Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
See detailModélisations architecturales et urbaines: pour des environnements bâtis durables
Reiter, Sigrid ULg

Scientific conference (2016, May)

Detailed reference viewed: 16 (0 ULg)
Full Text
See detailModélisations mathématiques de simulation des crues de la Chiers amont à l'aide des modèles MHM et MOHICAN
Deliège, Jean-François ULg; Smitz, Joseph ULg; Everbecq, Etienne ULg et al

Report (2001)

En 1999, l’Association Intercommunale pour la Valorisation de l’Eau (AIVE) a confié à l’Université de Liège (Laboratoire de Géologie de l’Ingénieur, d’Hydrogéologie et de Prospection géophysique (LGIH-ULG ... [more ▼]

En 1999, l’Association Intercommunale pour la Valorisation de l’Eau (AIVE) a confié à l’Université de Liège (Laboratoire de Géologie de l’Ingénieur, d’Hydrogéologie et de Prospection géophysique (LGIH-ULG), Laboratoire d’Hydrodynamique appliquée (HYDULG), Centre d’Etude et de Modélisation de l’Environnement (CEME-ULG)), à la Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux (Unité d’Hydraulique Agricole) et à l’Université Catholique de Louvain (Unité de Génie rural (GERU-UCL)), la mission de réaliser des modélisations mathématiques de simulations des crues de la CHIERS amont à l’aide des modèles MHM et MOHICAN. Le modèle MHM (« Modèle Hydrologique Maillé ») a été développé par l’Unité de Génie rural de l’UCL. Le modèle MOHICAN (« Modèle hydrologique intégré pour le calcul des crues et l’amplitude des niveaux d’eau ») a été développé conjointement par l’Université de Liège (Laboratoire d’hydrodynamique appliquée, Laboratoire de Géologie de l’Ingénieur et d’Hydrogéologie, Centre d’Etude et de Modélisation de l’environnement) et la Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux Louvain (Unité d’Hydraulique agricole) pour le compte et avec le support du Ministère de l’Equipement et des Transports, Service d’Etudes Hydrologiques (MET/SETHY) de la Région wallonne. Le MET a donné l’autorisation d’utiliser le modèle MOHICAN dans le cadre de l’étude hydrologique de la CHIERS. L’étude a été organisée en 3 étapes : Etape 1 : Elaboration des bases de données et exécution des modèles ; Etape 2 : Réalisation de tests des modèles et calibration ; Etape 3 : Simulation de scénarios. Le présent rapport présente d’abord le modèle MHM (chapitre 2) et le modèle MOHICAN (chapitre 3) ainsi que les bases de données nécessaires à leur utilisation (chapitre 4 : bases de données pour MHM, chapitre 5 : bases de données pour MOHICAN). Les premières étapes de simulation (phase de calibration et de validation) sont présentées au chapitre 6 (Modélisation MHM – Calibration/Validation) et au chapitre 7 (Modélisation MOHICAN – Calibration/Validation Enfin, les simulations ont été réalisées : - pour le bassin de la Messancy à Athus, d’une superficie de 68 km² environ; - pour le bassin de la Chiers à Longlaville, représentant un bassin versant de 157 km² environ (comprenant le bassin de la Messancy). Ces simulations réalisées sur base de différents scénarios d’aménagement du bassin de la Chiers amont sont présentées au chapitre 8 (Modélisation MHM – Scénarios) et au chapitre 9 (Modélisation MOHICAN – Scénarios). [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailModélisations récentes du rôle du temps et de l'interférence en mémoire de travail: Implications cliniques
Baumans, Christine ULg; Adam, Stéphane ULg; Seron, Xavier

in Revue de Neuropsychologie, Neurosciences Cognitives et Cliniques (2012), 4(3), 186-195

During the last thirty years, Baddeley and Hitch's [4] multi-component model has been widely used as a theoretical reference point in the field of working memory. Nevertheless, recent empirical data are ... [more ▼]

