Reference : Monte-Cristo chimiste et physicien des communications : du télégraphe optique au télé...
Scientific journals : Article
Arts & humanities : Literature
Social & behavioral sciences, psychology : Communication & mass media
http://hdl.handle.net/2268/104063
Monte-Cristo chimiste et physicien des communications : du télégraphe optique au télégraphe électrique
French
Durand, Pascal mailto [Université de Liège - ULg > Département des Arts et Sciences de la communication > Institutions culturelles et information >]
2014
Cahiers Alexandre Dumas
Classiques Garnier
41
Yes
International
0761-8034
Paris
[fr] Alexandre Dumas ; Le Comte de Monte-Cristo ; télécommunications ; Claude Chappe ; Samuel Morse ; télégraphe ; roman-feuilleton romantique ; modernité technologique ; critique de la communication
[en] La scène du télégraphe optique, dans Le Comte de Monte-Cristo, aide à mettre en lumière la modernité du roman. Cette modernité tient pour une part à une ligne de continuité établie entre chronique judiciaire et fable romanesque, sur fond de réseau télégraphique. Elle tient plus encore au fait que cet épisode du télégraphe rend singulièrement visible l’allégorie de la communication que le roman développe à différents niveaux de sa construction narrative, allant de son incipit très sémiologique à la « voile blanche » qui signalera sur fond d’azur méditerranéen, quatorze cents pages plus loin, le départ d’un Monte-Cristo ayant recouvré son identité perdue, en passant par les deux figures successivement incarnées par son héros, dépeint en victime sacrificielle puis en expert d’une communication dont il saura jouer de tous les ressorts — rapidité de déplacement, contrôle de l’information, maîtrise des formes spéculatives et fiduciaires de l’économie, dévoiement des formes anthropologiques de l’échange social, etc. — pour l’emporter finalement sur les trois pouvoirs coalisés de la Politique (Morcerf), de la Justice (Villefort) et de la Banque (Danglars) ; tout cela orchestré par une triple métaphore du sang, de l’argent et de l’information, dont la signification réversible ne peut être séparée d’une doctrine saint-simonienne que Dumas à la fois relaie et révoque. De même que le couloir de communication établi au château d’If entre la cellule de Dantès et celle de Faria, la scène du télégraphe fait ainsi office de point de cristallisation d’une symbolique diffuse. Cette scène si cardinale, il s'agit ici de montrer qu’elle est non seulement grosse encore de tout un savoir à dimension technique autant qu’anthropologique, mais également porteuse, vers d’autres zones du roman, d’une assez étonnante préfiguration du télégraphe électrique, en cheville avec une modernité technique dont Dumas faufile les signes de façon plus ou moins cryptée dans la trame de son roman.
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/2268/104063

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Monte-Cristo chimiste et physicien.pdfAuthor preprint322.72 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.