Reference : Adaptation du modèle PEGASE à deux micropolluants sur deux sous-bassins situés dans les ...
Reports : Expert report
Life sciences : Environmental sciences & ecology
Engineering, computing & technology : Computer science
http://hdl.handle.net/2268/105205
Adaptation du modèle PEGASE à deux micropolluants sur deux sous-bassins situés dans les bassins hydrographiques des agences de l’eau Rhin-Meuse et Adour-Garonne
French
Everbecq, Etienne mailto [Université de Liège - ULg > > Aquapôle >]
Grard, Aline mailto [Université de Liège - ULg > > Aquapôle >]
Deliège, Jean-François mailto [Université de Liège - ULg > > Aquapôle >]
Apr-2009
46
Rapport final
[fr] PEGASE ; Micropolluants ; Modélisation ; Eau ; DCE
[en] Les réglementations européennes (Directive Cadre Eau 2000/60/CE, Directive 76/464/CE) et leurs corollaires nationaux (Programme National de Réduction des Substances Dangereuses dans l‘Eau en France, …) imposent des réductions des rejets dans les eaux de surfaces d’une centaine de substances.
En particulier, la circulaire du 7 mai 2007 du MEDAD définit les « normes de qualité environnementale provisoires (NQEp) » des 41 substances impliquées dans l’évaluation de l’état chimique des masses d’eau ainsi que des substances pertinentes du programme national de réduction des substances dangereuses dans l’eau. Cette circulaire fixe également les objectifs nationaux de réduction des émissions de ces substances.
Pour ces substances, la mise en œuvre d’actions de réduction pour les rejets industriels (Installations Classées), mais aussi dans d’autres secteurs d’activité (artisanat, agriculture, utilisation de produits par les ménages,….) est nécessaire.
Les mesures de réduction passent entre autres par la fixation de valeurs limites d’émissions (VLE) dans les rejets, qui doivent permettre de respecter les NQE fixées pour le milieu.

En apparence, fixer la concentration maximale d’un rejet en fonction d’une concentration avale à respecter dans le milieu est une question relativement simple de dilution.
Cependant, cette approche s’avère rapidement insuffisante, pour les principales raisons suivantes :
- les substances visées ont presque toutes des comportements complexes dont un simple calcul de dilution ne peut pas rendre compte ;
- le respect d’une norme de qualité dans une masse d’eau dépend non seulement du rejet amont le plus proche, mais aussi de l’ensemble des rejets qui sont situés en amont ;
- même s’il s’agit de fixer des VLE pour des rejets industriels uniquement, les autres rejets (artisanat, agriculture, utilisation de produits par les ménages,….) et leurs évolutions futures doivent être pris en compte ;
- les apports diffus, les apports atmosphériques, et les éventuels apports naturels doivent être eux aussi pris en compte ;
- la question des coûts et la notion de coût/efficacité doivent être introduites dans la démarche.

En 2006, l’INERIS a élaboré pour le compte du MEDAD les grandes lignes d’une méthodologie permettant de fixer des VLE locales de manière à respecter les Normes de Qualité sur l’ensemble d’un bassin versant en prenant en compte ces considérations. L’approche proposée consiste, avant de gérer localement des concentrations limites dans des rejets (l’approche réglementaire habituelle), à d’abord répartir à grande échelle les flux maximaux admissibles sur l’ensemble des masses d’eau du bassin versant concerné. Cette approche se traduit par la production de tableaux de bord des flux, destinés à gérer localement la stratégie de fixation de VLE.

Dans le contexte de la poursuite de ce travail par l’INERIS pour le compte du MEDAD, il apparaît indispensable de tester l’utilisation de modèles de transfert de polluants sur des bassins versants pilotes.
L’unité de Recherche & Développement de l’Aquapôle de l’Université de Liège (AQUAPOLE) a développé le modèle PEGASE, appliqué et utilisé par plusieurs autres Agences de l’Eau. Avec l’approbation et la participation des Agences de l’Eau concernées, il est prévu que l’AQUAPOLE procède à l’adaptation de ce modèle à deux substances sur deux sous-bassins situés dans les bassins hydrographiques des Agences Adour-Garonne et Rhin-Meuse. L’INERIS, réaliserait ensuite des scénarios de gestion des rejets et des exemples de tableaux de bord.
Aquapôle - AQUAPOLE
INERIS
PEGASE
INERIS
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/105205

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Pegase_INERIS_rap_final_20090427.pdfPublisher postprint1.69 MBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.