During the last thirty years, Baddeley and Hitch's [4] multi-component model has been widely used as a theoretical reference point in the field of working memory. Nevertheless, recent empirical data are currently supporting new theoretical frameworks which support a more functional view of working memory. In this paper, we propose a review of these theoretical advances and their implications for clinical neuropsychology. Indeed, if the examination of normal and pathological working memory functioning plays an important role in neuropsychology, the diagnostic approach nevertheless relies on the use of a small number of paradigms which moreover could be questioned in the light of these recent models. Current literature supports the use of simplier paradigms which thoroughly control for time parameters. The aim is to improve the assessment of maintenance and processing mechanisms respectively, and their links in order to better understand what causes forgetting in working memory. This way, clinicians should be more able to define the locus of working memory deficits in several pathologies, and thus to improve the relevance of their revalidation methods. [less ▲]

Detailed reference viewed: 214 (16 ULg)
See detailModéliser en Archéologie. Le pôle Archéomatique du centre Européen d'Archéométrie de l'Université de Liège
Van Ruymbeke, Muriel ULg

Conference given outside the academic context (2009)

Detailed reference viewed: 32 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailModéliser l'acquisition par les médecins de compétences en communication
Libert, Y.; Antoine, C.; Merckaert, I. et al

in Oncologie (2008), 2

Detailed reference viewed: 32 (4 ULg)
Full Text
See detailModéliser l’ionosphère pour les utilisateurs Galileo simple fréquence
Bidaine, Benoît ULg

Learning material (2009)

Detailed reference viewed: 64 (7 ULg)
Full Text
See detailModéliser l’ionosphère pour les utilisateurs Galileo simple fréquence
Bidaine, Benoît ULg

Learning material (2009)

Detailed reference viewed: 47 (16 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailModéliser la croissance de quatre essences pour améliorer la gestion forestière au Cameroun
Fétéké, Fousseni; Perin, Jérôme ULg; Fayolle, Adeline ULg et al

in Bois et Forêts des Tropiques (2015), 325(3), 5-20

En Afrique centrale, l’aménagement forestier repose sur une méthode de simulation de la production forestière peu précise, susceptible d’hypothéquer la durabilité de l’exploitation. L’objectif de cette ... [more ▼]

En Afrique centrale, l’aménagement forestier repose sur une méthode de simulation de la production forestière peu précise, susceptible d’hypothéquer la durabilité de l’exploitation. L’objectif de cette étude est d’améliorer la prédiction de la croissance pour quatre essences commerciales importantes en Afrique centrale. Le dispositif d’étude a été installé dans le Sud-Est du Cameroun et comporte 387 arbres : 136 assamela (Pericopsis elata), 54 moabi (Baillonella toxisperma), 124 sapelli (Entandrophragma cylindricum), et 73 tali (Erythrophleum suaveolens). Le diamètre a été mesuré régulièrement entre 2009 et 2012. L’intensité de la compétition a été quantifiée à l’échelle d’une placette circulaire de 20 m de rayon installée autour de chaque arbre focal. Les caractéristiques topographiques et hydrologiques ont été estimées à l’aide d’un système d’information géographique. La croissance a été modélisée en intégrant le diamètre des arbres et les conditions de croissance (indice de compétition et environnement local). Les valeurs d’accroissement utilisées actuellement au Cameroun ne sont pas différentes des valeurs observées en forêt non perturbée par l’exploitation forestière pour l’assamela, le moabi et le tali, mais surestiment la croissance de 20 % pour le sapelli. Un modèle log-normal intégrant le diamètre des arbres et l’intensité de la compétition permet d’estimer l’accroissement des quatre essences avec un coefficient de détermination (R2) variant de 0,092 pour l’assamela à 0,47 pour le moabi. Les variables topographiques et hydrologiques ne permettent pas d’améliorer significativement la qualité des prédictions. Ces modèles peuvent être utilisés pour prédire l’accroissement à partir des données d’inventaires forestiers d’aménagement tels qu’ils sont réalisés en Afrique centrale, en vue d’améliorer la définition de paramètres de gestion tels que le diamètre minimum d’exploitation ou le taux de reconstitution pour les quatre essences étudiées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 9 (1 ULg)
Full Text
See detailModéliser pour comprendre les phénomènes
Karous, Hamad ULg; Nihant, Brigitte ULg; Leyh, Bernard ULg

Conference (2016, October 22)

