Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Peer Reviewed
See detailL'art de l'emballage de disque en Belgique
Duchesne, Jean-Patrick ULg

in Cahiers du C.A.C.E.F. (1982)

Detailed reference viewed: 14 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailL'art de l'emballage de disque
Duchesne, Jean-Patrick ULg

in Agenda (1980)

Detailed reference viewed: 11 (1 ULg)
See detailL'art de l'emballage de disque
Duchesne, Jean-Patrick ULg

Master's dissertation (1979)

Detailed reference viewed: 32 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'art de la fugue
Paques, Frédéric ULg

in 9e Art : Les Cahiers du Musée de la Bande Dessinée (2007), 13

Detailed reference viewed: 28 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'art de la guigne en 1862. Contexte, intertexte et sous-texte du Guignon de Mallarmé
Durand, Pascal ULg

in Brissette, Pascal; Luneau, Marie-Pier (Eds.) Deux siècles de malédiction littéraire (2014)

Deuxième texte en vers publié par Mallarmé, dans la revue L'Artiste, alors dirigée par Arsène Houssaye, qui n’en retint que les cinq premiers tercets, Le Guignon place l’entrée de son auteur dans le champ ... [more ▼]

Deuxième texte en vers publié par Mallarmé, dans la revue L'Artiste, alors dirigée par Arsène Houssaye, qui n’en retint que les cinq premiers tercets, Le Guignon place l’entrée de son auteur dans le champ poétique sous le signe d’une malédiction d’aspect très convenu, tant y paraît bien saturé l’appareil des clichés assimilant élection poétique et ratage social. La banalité du propos, gage donné aux pairs d’une adhésion fervente aux normes à quoi la plupart d’entre eux se rangent au milieu du Second Empire, y prend cependant une tournure assez singulière, témoignant d’un jeu avec les codes autant que d’une soumission à ceux-ci. Ce jeu passe par un complexe montage intertextuel articulant, au registre de la malédiction poétique, les apports d’un Nerval, d’un Gautier, d’un Baudelaire et d’un Cladel ; il passe aussi par une tonalité grotesque et paroxystique, reflet d’une distance prise à l’égard de l’imaginaire collectif ainsi synthétisé et d’une extériorisation critique de structures littéraires puissamment incorporées, au prix d’un point de vue tout ensemble interne et externe pris sur ces structures. Texte fondamentalement trivial — à tous les sens du terme —, Le Guignon tient ainsi, à la fois, de la récitation d’un credo et d’une sorte de physiologie des poètes post-romantiques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 181 (59 ULg)
See detailL'art de la pochette de disque à Liège
Duchesne, Jean-Patrick ULg

Book published by Echevinat de la Culture, du Tourisme et des Musées (1980)

Detailed reference viewed: 28 (0 ULg)
See detailL'art de voir, de Tempel à Ernst
Nazé, Yaël ULg

Article for general public (2016)

Not Available

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
Full Text
See detailL'art dégénéré : 12 ans de recherche universitaire et une exposition
Reynders, Stéphanie ULg

in Culture, le Magazine Culturel de l'Université de Liège (2014)

Detailed reference viewed: 12 (0 ULg)
Full Text
See detailL'art des jardins dans les Pays-Bas méridionaux et la principauté de Liège (1761-1827) : évolution des formes et passion botanique sous l'influence des Lumières
De Harlez De Deulin, Nathalie ULg

Doctoral thesis (2015)

The shift from regular to irregular layouts was a major break in the European history of gardens. This mutation of a long-standing geometrical tradition was initiated in England in the 1720s. In the ... [more ▼]

The shift from regular to irregular layouts was a major break in the European history of gardens. This mutation of a long-standing geometrical tradition was initiated in England in the 1720s. In the southern Low Countries and the Principality of Liège, this evolution of forms can be observed from 1761 on, and had a global impact over the four last decades of the 18th century. Under influence of the Enlightenment, the Grand Tour, and the discovery of picturesque English gardens, the attraction for irregularity led to a profound redefinition of composition and layout of gardens. This evolution had important philosophical, scientific, and technical dimensions. The analysis of this prolific production necessitated a confrontation with archives and evidence, but also a methodological discussion in order to outline the major episodes of this history, to identify the evolutions of the layout of gardens, and the favored modes of expression (“Goût mélangé”, English gardens, Anglo-Chinese gardens) as they were apprehended through the gaze of contemporaries who designed, commissioned, or developed gardens, as well as artists, writers, scientists, or simple visitors. A corpus of c. 600 written, iconographic, and archival documents necessitated a transversal approach, that illustrates all the complexity and originality of these gardens. These can be understood as cultural references of the Enlightenment, that are articulated with the development of landscape design and the emergence of professional landscape-designers in the early 19th century. A critical approach to the evidence reveals the extraordinary enthusiasm of contemporaries for garden art, their keen interest in exoticism, and a genuine passion for the introduction of foreign plants, that came from increasingly far away. This led to the development of botanical collections and the multiplication of horticultural infrastructures. A comparative analysis of garden plans, projects and views, of accounts of perambulations and visits, as well as inventories of mortuary houses and remains of gardens, contributes to develop a new perspective on the programs developed in the layout of gardens, as well as the nature of their constituent parts, i.e. buildings, infrastructures, and plants. The study of emblematic gardens and the examination of the work of several designers among the most creatives led to the development of thematic analyses, that highlight the involvement of many actors with Freemasonry, the overall domination of architects over the conception of gardens, and the emergence of commissioning owners as active figures in the organization of their property. Their new approach to property encompassed residence, garden, and landscape. It contributed to the social distinction of the owners and the development of their artistic and cultural values. [less ▲]

