Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
See detailLa question flamande
Kurth, Godefroid ULg

in Revue Générale : Religion, Politique, Histoire (1912)

Detailed reference viewed: 17 (0 ULg)
See detailLa question nationale belge à l'épreuve de l'immigration
Martiniello, Marco ULg

in Dieckoff, A. (Ed.) Belgique : La force de la désunion (1996)

Detailed reference viewed: 28 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detailThe question of parameter identifiability for biochemical reaction networks considering the NF- κB signal transduction pathway
Geffen, D; Findeisen, R; Schliemann, Monica ULg et al

in Proc. 2nd Foundations of Systems Biology in Engineering FOSBE 2007 (2007)

Detailed reference viewed: 18 (0 ULg)
See detailQuestion posée à Raphaël Gély à propos de son ouvrage : "Imaginaire, perception, incarnation".
Hagelstein, Maud ULg

Conference (2013, October 23)

J’ai voulu identifier les implications possibles de la phénoménologie de la vie perceptive développée par R.G. / dans le champ de la philosophie pratique – et en particulier dans le champ de la théorie de ... [more ▼]

J’ai voulu identifier les implications possibles de la phénoménologie de la vie perceptive développée par R.G. / dans le champ de la philosophie pratique – et en particulier dans le champ de la théorie de l’art (puisque comme le laissent entrevoir les exemples très stimulants choisis par R.G., ces implications sont à mon avis très importantes – aussi importantes que celles qui ressortent de l’anthropologie philosophique ou la philosophie sociale). Thèse : chaque acte perceptif contient en lui la possibilité pour le sujet d’éprouver une intrigue subjective radicale, celle de l’expérience perceptive elle-même vécue comme conflit (débat affectif). Certains objets / certaines formes (artistiques, par ex. – on pense à la montagne Sainte-Victoire peinte par Cézanne, ou à L’homme qui marche de Giacometti) révèlent le conflit interne à la perception, quand d’autres le neutralisent. Certaines expériences augmentent chez le sujet le désir d’être affecté, d’autres affaiblissent cette « affectibilité » du sujet. Ou encore : selon que l’on en fasse tel ou tel usage, la perception peut soit accroitre le désir de vivre, soit l’affaiblir. Etc. Les formules qui jouent sur ces degrés d’intensité sont multiples. Cette thèse posée, la première question qui me vient est très simple (mais elle m’a accompagné pendant toute la lecture) : qui porte la responsabilité de cet accroissement ou de cet affaiblissement ? Doit-on considérer que le sujet qui perçoit porte la responsabilité de l’intensité et de la densité des expériences de perception qui l’animent ? Ou bien : doit-on considérer que certaines situations (ou certaines expériences) extérieures – éventuellement favorisées par l’action humaine – sont plus avantageuses que d’autres quant à l’énigme qu’elles révèlent ? Dans le champ de la réflexion sur l’art, on se demande alors si on pourrait établir à partir de ces propositions phénoménologiques une normativité qui définirait les conditions artistiques d’une expérience esthétique forte. La question deviendrait alors : une telle expérience dépend-elle d’un usage particulier que ferait le sujet de son pouvoir perceptif (sujet qui aiguiserait sa vigilance, qui serait aux aguets, qui pratiquerait des exercices, qui travaillerait à réveiller en lui ce pouvoir) ou du soin accordé par l’artiste (par le producteur) à activer l’imaginaire du spectateur pour densifier (de l’extérieur cette fois) l’acte perceptif ? L’ouvrage n’apporte (évidemment) pas de réponse définitive à cette question (il ne s’engage pas dans une voie unique). Il me semble qu’il y a au moins deux voies possibles (non exclusives l’une de l’autre) proposées par R.G. Comme elles ne sont pas toujours explicitées (elles semblent parfois rivales et parfois complémentaires), je voudrais lui soumettre pour voir s’il s’y reconnaît. (1) Voie éthique : La première manière de développer une normativité qui serait adossée aux conclusions de tes recherches consisterait à établir une sorte d’« éthique » du sujet percevant (et par extension : une éthique du spectateur) – éthique au sens de Spinoza : le critère qui permet de sélectionner/favoriser telle ou telle attitude est celui de l’accroissement ou de la diminution du sentiment de la vie. Le sujet idéal serait dans cette perspective celui qui prend des risques dans son rapport aux œuvres (auditives ou visuelles), qui ne cherche pas à atténuer à tout prix le conflit perceptif. Il laisse l’œuvre mettre son corps en conflit. Plusieurs passages très stimulants décrivent en ce sens l’engagement (physique) du sujet qui cherche une attitude motrice, une posture ou un geste qui lui permette de tenir et de donner forme au conflit interne fondamental qui l’affecte dans l’épreuve perceptive. Ceci – dis-tu quelque part – par un travail technique et affectif. C’est l’exemple du pianiste (personnage qui est né – pour nous en tout cas – à Liège) qui redresse le dos (le spectateur des sculptures de Giacometti aussi redresse son dos). Trouver les usages qui intensifient la rencontre. (2) Voie critique : mais on pourrait aussi développer à partir de là – d’autres passages le suggèrent : on sent que R.G. est tenté aussi par cette deuxième voie – une critique de la culture contemporaine (au sens fort de la Kulturkritik). C’est-à-dire – pour reprendre le vocabulaire de la Théorie critique, qui n’est pas tout-à-fait celui de R.G. mais qu’il pourrait rejoindre à mon avis - une critique de la culture industrielle qui chercherait à adapter ses productions aux attentes du récepteur et qui fabriquerait donc des produits sans négativité, suscitant immédiatement des réponses adaptées et évitant la crise. De tels produits – des objets « dont l’énigme est minimale » – sont par là-même susceptibles d’appauvrir l’expérience perceptive, notamment parce qu’ils renvoient le spectateur à son assurance plutôt qu’à sa vulnérabilité (et donc à sa liberté). Cette critique de la culture me semble exister par endroit chez R.G. qui regrette/dénonce par exemple un « usage fonctionnel de la perception » favorisé par « nos sociétés ». Ou : la production d’objets que l’on « digère »/consomme trop facilement parce qu’ils sont dépouillés de toute densité. Ou : un mauvais usage de l’imaginaire qui désincarne les sujets, c’est-à-dire qui n’entretient pas ce lien qui fait qu’on se sent concerné par les choses, engagé/regardé par elles (un usage donc qui distrait les sujets ?). Je me demande même si on ne pourrait pas revisiter à partir des recherches de R.G. le thème de la distraction (générée par la culture industrielle). Cf. notamment autour de la page 410 – sur « le culte contemporain d’une liberté qui ne se laisse pas entraver par ce qui lui fait obstacle, qui est capable de ne pas rester attachée à ce qui lui résiste de trop, qui est capable de ‘ne pas se faire trop de soucis’ ». [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (1 ULg)
See detailLa question sarroise devant l’opinion francophone belge : septembre 1953-décembre 1956
Lanneau, Catherine ULg

