Reference : COMPARAISON DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L’INSUFFISANCE VEINEUSE SUPERFICIELLE PAR « ...
Dissertations and theses : Master's dissertation
Human health sciences : Surgery
Human health sciences : Public health, health care sciences & services
http://hdl.handle.net/2268/106961
COMPARAISON DU TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L’INSUFFISANCE VEINEUSE SUPERFICIELLE PAR « STRIPPING » VERSUS « LASER ENDOVEINEUX » : IMPACTS CLINIQUES, SOCIAUX ET FINANCIERS.
French
LAGNY, Marc-Gilbert [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Bloc opératoire chirurgie cardio-vasculaire >]
1-Sep-2008
Université de liège, ​Liège, ​​Belgique
Licencié en Sciences de la Santé Publique
73
Defraigne, Jean-Olivier mailto
QUANIERS, Janine mailto
VAN DAMME, Hendrik mailto
Fecher-Bourgeois, Fabienne mailto
Ghysen, Alexandre
[fr] Varices ; Laser endoveineux ; Convalescence
[en] Stripping
[fr] Depuis 2006, le service de chirurgie vasculaire du C.H.U. de Liège propose une nouvelle technique de prise en charge chirurgicale de l’insuffisance veineuse superficielle : le laser endoveineux. Ce traitement permet d’effectuer un acte chirurgical moins invasif et ainsi réduire la douleur postopératoire. L’objectif de ce travail est de réaliser une comparaison clinique et financière des deux techniques chirurgicales pour le traitement de l’insuffisance veineuse superficielle : par laser endoveineux versus stripping.

Entre le 1er décembre 2007 et le 30 mai 2008, une étude clinique (approuvée par le Comité d’Ethique Hospitalo-Facultaire) prospective non randomisée inclut 2 groupes de patients opérés et volontaires par les deux techniques en hospitalisation et en hôpital de jour. Les protocoles d’anesthésie, opératoires et postopératoires sont identiquement les mêmes que ceux pratiqués quotidiennement au sein de l’Institution. Les données hospitalières sont récoltées à l’aide de plusieurs documents. Un questionnaire concernant la convalescence (évaluation de la douleur, l’analgésie et la reprise des activités privées et professionnelles) des patients est distribué avant leur départ de l’hôpital. Une comparaison financière est effectuée sur base des données de facturation des interventions chirurgicales.

L’étude inclut 52 patients : 23 patients sont opérés par la technique laser, 29 par la technique stripping. Les patients du groupe stripping reçoivent un peu plus d’analgésiques intraveineux que les patients du groupe laser. La douleur postopératoire durant les 10 premiers jours est faible (de l’ordre du « peu douloureux ») et similaire dans les deux groupes. La douleur régresse de manière comparable pour les deux techniques. Les patients du groupe stripping remarchent normalement plus vite que ceux du groupe laser. Cependant, les patients opérés par laser reprennent plus rapidement leurs activités privées et professionnelles. Le coût des interventions laser est un peu plus important que celui des interventions par stripping. Toutefois, l’incapacité de travail, réduite de 6 jours ouvrables, pourrait représenter un intérêt en termes de Santé Publique.
Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/106961

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Mémoire.pdfPublisher postprint976 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.