Il existe actuellement un consensus sur le fait que les scientifiques ne décrivent pas la réalité telle qu’elle est dans toute sa complexité mais qu’ils en construisent des représentations qui leur ... [more ▼]

Il existe actuellement un consensus sur le fait que les scientifiques ne décrivent pas la réalité telle qu’elle est dans toute sa complexité mais qu’ils en construisent des représentations qui leur permettent de l’expliquer partiellement et de la maîtriser, partiellement également. De telles représentations sont généralement appelées des modèles et le processus de leur construction est la modélisation. Les référentiels et programmes de sciences insistent de plus en plus, dans un souci d’authenticité épistémologique, sur la nécessité de confronter les élèves aux modèles établis et à leur élaboration, afin qu’ils se constituent une vision aussi fidèle que possible de l’entreprise scientifique. Le concept de modèle possède des composantes multiples et il n’est pas aisé d’en donner une définition compacte, complète et définitive. On pourrait tenter de dire, en bref, que modéliser, c’est simplifier délibérément pour pouvoir expliquer et agir efficacement. On peut envisager différents types de modèles qui ne s’excluent pas mutuellement. On les rencontrera dans les différentes activités expérimentales que nous proposons. (i) On peut tout d’abord modéliser une situation expérimentale complexe (une pile commerciale ou un accumulateur, par exemple) par une autre situation apparentée mais plus simple et dont on contrôle mieux les paramètres, afin de mettre leur influence en lumière. Diverses expériences sur les piles (de Daniell, entre autres) illustrent cet aspect. Les expériences proposées sur la diffusion entrent également dans cette catégorie. (ii) En chimie, le principe explicatif fondamental consiste à fonder les observations macroscopiques sur des processus décrits au niveau sub-microscopique (atomes, molécules, ions, électrons). Cette représentation sub-microscopique peut être schématique et/ou symbolique. Pour plusieurs des expériences proposées, on demande de représenter schématiquement les mouvements des particules concernées. On demande aussi de traduire le phénomène en un langage symbolique, l’écriture de la réaction chimique. Ici aussi, il s’agit d’une modélisation : quand on écrit HCl(aq), par exemple, on remplace une situation complexe et relativement mal définie – des ions H3O+ et des ions Cl- hydratés avec éventuellement plusieurs couches d’hydratation – par une écriture compacte qui représente de manière conventionnelle l’essentiel de l’information dont on a besoin dans un but déterminé (un titrage, par exemple). [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (1 ULg)
See detailThe Modelization of Domestic Service. Proceedings of the Servant Project. Volume 5
Pasleau, Suzanne ULg; Schopp, Isabellle; Sarti, Raphaella

Book published by Les Editions de l'Université de Liège (2005)

Detailed reference viewed: 57 (1 ULg)
Full Text
See detailModelization of Kirchhoff scattering by a sound ray algorithm
Embrechts, Jean-Jacques ULg

in Proceedings of the 16th International Congress on Acoustics (ICA) and 135th meeting of the Acoustical Soc. of America (ASA) - Volume 4 (1998)

Detailed reference viewed: 27 (7 ULg)
Full Text
See detailModelization of photosynthetic and respiratory maximal activities as a function of culture parameters in Chlamydomonas reinhardtii using design of experiment and data analysis by JMP (SAS Institute)
Gerin, Stéphanie ULg; Mathy, Grégory; Franck, Fabrice ULg

Poster (2013, August)

We aimed to modelize the dependence of photosynthetic as well as cytochromial and alternative respiratory maximal activities upon different culture parameters, i.e. light intensity and acetate, carbon ... [more ▼]

We aimed to modelize the dependence of photosynthetic as well as cytochromial and alternative respiratory maximal activities upon different culture parameters, i.e. light intensity and acetate, carbon dioxide, nitrate and ammonium concentrations, in the model unicellular green alga Chlamydomonas reinhardtii. Culture parameters were submitted to a dedicated statistical software (JMP 10.0, SAS Institute) for the generation of a design of experiment. Measurements of oxygen concentrations were carried out to quantify maximal activities. JMP was further used to detect culture parameters exerting a statistically significant effect on maximal activities and to modelize the dependence of maximal activities upon these culture parameters of interest. [less ▲]