Master of advanced studies dissertation (2001)

Detailed reference viewed: 23 (1 ULg)
See detailLa question sociale en Chine aujourd’hui : esquisse de bilan
Florence, Eric ULg

Conference given outside the academic context (2010)

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailQuestion sociale et politique pontificale. L'itinéraire d'un démocrate chrétien: Antoine Pottier (1849-1923)
Jadoulle, Jean-Louis ULg

in Revue belge de philologie et d'histoire (1991), t. LXIX(n°2), 300-321

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)
See detailLa question sociale
Kurth, Godefroid ULg

Conference given outside the academic context (1892)

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
See detailLa question sociale, une question religieuse avant tout. Réponse d'un démocrate chrétien : Antoine Pottier (1849-1923)
Jadoulle, Jean-Louis ULg

in F. ROSART et G. ZELIS (Ed.) Le Monde Catholique et la Question Sociale (1891-1950) (1992)

Detailed reference viewed: 6 (0 ULg)
See detailQuestion time: experts will answer your questions
Brichant, Jean-François ULg; Birnbach, D. J.; Capogna, G. et al

Conference (2005, January)

Detailed reference viewed: 6 (0 ULg)
See detailQUestionaire sur l'Apprentissage des Langues Etrangères en Contexte Scolaire (QUALECS)
Simons, Germain ULg

Learning material (1994)

Le QUALECS a été conçu pour récolter des informations auprès des élèves du secondaire. Ce questionnaire à choix multiple (avec possibilité d'ajouter des commentaires personnels pour chaque question) s ... [more ▼]

