Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
See detailA baroclinic, regional West Florida Shelf model nested in a 1/12 degree North Atlantic HYCOM model, inclusive of tides
Barth, Alexander ULg; Alvera Azcarate, Aïda ULg; Weisberg, R. H.

Conference (2006)

A West Florida Shelf (WFS) model based on the Regional Ocean Model System (ROMS) is nested in the 1/12° North Atlantic Hybrid Coordinate Ocean Model (NAT HYCOM). The nesting procedure is based on a flow ... [more ▼]

A West Florida Shelf (WFS) model based on the Regional Ocean Model System (ROMS) is nested in the 1/12° North Atlantic Hybrid Coordinate Ocean Model (NAT HYCOM). The nesting procedure is based on a flow relaxation scheme, and the model implementation is tested against in situ data over a one-year hindcast simulation. While the focus of NAT HYCOM is the large-scale circulation, the aim of this study is to show that the NAT HYCOM results can be improved by nesting a regional model with increased resolution. Results are compared qualitatively to sea surface height and quantitatively to in situ temperature and velocity measurements on the shelf. The nesting of a regional model improves the performance on the shelf. The inclusion of tides is a new addition, and preliminary results are shown. [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailBarometric whole-body plethysmographic measurements in dogs suffering from brachycephalic airway obstruction syndrome.
Bernaerts, Frederique ULg; Talavera, J.; Leemans, J. et al

in Veterinary Journal (2008)

The clinical features of brachycephalic airway obstructive disease in 11 brachycephalic dogs are described in this study. The respiratory strategy was assessed before (n = 11) and after (n = 6) surgery ... [more ▼]

The clinical features of brachycephalic airway obstructive disease in 11 brachycephalic dogs are described in this study. The respiratory strategy was assessed before (n = 11) and after (n = 6) surgery using barometric whole-body plethysmography (BWBP), with the relationship between BWBP variables and the severity of the clinical signs assessed by the use of a respiratory score based on clinical, radiographic and endoscopic findings. Partial collapse of the left main bronchus was a common finding not previously described as part of the brachycephalic airway obstructive disease syndrome. Epiglottic cysts, laryngeal granulomas and nasopharyngeal turbinates in English Bulldogs were other previously unreported findings. No significant correlation between the respiratory score and any of the BWBP variables was detected. Compared to healthy dogs, brachycephalic dogs had a significantly lower Te/Ti ratio (expiratory time over inspiratory time), peak inspiratory flow (PIF) per kg bodyweight (BW), significantly higher peak expiratory flow (PEF) per kg BW, PEF/PIF, and enhanced pause. These variations are compatible with upper airway obstructions primarily in the extrathoracic airways. Following surgery, a significant decrease in PEF/PIF was detected. The study showed that BWBP could be used to characterise the respiratory strategy in brachycephalic dogs before and after surgery. [less ▲]

Detailed reference viewed: 110 (14 ULg)
Peer Reviewed
See detailBarotrauma-induced tension pneumoperitoneum.
Canivet, Jean-Luc ULg; Yans, Th; Piret, Sonia ULg et al

in Acta Anaesthesiologica Belgica (2003), 54(3), 233-6

We report the case of a massive tension-pneumoperitoneum developing immediately after starting mechanical ventilation (barotrauma). Careful analysis of CT-data provided meaningful informations in ... [more ▼]

We report the case of a massive tension-pneumoperitoneum developing immediately after starting mechanical ventilation (barotrauma). Careful analysis of CT-data provided meaningful informations in assessing the non surgical pulmonary source of pneumo peritoneum. [less ▲]

Detailed reference viewed: 44 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailBarotropic and baroclinic oscillations in strongly stratified ocean basins - Numerical study of the Black Sea
Stanev, Emil; Beckers, Jean-Marie ULg

in Journal of Marine Systems (1999), 19(1-3), 65-112

We investigate barotropic and baroclinic oscillations in strongly stratified basins using the Black Sea as a test case. The GHER 3D-model, which has active free surface and temperature and salinity fields ... [more ▼]

We investigate barotropic and baroclinic oscillations in strongly stratified basins using the Black Sea as a test case. The GHER 3D-model, which has active free surface and temperature and salinity fields as scalar state variables produces model results which are then analysed with a focus on barotropic and baroclinic waves at different scales. The model is forced by seasonally variable climatic data and river run-off. High frequency oscillations of the sea level simulated by the model are compared against observations. It is found that phases and amplitudes are simulated realistically. For the density field, long internal gravity waves dominate the solution in the sub-inertial range, The amplitudes of these oscillations increase over the continental slope, which provides an efficient mechanism for mixing in the western Black Sea. It is found that the sea surface oscillations interact with the oscillations in the pycnocline. This interaction could contribute to a modification of the vertical stratification in a long run. The vertical stratification, on its side, jointly with the bottom relief causes different appearances of oscillations over the continental slope and in the basin interior. Changes in the stability of stratification, caused by the seasonal cycle, are thus an important factor modifying wave processes and the resulting internal mixing. (C) 1999 Elsevier Science B.V. All rights reserved. [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (3 ULg)
Full Text
See detailLes barrages de travertin de la vallée du Hoyoux
Franco, Bruno ULg

