Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
See detailPréface de la réédition de l'ouvrage L'école belge de peinture 1830-1905
Duchesne, Jean-Patrick ULg

in Lemonnier, Camille (Ed.) L'école belge de peinture 1830-1905 (1991)

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
See detailPréface du catalogue de l’exposition Yvon Adam
Duchesne, Jean-Patrick ULg

in Catalogue de l’exposition Yvon Adam (2004)

Detailed reference viewed: 83 (0 ULg)
See detailPréface du traducteur
Folie, François ULg

in Clausius, Rudolf (Ed.) De la fonction potentielle et du potentiel (1870)

By translating R. Clausius’ book, the author wishes to acknowledge the potential function and the potential theory.

Detailed reference viewed: 2 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPreface.
Donckier, V.; Colenbie, L.; Delbouille, Michèle ULg et al

in Transplantation Proceedings (2009), 41(8), 3379

Detailed reference viewed: 8 (1 ULg)
See detailPréface. Simenon en bateau
Denis, Benoît ULg

in Simenon, Georges (Ed.) Marins pour rire, marins quand même. Simenon en bateau (2013)

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
Full Text
See detailPréface. Toussaint dans de beaux draps
Demoulin, Laurent ULg

in Les Draps de lit (2013)

Dans Les Draps de lit, oeuvre de jeunesse et pièce de théâtre, Jean-Philippe Toussaint semble se mesurer à son aîné Samuel Beckett, qui constitue sa principale influence. Les deux auteurs sont ici ... [more ▼]

Dans Les Draps de lit, oeuvre de jeunesse et pièce de théâtre, Jean-Philippe Toussaint semble se mesurer à son aîné Samuel Beckett, qui constitue sa principale influence. Les deux auteurs sont ici comparés, notamment à la lumière des écrits de Deleuze sur Beckett. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPreface: A tribute to Muriel Fairon-Demaret
Gerrienne, Philippe ULg

in Review of Palaeobotany and Palynology (2006), 142(3-4), 61-61

Detailed reference viewed: 11 (1 ULg)
See detailPréface: le tétras lyre à l'Université de Liège: trente ans de passion
Poncin, Pascal ULg

in Actes du colloque tétras lyre (2000)

Detailed reference viewed: 18 (0 ULg)
Full Text
See detailPréface: Pouvoir traditionnel et modernité: quelle hybridation?
Verjans, Pierre ULg

in Mambi Tunga Bau, Héritier (Ed.) Pouvoir traditionnel et pouvoir d'Etat en République Démocratique du Congo (2010)

L'adaptation du pouvoir traditionnel à la modernité en République démocratique du Congo passe par l'hybridation des légitimités coutumières et de la légitimité moderne, issue des élections.

Detailed reference viewed: 53 (3 ULg)
Full Text
See detailPréface: promouvoir la réflexion et la recherche sur l'anorexie
Born, Michel ULg

in L'observatoire, les Actes+ (2007)

Detailed reference viewed: 13 (1 ULg)
See detailPréface
Swings, Polydore ULg

in Perrin, Jean; Mineur, Henri (Eds.) L’absorption de la lumière dans l’espace interstellaire : première conférence internationale d’astrophysique (1937)

Detailed reference viewed: 7 (2 ULg)
See detailPréface
Swings, Polydore ULg

in Jacquemyns, G. (Ed.) Energie nucléaire et bombe atomique : un sondage d'opinion publique (1954)

Detailed reference viewed: 10 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailPréfaces et collections, figures du collectif
Dozo, Björn-Olav ULg; Saint-Amand, Denis ULg

Conference (2013, June 28)

Detailed reference viewed: 19 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPreference and acceptability of calcium plus vitamin D3 formulations
Ljunggren, Ö; Andonopoulos, A. P.; Lehtonen-Veromaa, M. et al

in Osteoporosis International (2005, March), 16(Suppl.3), 52

Detailed reference viewed: 25 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPreference for and acceptability of two formulations of a dietary supplement containing calcium plus vitamin D-3: A randomized, open-label, crossover trial in adult patients with calcium and vitamin D deficiencies
Reginster, Jean-Yves ULg; Kaufman, J. M.; Gangjii, V.

in Current therapeutic Research-Clinical and Experimental (2005), 66(1, JAN-FEB), 23-34

Background: Preference for and acceptability of a drug are crucial for compliance and hence optimal treatment of diseases that require long-term management (eg, osteoporosis). The preference for and ... [more ▼]

