédiaire d’intervenants rompus aux techniques relationnelles et aux conduites d’entretien
Centre de Recherche et d'Intervention Sociologiques
Researchers
http://hdl.handle.net/2268/110820

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.