Conference (2008, February 13)

Detailed reference viewed: 24 (5 ULg)
See detailBarré Pierre
Tomasovic, Dick ULg

in Aubenas, Jacqueline (Ed.) Dic Doc: Dictionnaire des Documentaristes belges (1999)

Detailed reference viewed: 4 (0 ULg)
See detailBarrett's metaplasia, dysplasia and esophageal ademnocarcinoma: an inadequate antitumour immunity?
Somja, Joan ULg; Demoulin, Stéphanie ULg; Herman, Ludivine et al

Conference (2012, February 09)

Detailed reference viewed: 21 (5 ULg)
See detailLa Barrière de la Meuse avant la Première Guerre mondiale (1870-1914)
Bechet, Christophe ULg

Scientific conference (2012, May 14)

Depuis l’achèvement du camp retranché d’Anvers au milieu des années 1860, l’armée belge est appelée à se mobiliser et à se concentrer au cœur du pays. Elle doit en effet conserver intactes ses lignes de ... [more ▼]

Depuis l’achèvement du camp retranché d’Anvers au milieu des années 1860, l’armée belge est appelée à se mobiliser et à se concentrer au cœur du pays. Elle doit en effet conserver intactes ses lignes de communication avec le principal port national, qui sert également de réduit défensif et de dépôt en vivres et munitions. Ce principe de concentration des forces est fixé dès la fin des années 1850 par Léopold Ier et son ministre de la Guerre le général Chazal. Deux raisons guident le souverain et son ministre. Premièrement, le faible nombre d’hommes appelés à servir sous les drapeaux ne permet pas d’entretenir une armée suffisamment puissante pour garnir les murs des anciennes forteresses des Pays-Bas méridionaux et défendre en même temps toutes les frontières du Royaume. A ce titre, la concentration au cœur du pays entraîne des économies d’échelle. Deuxième avantage, ce choix permet d’éviter à la Belgique des remontrances de la part de la France ou de l’Allemagne en cas de préparatifs militaires belges trop appuyés le long des frontières. Une fois rassemblée dans une position centrale, l’armée est en mesure de se porter ensuite vers la frontière menacée. Durant la guerre de 1870, le roi Léopold II est forcé de déployer l’armée belge jusque dans la pointe sud du Luxembourg afin de désarmer tous les soldats étrangers pénétrant sur le sol belge. Ce choix militaire ne va pas forcément de soi. Il découle d’une conception très pointilleuse de la neutralité belge selon laquelle tout franchissement de frontière, aussi léger soit-il, doit entraîner une réaction immédiate de la part de la Belgique. Si sur le plan du droit international, le principe d’une défense « à la frontière » paraît parfaitement légitime, il l’est beaucoup moins sur le plan stratégique. En effet, un dilemme de taille se pose aux autorités belges : en s’aventurant aussi loin du coude de l’Escaut, le risque est grand que l’armée belge ne soit coupée de sa base et encerclée au cours des combats par une percée massive de l’un des belligérants ; d’un autre côté, une projection peu audacieuse de l’armée belge risque de créer un vacuum très tentant pour les deux adversaires. Peu de temps avant le désastre de Sedan, à mesure que les combats se rapprochent de la frontière belge, la décision d’envoyer l’armée dans le sud Luxembourg n’est pas unanimement partagée. Mais la Belgique est pour ainsi dire acculée à ce choix en raison du droit international : elle doit prouver à la France et à l’Allemagne sa capacité à faire respecter sa neutralité par les armes, au risque de se voir reprocher après le conflit une passivité coupable. La Belgique doit en somme prouver qu’elle demeure bien une Barrière entre la France et l’Allemagne. C’est cette conception qui va guider la politique défensive belge à l’avenir. Sous l’impulsion de l’Inspecteur général des Fortifications et du corps du Génie Alexis Brialmont, deux ceintures de forts sont élevées autour de Liège et Namur (1887-1892). Les cités wallonnes sont en effet considérées comme les clefs stratégiques de la Meuse. En étudiant l’argumentaire belge utilisé au cours des débats précédant la construction des forts, nous constatons que la vallée de la Meuse y est présentée, tant par les milieux militaires que par les hommes politiques, comme un couloir à double porte – Liège et Namur – qu’il suffira de fermer au moment opportun. Une fois les fortifications achevées en 1892, Gouvernement et Armée paraissent convaincus que deux verrous infranchissables interdisent désormais l’accès au couloir mosan. Dans l’esprit de ses concepteurs, cette nouvelle barrière est suffisamment dissuasive pour inciter l’Allemagne et la France à ne pas violer la neutralité belge. Sur le plan diplomatique, les nouvelles fortifications sont présentées comme totalement impartiales et neutres puisque le verrou est censé être tiré autant face au sud que face à l’est ; ce qui n’était pas le cas de l’ancienne ligne de forteresses héritée des Pays-Bas, exclusivement dirigée contre la France. Notre exposé consistera dans un premier temps à rappeler ce contexte stratégique essentiel pour la bonne compréhension de notre communication. Dans un deuxième temps, à l’aide de citations choisies, nous présenterons l’image idéale véhiculée par les autorités belges concernant la frontière militaire de la Meuse. Enfin, dans un troisième temps, nous démontrerons en élargissant notre corpus de sources que cette image d’une frontière militaire parfaite – parfaite car étanche, impartiale et dissuasive – est loin d’être unanimement partagée, tant en Belgique qu’à l’étranger. La Barrière de la Meuse est-elle étanche ? Ni les opposants belges aux fortifications de la Meuse – à la tête desquels on trouve le leader libéral Frère-Orban – ni les commentateurs internationaux ne le pensent. La Barrière de la Meuse est-elle impartiale ? Elle a été conçue comme telle mais des doutes naissent rapidement en France ou en Allemagne à cet égard. La Barrière de la Meuse est-elle dissuasive ? Pas tant que cela si l’on songe qu’en dehors de la fortification du « couloir mosan », rien n’a été entrepris pour obstruer les deux autres grandes voies de communication belges entre l’Allemagne et la France : l’antique trouée du Limbourg et la nouvelle trouée du Luxembourg. C’est la raison pour laquelle, nombreux sont les commentateurs militaires – qu’ils soient anglais, français, allemands ou belges – qui continuent à spéculer sur une traversée probable de la Belgique. D’aucuns affirment même que loin de jouer un rôle de repoussoir, les nouvelles fortifications pourraient conférer à la vallée de la Meuse un intérêt stratégique qu’elle ne possédait pas auparavant. [less ▲]