Le QUALECS a été conçu pour récolter des informations auprès des élèves du secondaire. Ce questionnaire à choix multiple (avec possibilité d'ajouter des commentaires personnels pour chaque question) s'articule autour de sept volets : 1. La fiche signalétique de chaque élève et les consignes pour répondre au questionnaire ; 2. Les représentations générales sur la langue étrangère et sur le "bon" apprentissage et enseignement des langues étrangères ; 3. Les quatre macro-comptétences ; 4. La grammaire ; 5. Le lexique ; 6. Les méthodes de travail et les stratégies d'apprentissage ; 7. L'auto-évaluation dans chacune des macro-compétences, en grammaire et en vocabulaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 102 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailQuestioning "Participation": A Critical Appraisal of its Conceptualization in a Flemish Participatory Technology Assessment
Van Oudheusden, Michiel ULg

in Science & Engineering Ethics (2011), 17(4), 673-690

This article draws attention to struggles inherent in discourse about the meaning of participation in a Flemish participatory technology assessment (pTA) on nanotechnologies. It explores how, at the ... [more ▼]

This article draws attention to struggles inherent in discourse about the meaning of participation in a Flemish participatory technology assessment (pTA) on nanotechnologies. It explores how, at the project’s outset, key actors (e.g., nanotechnologists and pTA researchers) frame elements of the process like ‘the public’ and draw on interpretive repertoires to fit their perspective. The examples call into question normative commitments to cooperation, consensus building, and common action that conventionally guide pTA approaches. It is argued that pTA itself must reflect an awareness of competing interests and perspectives inherent in the discourse associated with the meaning of ‘participation’ if it is to incite action beyond vested interests and ensure genuine mutual learning. [less ▲]

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)
See detailQuestioning regional science, technology and innovation policies: the consensual case of the Marshall Plan for Wallonia.
Charlier, Nathan ULg

Conference (2013, July)

This paper examines the implementation of the “Marshall Plan for Wallonia” (MP), a 2005 strategic policy program that aims to enhance the Walloon region’s competitiveness and generate innovation-driven ... [more ▼]

This paper examines the implementation of the “Marshall Plan for Wallonia” (MP), a 2005 strategic policy program that aims to enhance the Walloon region’s competitiveness and generate innovation-driven economic growth. Actively marketed by the government, the MP’s rationale is endorsed by labor unions and employers’ organizations, leaving no room for political controversy. The absence of outspoken conflict is remarkable since the MP (1) reconfigures the relationship between science, technological innovation and the market, (2) encompasses a fifth of regional budget resources, and (3) picks few winners, i.e. those belonging to what the Plan conveys as strategic R&D domains for Wallonia. In other policy fields, such as employment, taxes and labor costs, opposition is more pronounced and protracted. The paper asks how a strong consensus among these actors is constructed and sustained, given the potential for considerable disagreement among involved parties / stakeholders. To address the reasons for a broad consensus, the paper specifically examines the master narratives at play in Wallonia’s STI policies. These narratives are locally enacted through regional policies and embedded in the existing STI regime (Pestre 2003, Delvenne 2011), and confronted with future-oriented socio-technical imaginaries associated with active exercises of state power (Jasanoff and Kim 2009). In the case of the MP, we observe a phenomenon of “narrative salience” (Claisse and Delvenne 2012), which characterizes situations that attest to the domination and prominence (at the discursive level, in the institutions and actors' repertoires and routines) of one storyline, acting as a well-routinized script that is accepted and enacted rather than questioned. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (5 ULg)
Peer Reviewed
See detailUn questionnaire d’anatomie : P. Lund 1.7. Réédition, traduction, commentaires
Marganne, Marie-Hélène ULg

in Chronique d'Egypte : Bulletin Périodique de la Fondation Egyptologique Reine Elisabeth (1987), 62

Detailed reference viewed: 45 (0 ULg)
See detailLe questionnaire d'autodiagnostic : Note méthodologique
Crutzen, Nathalie ULg

Report (2007)

Detailed reference viewed: 41 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe questionnaire d'interaction Travail-Famille de Nijmegen : resultats preliminaires et interet pour la clinique
Hansez, Isabelle ULg; Etienne, Anne-Marie ULg; Geurts, S.