Background: Preference for and acceptability of a drug are crucial for compliance and hence optimal treatment of diseases that require long-term management (eg, osteoporosis). The preference for and acceptability of a chewable tablet containing calcium and vitamin D-3 and a dose-comparable effervescent powder were assessed in a Phase 4, randomized, open-label, crossover trial in 5 European countries (Sweden, Finland, Belgium, the Netherlands, and Greece). Objective: The aim of the present analysis was to compare the preference for and acceptability, including tolerability, of these 2 formulations based on the Belgian results of the previously mentioned study. Methods: Patients were recruited from 3 osteoporosis units and university hospitals in Brussels, Liege, and Ghent, Belgium. Adult patients at risk for calcium and vitamin D deficiencies were enrolled. The study drugs included 2 formulations of a dietary supplement containing a combination of calcium plus vitamin D-3: chewable tablets (calcium carbonate, 1250 mg; vitamin D-3, 400 IU) (A) and effervescent powder (calcium carbonate, 1250 mg; vitamin D-3, 440 IU) (B). Patients were randomly assigned to receive 1 of 2 treatment sequences: AB or BA. Both formulations were given PO BID for 14 days, with a switch to the alternate formulation occurring on day 15 of the study. Preference and acceptability were assessed using 2 questionnaires: one assessed 5 variables of acceptability using 11-point scales, and the other assessed preference using yes/no questions. Compliance and tolerability were recorded throughout the study, with unused dose counts and recording of adverse events (AEs), respectively. Results: The study comprised 200 patients, 199 of whom received at least 1 dose of study medication and were included in the intent-to-treat analysis (174 women, 25 men; mean age, 66 years [range, 30-87 years]). Preference data were available in 178 patients, 129 of whom (72.5%) preferred the chewable tablet compared with 34 (19.1%) who preferred the effervescent powder and 15 (8.4%) who had no preference (both, P < 0.001 vs tablet). The preference for the tablet was based on consistently and significantly higher mean scores on all 5 variables of acceptability (all, P < 0.001). The most common AEs were gastrointestinal (tablet, 27/192 patients [14.1%]; powder, 31/190 patients [16.3%]). Eighteen patients (9.0%) discontinued the trial due to >= 1 AE (12 receiving the tablet and 6 receiving the powder). Conclusions: In this study of preference for and acceptability of 2 formulations (chewable tablet and effervescent powder) of a dietary supplement containing a combination of calcium plus vitamin D-3 in Belgian adults at risk for calcium and vitamin D deficiencies, the chewable tablet was preferred by a significant majority. Based on 5 variables, the tablet was found to be significantly more acceptable than the powder. Tolerability was similar between the 2 formulations. Copyright (c) 2005 Excerpta Medica, Inc. [less ▲]

Detailed reference viewed: 69 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPreference for rich, random tactile stimulation in woodlice (Porcellio scaber)
Anselme, Patrick ULg

in Learning & Motivation (2013), 44(4), 326-336

All living beings exhibit preferences for a variety of biologically significant stimuli. Interestingly, stimuli without biological significance, such as saccharine, are also able to induce preferences in ... [more ▼]

All living beings exhibit preferences for a variety of biologically significant stimuli. Interestingly, stimuli without biological significance, such as saccharine, are also able to induce preferences in vertebrates. Can invertebrates show preferences for biologically neutral cues as well – i.e. independently of any conditioning process? Experiment 1 aimed to determine the preference of woodlice (Porcellio scaber Latreille 1804) exposed to floor textures that differed in tactile cues, how they expressed their tactile preference, and whether they were able to inhibit that preference when a shelter of variable quality was available on the non-preferred floor texture. Experiment 2 provided additional information relative to the strength of woodlice’s tactile preference as well as the way of measuring it. Experiment 3 complemented the previous one in attempting to determine woodlice’s preference for regular versus random tactile cues. Taken together, the results suggest that (i) woodlice are able to process sensory information relative to biologically non-significant stimuli and (ii) that, because the motivation induced can interact with sheltering as a survival-related behavior, the processing of both types of motivation might depend on the same brain systems. [less ▲]

Detailed reference viewed: 73 (2 ULg)
Full Text
See detailLes préférences alimentaires : comment préserver son équilibre alimentaire et sa qualité de vie? De l'enfant à l'adulte.
Etienne, Anne-Marie ULg

Scientific conference (2014, April 24)

Dans notre société actuelle, nous observons un engouement pour les émissions culinaires : Master Chef, Top Chef, un dîner presque parfait, … En même temps, plusieurs études montrent que de nombreuses ... [more ▼]

Dans notre société actuelle, nous observons un engouement pour les émissions culinaires : Master Chef, Top Chef, un dîner presque parfait, … En même temps, plusieurs études montrent que de nombreuses personnes ne mangent pas selon les recommandations actuelles. D’où un intérêt grandissant pour la compréhension des mécanismes liés aux préférences alimentaires : Que se passe-t-il quand un enfant a le choix entre plusieurs aliments ? Comment ces préférences alimentaires évoluent-elles à l’âge adulte ? Les mécanismes d’apprentissage social fournissent des réponses quant aux choix concernant la nourriture ; ceci comprend en particulier les parents et les médias qui véhiculent de l’information ou présentent de nouveaux modèles. Partant de là, nous discuterons de comment concilier nos préférences alimentaires avec un équilibre alimentaire, sans basculer dans une restriction alimentaire qui elle, risque d’affecter notre qualité de vie. [less ▲]