Detailed reference viewed: 43 (2 ULg)
Full Text
See detailLa barrière mécanique anti-érosive influence la colonisation des dunes par les espèces végétales
Laminou Manzo, Ousmane; Zaman Allah, Mainassara; Ozer, Pierre ULg et al

in Tropicultura (2013), 31(4), 260-271

Le Sud-est du Niger est soumis au phénomène d’érosion éolienne. Dans la zone de Gouré, les cuvettes oasiennes, principales sources de productions agricoles et de revenus, sont menacées de disparition à ... [more ▼]

Le Sud-est du Niger est soumis au phénomène d’érosion éolienne. Dans la zone de Gouré, les cuvettes oasiennes, principales sources de productions agricoles et de revenus, sont menacées de disparition à cause de l’ensablement. Plusieurs méthodes de fixation des dunes ont été testées mais les résultats restent mitigés. Dans cette étude, une barrière mécanique, à base des palissades confectionnées avec des branchages de Leptadenia pyrotechnica est utilisée pour évaluer son efficacité dans la lutte contre l’érosion du sol et dans la restauration de la végétation. Trois années après la mise en place de cette barrière anti-érosive, une végétation spontanée de 58 espèces appartenant à 20 familles dont 17 pérennes, s’était installée à l’intérieur du clayonnage, soit 42 espèces de plus que dans les zones non traitées. Au fil des ans, la composition floristique s’est progressivement stabilisée, témoignant ainsi d’une réduction notable des perturbations du milieu engendrées par le vent. [less ▲]

Detailed reference viewed: 27 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailBarrieres pre-zygotiques chez les hybrides entre formes sauvages du niebe, Vigna unguilata (L.) Walp.
Kouadio, D.; Toussaint, André ULg; Pasquet, R. S. et al

in Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement = Biotechnology, Agronomy, Society and Environment [=BASE] (2006), 10(1), 33-41

Detailed reference viewed: 12 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe barriers to oceanic island radiation in bryophytes: insights from the phylogeography of the moss Grimmia montana
Vanderpoorten, Alain ULg; Devos, Nicolas ULg; Goffinet, Bernard et al

in Journal of Biogeography (2008), 35

Detailed reference viewed: 18 (3 ULg)