Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailProjet 99: un exemple de concertation dans le travail en réseau
Squelard, Gilles ULg

Conference given outside the academic context (2011)

Introduction : En Belgique, le secteur de la santé mentale est en pleine mutation. Afin d’améliorer l’efficacité des soins, les pouvoirs publics ont décidé de réorganiser l’offre de soins par la ... [more ▼]

Introduction : En Belgique, le secteur de la santé mentale est en pleine mutation. Afin d’améliorer l’efficacité des soins, les pouvoirs publics ont décidé de réorganiser l’offre de soins par la réalisation de « circuits et réseaux de soins ». Cette réforme se construit par phases successives, et c’est dans ce cadre qu’ont été activés les projets thérapeutiques. Ces recherches-actions se concrétisent par le développement de la fonction de concertation autour de patients et de leur famille. Leur finalité est d’améliorer la continuité des soins et de proposer des soins sur mesure dont le patient est l’élément central. Le projet thérapeutique n°99 « personnes âgées » vise le maintien dans leur milieu de vie de personnes de plus de 65 ans vivant en Province de Liège et présentant une problématique psychiatrique chronique et complexe. Objectif Communication de nos principales recommandations concernant la mise en place de la fonction de concertation et à la formalisation du travail en réseau dans le tissu gérontologique liégeois. Méthodologie : Le projet thérapeutique n°99 vise les personnes âgées de 65 et plus, habitant en Province de Liège et présentant une pathologie psychiatrique spécifique : démence, abus d’alcool, abus d’opiacés, abus d’hypnotiques, anxiolytiques ou sédatifs, schizophrénie, ou trouble schizo-affectif. Le projet repose sur une démarche empirique. Il consiste en l’organisation de réunions de concertation pluridisciplinaires autour de patients et de leur famille dont la finalité est la mise en place d’un suivi individualisé. Nous nous appuyons sur ces situations cliniques chroniques et complexes pour mettre en place des procédures de travail en réseau. Résultats : Nous avons suivi environ 80 patients dont l’âge moyen est de 80.1 ans. La plupart des patients suivis (80%) présentent une démence. La coordination du projet opère un travail sur deux axes distincts: l’axe institutionnel et professionnel, et le niveau clinique. L’action ciblant le réseau vise le développement d’une culture de travail en réseau. Celle-ci se construit progressivement à travers une sensibilisation des professionnels au travail de concertation pluridisciplinaire. En ce qui concerne le travail clinique, nous nous sommes focalisés sur la gestion de la concertation pluridisciplinaire. Ce travail se décompose en trois phases : la phase préparatoire, la réunion de concertation, et le suivi. Des procédures de travail ont été mises en place pour en faciliter l’organisation (plan de service, agent de suivi). Conclusion : Le développement de la fonction de concertation a suscité un remaniement dans le mode de fonctionnement des professionnels de terrain, souvent peu familiarisés au travail en réseau et à la collaboration « extérieure ». L’instauration de la culture de travail en réseau via un accompagnement, une sensibilisation, et la mise à disposition de procédures favorisant la collaboration interdisciplinaire s’avère nécessaire. Outre les bénéfices cliniques relevés, il apparaît après trois ans de fonctionnement que la concertation autour de personnes souffrant de problématiques chroniques complexes constitue un moyen efficace de maintien du lien interprofessionnel, et facilite la connaissance et la collaboration des partenaires. [less ▲]

Detailed reference viewed: 41 (8 ULg)
Full Text
See detailProjet Activation: mise et soutien en emploi de personnes souffrant de problèmes de santé mentale
Squelard, Gilles ULg; Stassen, Jean Michel

Conference given outside the academic context (2012)

Detailed reference viewed: 25 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUn projet ambitieux : l'informatisation du Französisches Etymologisches Wörterbuch
Renders, Pascale ULg

in Wallonnes : Chronique de la Société de Langue et de Littérature Wallonnes (2008), (3e trimestre), 3-5

Detailed reference viewed: 26 (2 ULg)
Full Text
See detailProjet Appui à la mise en oeuvre du FLEGT dans les Forêts Communautaires – AFFC-Rapport final
Kerkhofs, Benoit; Julve, Cécila; Federspiel, Michele et al

Report (2013)

Le projet « Appui à la mise en oeuvre du FLEGT dans les Forêts Communautaires » (AFFC) vise à promouvoir la mise en oeuvre du FLEGT au Cameroun et s’est fixé comme objectif spécifique de renforcer les ... [more ▼]