in Revue Francophone de Clinique Comportementale et Cognitive (2006), 11(2), 1-13

The first purpose of this paper was to analyse the psychometric properties of the French version of the most frequently used survey for measuring work-home interaction, i.e. the Survey Work-home ... [more ▼]

The first purpose of this paper was to analyse the psychometric properties of the French version of the most frequently used survey for measuring work-home interaction, i.e. the Survey Work-home Interaction – Nijmegen (SWING). The second purpose was to determine the direction of influence (with an origin in one domain – work or home- and an impact in the other domain) and the quality of impact (being positive or negative). The third objective was to check the consistency of the scores across relevant sub-groups such as gender and working time. Three cross-sectional surveys (in total, N=254) were conducted. The French version of the SWING, including 24 items, presents acceptable internal consistency and reliability coefficients. The direction of work-home interaction shows a positive impact of work in the family domain. Finally there is some evidence for relevant gender and working time effects. The clinical interest of this questionnaire is also discussed. [less ▲]

Detailed reference viewed: 400 (21 ULg)
Peer Reviewed
See detailLe questionnaire de Stress Professionnel Positif et Négatif: Validation interne.
Barbier, Marie ULg; Hansez, Isabelle ULg

in Pettersen, N.; Boudrias, J. S.; Savoie, A. (Eds.) Entre tradition et innovation, comment transformons-nous l’univers du travail ? Actes du 15ème Congrès de Psychologie du Travail et des Organisations de Langue Française. (2008)

L’émergence du courant de la psychologie positive coïncide, en psychologie du travail, avec le développement d’un intérêt pour les réponses positives des travailleurs à leurs conditions de travail ... [more ▼]

L’émergence du courant de la psychologie positive coïncide, en psychologie du travail, avec le développement d’un intérêt pour les réponses positives des travailleurs à leurs conditions de travail. Parallèlement, le modèle Job Demands-Resources de Schaufeli & Bakker (2004) postule que stress positif et stress négatif sont deux facettes différentes du bien-être au travail, qui sont causées par des conditions et des processus différents, et doivent donc être mesurées par des items différents. Cette étude porte sur la validation interne du questionnaire SPPN, permettant de mesurer le Stress Professionnel Positif et Négatif vécu par les travailleurs. Des analyses factorielles exploratoires ont été réalisées sur un échantillon de 4666 travailleurs, provenant de 9 entreprises belges et françaises actives dans différents secteurs. Les résultats mettent en évidence qu’une structure à deux dimensions, l’une mesurant le Stress Professionnel Positif, l’autre mesurant le Stress Professionnel Négatif, sous-tend le questionnaire. Les qualités psychométriques de ces deux sous-échelles satisfont les critères recommandés. La conclusion insiste sur la nécessité de compléter ces analyses exploratoires par des analyses confirmatoires et des analyses de validité externe. Les apports conceptuels et empiriques de l’outil sont également développés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 694 (28 ULg)
Full Text
See detailQuestionnaire sur les manuels de langues. Version destinée aux ELEVES
Simons, Germain ULg; Delbrassine, Daniel ULg; Pagnoul, Pierre ULg et al

Computer development (2012)

Ce questionnaire a été conçu pour alimenter une communication sur "Les manuels scolaires de langues étrangères et la problématique de l'équité", présentée au colloque "Supports didactiques, pratiques d ... [more ▼]

Ce questionnaire a été conçu pour alimenter une communication sur "Les manuels scolaires de langues étrangères et la problématique de l'équité", présentée au colloque "Supports didactiques, pratiques d'enseignement et préoccupations sociologiques sur les inégalités d'apprentissage" organisé dans le cadre du XVIIe Congrès de l'Association Mondiale des Sciences de l'Education (Reims, 3 au 8 juin 2012). Ce questionnaire ciblait les ELEVES du secondaire et a été administré à des classes d'allemand, d'anglais, d'espagnol et de néerlandais. Un questionnaire a également été conçu pour les ENSEIGNANTS du secondaire et un autre pour les ETUDIANTS de l'AESS/du Master à finalité didactique en langues et littératures modernes à l'ULg. La confrontation de ces différentes sources d'information a permis de nourrir notre communication. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (2 ULg)