Reference : Diversité faunique et distribution des activités de braconnage dans la Réserve de Biosph...
Scientific journals : Article
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/108423
Diversité faunique et distribution des activités de braconnage dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames au Burkina Faso
French
Dibloni, Ollo Théophile [INERA Burkina Faso > DPF > > >]
Millogo, Alfred Nicolas [UCF-HB > DRECV des Hauts Bassins > > >]
Ouedraogo, Amadé Junior [Université de Ouagadougou > 3UFR/SVT, > > >]
Guenda, Wendengoudi [Université de Ouagadougou > UFR/SVT > > >]
Vermeulen, Cédric mailto [Université de Liège - ULg > Forêts, Nature et Paysage > Laboratoire de Foresterie des régions trop. et subtropicales >]
2011
International Journal of Biological and Chemical Sciences
International Formulae Group
Yes (verified by ORBi)
International
1991-8631
Dschang
Cameroon
[en] Mammifères sauvages ; Burkina Faso ; Réserve de Biosphère ; Dénombrements pédestres ; Indices de présence
[en] La faune sauvage dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames du Burkina Faso est très
peu connue. Cette étude vise à inventorier les différentes espèces de mammifères sauvages et à recenser les
activités de braconnage rencontrées dans cette réserve. Des dénombrements pédestres ont été réalisés en 2004,
2005, 2006 et 2007 suivant la méthode de transect linéaire à largeur variable. Ils ont consisté à suivre
l’évolution de l’effectif des mammifères sauvages selon les contacts et les indices de présence ainsi que les
activités de braconnage dans la réserve. 24 espèces de mammifères dont les patas (Erythrocebus patas), les
babouins (Papio anubis), les éléphants (Loxodonta africana), les hippotragues (Hippotragus equinus), les
phacochères (Phacochoerus africanus) et les civettes (Civettictis civetta) ont été recensées dans la réserve. Les
contacts avec ces mammifères sont passés de 17 en 2004 à 28 contacts en 2007 pour un effectif de 94 individus
toutes espèces confondues. Les activités de braconnage ont connu une baisse d’intensité entre 2005 et 2007 car
le taux de braconnage s’est réduit de 58,4%. L’accroissement de l’effectif des espèces de mammifères et la
diminution du braconnage peuvent s’expliquer par la surveillance continue de la réserve.
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/108423

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
1187-IJBCS-Article-Diblonie Allo Theophile.pdfPublisher postprint840.28 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.