Le projet « Appui à la mise en oeuvre du FLEGT dans les Forêts Communautaires » (AFFC) vise à promouvoir la mise en oeuvre du FLEGT au Cameroun et s’est fixé comme objectif spécifique de renforcer les capacités des acteurs locaux pour améliorer leur responsabilisation effective dans ce processus. Parmi les bénéficiaires de l’action figurent 13 Forêts Communautaires (FC) de Mindourou, Lomié et Messamena ainsi que le regroupement de forêts communautaires REFOCOD, tous situés dans la Région de l’Est, Département du Haut-Nyong. La figure 1 reprend la carte de localisation des FC partenaires. Le projet AFFC se décline en 3 volets principaux. Le premier concerne la sensibilisation des acteurs locaux au programme FLEGT et aux accords de partenariat volontaires. Un deuxième volet se focalise sur le renforcement des capacités de contrôle de la société civile et de l'administration grâce, notamment, à des formations sur des thématiques en rapport avec l'APV-FLEGT et identifiées par la grille d'analyse de l'autonomie, un des outils d'évaluation interne du projet. Enfin, le troisième axe consiste en un diagnostic confrontant les réalités du terrain aux exigences de l'APV. Le premier trimestre a été, en majeure partie, consacré au lancement du projet du point de vue organisationnel, à l'étude d'état des lieux [KERKHOFS, 2012a] et à l'initiation de certaines activités principales telles que le road-show. Dans le courant des deuxième et troisième trimestres, nous nous sommes focalisés sur le renforcement des capacités des acteurs locaux ainsi que sur les activités de diagnostic telles que le test de la grille de légalité et le suivi de la légalité lors de l'exploitation dans les Forêts Communautaires. Pendant cette période, une étude à mi parcours [KERKHOFS, 2012b] a été réalisée. Enfin, les derniers mois du projet ont été consacrés à la finalisation des différentes activités, à l'étude d'état des lieux de sortie du projet [KERKHOFS et al, 2013a] et à la clôture de l'action par des séances de synthèses tenues dans les communautés et des ateliers de restitution. En matière de sensibilisation, en collaboration avec le partenaire local ASTEVI, nous avons organisé des séances de sensibilisation sur « L'illégalité », « Le programme FLEGT et les Accords de Partenariats Volontaires en réponse à l'illégalité » ainsi que sur le « Comité de vigilance1 et la Stratégie Nationale de Contrôle Forestier et Faunique (SNCFF) ». Des séances de réflexion sur le FLEGT et l'APV ont été menées avec les entités de gestion des forêts communautaires et une pièce de théâtre participatif a été mise en scène dans les différentes communautés. Par ailleurs, trois émissions radio portant sur ces thématiques ont été élaborées et diffusées. De plus, divers supports de sensibilisation à destination des acteurs locaux ont été conçus (dépliants, posters, bande dessinée,...), dont certains en collaboration de l'ONG Fédération Camerounaise Terre Vivante (FCTV). Enfin, deux articles scientifiques ont été soumis. Quant au renforcement des capacités de contrôle de la société civile et de l'administration, 2eme axe stratégique du projet AFFC, des formations ont été dispensées portant sur l’ « Initiation à l'informatique et l'encodage des données d'exploitation », le « Remplissage des documents sécurisés », la « Traçabilité », l' « Utilisation du GPS et de la boussole » ainsi que sur le « Suivi, contrôle et observation indépendante des forêts ». Afin de contribuer à la mise en place d'un système de contrôle, le projet a pris soin de sensibiliser les communautés à la création d'un comité de vigilance, à informer les acteurs locaux quant à la stratégie nationale de contrôle et à appuyer la mise en place d'un système de traçabilité interne aux FC. Enfin, toutes les études de diagnostic prévues ont été réalisées, à savoir les « Tests de la grille de légalité dans 30 FC du Haut Nyong », le « Suivi de l'exploitation dans 6 forêts communautaires » et le « Test du système de traçabilité dans 3 forêts communautaires ». [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (3 ULg)
Full Text
See detailProjet aPROpaille: Vers une reconnaissance de l’usage de la paille comme matériau isolant dans la construction
Louis, Arnaud ULg

Conference given outside the academic context (2013)

Detailed reference viewed: 50 (8 ULg)
Full Text
See detailUn projet belge de recours collectif au regard des modèles espagnol et québécois
Frankignoul, Laurent ULg

in Revue de la Faculté de Droit de l'Université de Liège (2011)

Detailed reference viewed: 24 (4 ULg)
Full Text
See detailLe Projet Catsius Clay
Charlier, Robert ULg; Collin, Frédéric ULg

in Bulletin du Groupement Belge de Mécanique des Roches (1998)

Detailed reference viewed: 3 (1 ULg)
Full Text
See detailLe projet CATSIUS CLAY
Charlier, Robert ULg; Collin, Frédéric ULg

in Bulletin du Groupement Belge de Mécanique des Roches (1998), 7

Detailed reference viewed: 14 (3 ULg)
Full Text
See detailProjet CIEL : écrire l'histoire littéraire
Habrand, Tanguy ULg

Article for general public (2007)

Detailed reference viewed: 6 (0 ULg)
See detailProjet CLIP (the network of European cities for local integration policies of migrants)
Martiniello, Marco ULg

Scientific conference (2006, September 11)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
See detailProjet CLIP (the network of European cities for local integration policies of migrants)
Martiniello, Marco ULg

Scientific conference (2006, December 18)

Detailed reference viewed: 12 (0 ULg)