Detailed reference viewed: 30 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPreferences of patients for osteoporosis drug treatment: a cross-european discrete choice experiment
Hiligsmann, Mickaël ULg; Dellaert, BG; Dirksen, CD et al

in Osteoporosis International (2014), 25(2), 227-228

Detailed reference viewed: 15 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailPréférences résidentielles et production du logement en banlieue périurbaine
Halleux, Jean-Marie ULg; Strée, Julie

Conference (2014, May 27)

La communication traitera des relations entre les mécanismes de la production immobilière et les préférences résidentielles. Elle visera à vérifier l’hypothèse selon laquelle nous assistons à l’émergence ... [more ▼]

La communication traitera des relations entre les mécanismes de la production immobilière et les préférences résidentielles. Elle visera à vérifier l’hypothèse selon laquelle nous assistons à l’émergence et au renforcement de préférences susceptibles de remettre en cause le modèle périurbain du pavillon périphérique. Notre propos s’inscrit donc dans la réflexion sur le futur des zones périurbaines (Grant et al., 2013). Notre recherche a consisté dans la réalisation et l’analyse d’une enquête menée au sein de la zone métropolitaine de Bruxelles, auprès de ménages habitant un logement neuf (Strée et Halleux, 2013). Les ménages ont été interrogés sur leurs préférences résidentielles ainsi que sur leurs propensions à payer pour différents types de produits immobiliers. Son échantillon est constitué de 120 ménages ayant été interrogés en face à face à leur domicile. L’échantillon a été stratifié en fonction de deux critères : la localisation au sein de la zone métropolitaine et le type de logements. Concernant la localisation, des enquêtes ont été menées à Wavre (commune située à une demi-heure voiture du centre de Bruxelles) et en plus lointaine périphérie, à Perwez et Chastre (communes situées à une heure voiture du centre de Bruxelles). Concernant les types de logement, la stratification s’est opérée de la manière suivante : 40 % des ménages résident dans une habitation quatre façades, 30 % dans une habitation mitoyenne et 30 % dans un appartement. Un premier résultat de notre enquête est de confirmer la prégnance du modèle de la maison unifamiliale isolée (quatre façades), qui représente le logement idéal pour 69 % de l’échantillon (y compris par 70 % des ménages résidant dans une habitation mitoyenne et par 57 % des ménages résidant en appartement). Pour autant, en comparaison d’enquêtes précédentes, les propensions à payer témoignent d’une bonne acceptation des produits immobiliers alternatifs. Sur base d’enquêtes précédentes réalisées dans le périurbain de Liège, nous nous attendions à une moins-value de 15 à 20 % entre le produit de la maison isolée et le produit de la maison jointive. Or, la différence observée est ici inférieure à 10 %. Cette situation est à relier à la problématique de la disponibilité en zones constructibles (Halleux et Strée, 2012). En effet, le bassin d’emploi bruxellois se caractérisant par une faible disponibilité foncière, cela conduit à banaliser la promotion commerciale de logements jointifs. Au sein de ces territoires, les ménages auraient donc bien intégré ce type de développements. Au sein d’autres territoires aux marchés fonciers moins tendus, nous aurions probablement observé des consentements à payer plus élevés pour la maison isolée, consentements qui auraient alors pu être interprétés comme un signe de stigmatisation vis-à-vis du logement jointif. Au final, nous mettons en avant un effet systémique où, par son impact sur la multiplication des projets de maisons mitoyennes, la rareté de l’offre foncière conduit à renforcer l’acceptation de la demande pour ce type de produits immobiliers. Parmi les autres résultats de notre enquête, soulignons la forte valorisation de la maison de 100 m2 qui, en comparaison d’appartements de la même superficie, est valorisée à un niveau moyen 13 % supérieur. Il existe donc un potentiel commercial important pour la petite maison. Cela représente à la fois une menace pour la consommation d’espace et une opportunité pour la densification douce. Il ressort également de nos enquêtes qu’une localisation intra-urbaine (dans un quartier « ancien ») est fortement dévalorisée. Pour autant, un signal encourageant tient ici à la relation entre l’âge du répondant et cette dévalorisation : les effectifs de moins de 40 ans dévalorisent moins les quartiers densément bâti que les populations plus âgées. Il s’agit là d’un résultat qui s’inscrit dans l’hypothèse de Grant et al. (2013) quant au renforcement de la demande pour des localisations plus urbaines et plus centrales. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (5 ULg)