Detailed reference viewed: 69 (9 ULg)
See detailL’art des Primitifs flamands, témoignage de la vie religieuse à la fin du Moyen Âge
Falque, Ingrid ULg

Conference given outside the academic context (2010)

Detailed reference viewed: 32 (3 ULg)
See detailL’art doit-il imiter la nature ? De l’idéal renaissant aux dissemblances contemporaines
Hagelstein, Maud ULg

Conference given outside the academic context (2005)

Detailed reference viewed: 48 (0 ULg)
Full Text
See detailL’art du goût et l’esthétique de la cuisine au XVIIIe siècle
Von Hoffmann, Viktoria ULg

Article for general public (2015)

Detailed reference viewed: 40 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'art entre mythe et raison (Warburg/Cassirer)
Hagelstein, Maud ULg

in Van Vliet, Muriel (Ed.) Ernst Cassirer et l'art comme forme symbolique (2010)

Dans Sprache und Mythos (1924), Cassirer se consacre essentiellement au problème du langage : la sphère linguistique serait tendue entre deux pôles – celui du mythe, qui constitue l’étape primitive ... [more ▼]

Dans Sprache und Mythos (1924), Cassirer se consacre essentiellement au problème du langage : la sphère linguistique serait tendue entre deux pôles – celui du mythe, qui constitue l’étape primitive originaire de toute activité symbolique, et celui du logos, qui en constitue l’idéal régulateur. À y regarder de près, Cassirer constate que la création des noms de dieux – activité linguistique sur laquelle porte principalement son étude – n’obéit pas strictement à la pensée logique mais davantage au mode de pensée mythique. Comme le philosophe le démontre avec acuité, ce mode spécifique de pensée n’a pas été totalement balayé par la rationalité rigoureuse. Toute l’originalité critique de son projet tient à la finesse de ce constat : la raison moderne continue à être traversée par des principes mythiques. Convaincu du développement téléologique de la culture, Cassirer n’a néanmoins jamais évincé la complexité des trajectoires suivies par la pensée (avec leurs hésitations, leurs retours en arrière, leurs balbutiements de toutes sortes ). Il a su proposer un modèle en tension, intégrant les zones les plus troubles du développement humain. Dans La philosophie des formes symboliques, Cassirer rappelle – entre autres exemples – que les débuts de la philosophie furent marqués par la cosmogonie mythique, ou que les sciences naturelles bâtirent leurs concepts (« force », « vie », etc.) sur un fonds de croyances latentes. Aussi, la progression à plusieurs vitesses entre conscience mythique et conscience scientifique incite-t-elle Cassirer à parler de zones de transition « semi-mythiques » . Si un idéal régulateur guide le développement de l’homme, rien ne garantit que les voies empruntées soient effectivement déterminées par cet idéal. À aucun moment, le destin intellectuel de l’humanité n’est scellé par un déterminisme irrévocable. [less ▲]

Detailed reference viewed: 146 (5 ULg)
Full Text
See detailArt et Astronomie - Impressions célestes
Nazé, Yaël ULg

Book published by Omniscience (2015)

Ce livre revisite l’histoire de l’art dans ce qu’elle a de plus universel : son rapport au ciel. De l’Orient à l’Occident, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, du classique au plus inattendu, il crée ... [more ▼]

Ce livre revisite l’histoire de l’art dans ce qu’elle a de plus universel : son rapport au ciel. De l’Orient à l’Occident, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, du classique au plus inattendu, il crée un espace singulier où se mêlent art et science, un musée imaginaire croisant sensibilité intime et compréhension du Cosmos, un jeu sans cesse réinventé… car il n’y a pas une seule manière de regarder les étoiles. Bien sûr, le ciel possède un énorme pouvoir évocateur, une force inspiratrice à nulle autre pareille, mais l’inspiration n’est pas la seule des relations entre l’art et l’astronomie. En effet, les artistes peuvent apporter leur grain de sel aux révolutions scientifiques, tandis que l’astronomie peut aider à comprendre certaines œuvres. Avec près de 600 illustrations, cet ouvrage n’a pas pour but d’égrener la liste exhaustive des représentations de ciel étoilé, clair de lune, ambiance crépusculaire ou soleil de midi, mais plutôt d’aborder les multiples relations entre l’art et la science. Il s’agit d’une invitation à un voyage aux frontières mouvantes et incertaines des plus belles réalisations de l’esprit humain. [less ▲]

Detailed reference viewed: 358 (7 ULg)
Peer Reviewed
See detailArt et écriture
Duchesne, Jean-Patrick ULg

in Art&fact (1984), 3

Detailed reference viewed: 12 (1 ULg)