Detailed reference viewed: 64 (24 ULg)
See detailModelization, Development and Testing of a Variable Geometry Nozzle
Mignon, Anthony; Léonard, Olivier ULg

in Proceedings of the 5th Belgian National Congress on Theoretical and Applied Mechanics (2000)

Detailed reference viewed: 22 (1 ULg)
See detailModellbildung bei der Flüssig-Flüssig-Extraktion
Henschke, G; Pfennig, Andreas ULg

Conference (2000)

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailModelled glacial and non-glacial HCO3-, Si and Ge fluxes since the LGM: little potential for impact on atmospheric CO2 concentrations and a potential proxy of continental chemical erosion, the marine Ge/Si ratio
Jones, Ian W; Munhoven, Guy ULg; Tranter, Martyn et al

in Global and Planetary Change (2002), 33(1-2), 139-153

The runoff and riverine fluxes of HCO3-, Si and Ge that arise from chemical erosion in non-glaciated terrain, are modelled at six time steps from the Last Glacial Maximum (LGM) to the present day. The ... [more ▼]

The runoff and riverine fluxes of HCO3-, Si and Ge that arise from chemical erosion in non-glaciated terrain, are modelled at six time steps from the Last Glacial Maximum (LGM) to the present day. The fluxes that arise from the Great Ice Sheets are also modelled. Terrestrial HCO3- fluxes decrease during deglaciation, largely because of the reduction in the area of the continental shelves as sea level rises. The HCO3- fluxes. and the inferred consumption of atmospheric CO2 are used as inputs to a carbon cycle model that estimates their impact on atmospheric CO2 concentrations ((CO2)-C-atms). A maximum perturbation of (CO2)-C-atms by similar to 5.5 ppm is calculated, The impact of solutes from glaciated terrain is small in comparison to those from non-glaciated terrain. Little variation in terrestrial Si and Ge fluxes is calculated (< 10%). However, the global average riverine Ge/Si ratio may be significantly perturbed if the glacial Ge/Si ratio is high. At present. variations in terrestrial chemical erosion appear to have only a reduced impact on (CO2)-C-atms and only little influence on the global Si and Ge cycle and marine Ge/Si ratios during deglaciation. (C) 2002 Elsevier Science B.V. All rights reserved. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailModelled target attainment after meropenem infusion in patients with severe nosocomial pneumonia: the PROMESSE study.
FRIPPIAT, Frédéric ULg; Musuamba, Flora Tshinanu; Seidel, Laurence ULg et al

in Journal of Antimicrobial Chemotherapy (2014), 70

OBJECTIVES: The objective of this study was to propose an optimal treatment regimen of meropenem in critically ill patients with severe nosocomial pneumonia. PATIENTS AND METHODS: Among 55 patients in ... [more ▼]

OBJECTIVES: The objective of this study was to propose an optimal treatment regimen of meropenem in critically ill patients with severe nosocomial pneumonia. PATIENTS AND METHODS: Among 55 patients in intensive care treated with 1 g of meropenem every 8 h for severe nosocomial pneumonia, 30 were assigned to intermittent infusion (II; over 0.5 h) and 25 to extended infusion (EI; over 3 h) groups. Based on plasma and epithelial lining fluid (ELF) concentrations determined at steady-state, pharmacokinetic modelling and Monte Carlo simulations were undertaken to assess the probability of attaining drug concentrations above the MIC for 40%-100% of the time between doses (%T > 1-fold and 4-fold MIC), for 1 or 2 g administered by either method. RESULTS: Penetration ratio, measured by the ELF/plasma ratio of AUCs, was statistically higher in the EI group than in the II group (mean +/- SEM: 0.29 +/- 0.030 versus 0.20 +/- 0.033, P = 0.047). Considering a maximum susceptibility breakpoint of 2 mg/L, all dosages and modes of infusions achieved 40%-100% T > 1-fold MIC in plasma, but none did so in ELF, and only the 2 g dose over EI achieved 40%-100% T > 4-fold MIC in plasma. CONCLUSIONS: The optimum regimen to treat severe nosocomial pneumonia was 2 g of meropenem infused over 3 h every 8 h. This regimen achieved the highest pharmacodynamic targets both in plasma and in ELF. [less ▲]

Detailed reference viewed: 77 (27 ULg)