Reference : Etude du terroir mahorais et de l'influence des paramètres environnementaux sur la quali...
Dissertations and theses : Master's dissertation
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/107350
Etude du terroir mahorais et de l'influence des paramètres environnementaux sur la qualité de l'huile essentielle d'ylang-ylang (Cananga orodata (Lam.) Hook. & Thoms.) à Mayotte)
French
Hick, Aurélie mailto [Université de Liège - ULg > Forêts, Nature et Paysage > Biodiversité et Paysage >]
2-Sep-2010
Université de Liège, ​Gembloux, ​​Belgique
Master bioingénieur : sciences et technologies de l'environnement, à finalité spécialisée
Mahy, Grégory mailto
Bock, Laurent mailto
Fauconnier, Marie-Laure mailto
Benini, Céline mailto
Lebailly, Philippe mailto
[fr] Terroir ; Huiles essentielles ; environnement
[en] La présente étude découle d’une série de travaux de recherche sur l’huile essentielle d’ylang-ylang dans l’océan Indien, commencée en 2006 aux Comores. Cet arbre à parfum est essentiellement produit dans cette région du globe où les conditions climatiques sont propices à son développement. L’ylang-ylang n’est cependant pas endémique à ces îles. Il a été importé dans l’océan Indien et plus particulièrement, à La Réunion par les planteurs, dans les années 1850. Il fut, par la suite, introduit à Madagascar et dans l’archipel comorien. L’Union des Comores, Madagascar et l’île de Mayotte se partagent le marché mondial de cette huile essentielle. Néanmoins, la filière mahoraise de l’Ylang est, depuis une dizaine d’années, en déclin. C'est pourquoi une labellisation de l’huile mahoraise pourrait aider l’île à protéger cette culture qui lui est chère. L’objectif de ce travail est donc de caractériser le terroir mahorais et d’évaluer l’impact des différents paramètres environnementaux étudiés sur les huiles essentielles d’ylang-ylang.
La caractérisation du terroir mahorais révèle l’importance des facteurs humains. L’histoire de l’ylang-ylang à Mayotte démontre l’antériorité du produit. Néanmoins, aucun écrit n’existe à ce sujet. Les Mahorais ont également adapté leur processus de distillation à l’alambic en galvas, le plus utilisé sur l’île. Une modernisation vers l’utilisation d’un alambic en inox pourrait orienter la production vers une recherche de qualité supérieure de l’huile essentielle. Néanmoins, un suivi devrait être mis en place. L’étude des facteurs naturels révèle la richesse en diversité des conditions environnementales de l’île de Mayotte. Les plantations d’ylang-ylang étudiées présentent une variabilité intraparcellaire. Néanmoins, la variabilité entre les plantations est plus marquée. Ce constat s’est également traduit dans l’analyse de la composition des huiles essentielles. Les huiles provenant d’une même plantation sont globalement homogènes. Les huiles diffèrent néanmoins d’une plantation à l’autre. Cette différence est, entre autres, le fruit de la variation des conditions environnementales. Néanmoins, un seul paramètre ne peut pas expliquer les variations d’huile essentielle d’ylang-ylang. C’est en réalité une interaction de ces paramètres qui modifie la composition de l’huile.
http://hdl.handle.net/2268/107350

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
TFE_dernière version.pdfAuthor postprint8.81 MBView/Open

Additional material(s):

File Commentary Size Access
Open access
Poster TFE.pdf3.86 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.